Épicure n°1 septembre 2007
Épicure n°1 septembre 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de septembre 2007

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Épicure

  • Format : (150 x 210) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : réformes des facs, ce qui va changer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Culture Ciné/DéVéDés Des sorties rouge sang Il y a quelques années M6 était encore une chaîne vaguement alternative et non le clone de TF1. La deuxième partie de soirée le jeudi soir était occupée par un programme au titre évocateur de jeudi de l’angoisse… Un d’un cri de 6 venait se plaquer sur un M au son femme… Il y avait du plus ou moins bon, du très mauvais, mais ces films nous plaisaient, à nous ados à l’époque, au-delà de leur qualité intrinsèque, à cause de leur pouvoir de transgression : il y avait du sexe, de la violence, et le tout choquait nos parents… Un vrai délice… Un film qui nous choque est un film qui nous parle, qui nous prend à témoin, en bien ou en mal, avec plus ou moins de subtilité ou de racolage, mais il communique avec nous. Il invite à juger ses images, à le juger luimême et aussi à nous interroger sur ce qui nous choque… Par ailleurs, c’est un exercice périlleux car si un effet est raté, l’ensemble s’écroule… Ce qui nous conduit au calendrier des sorties DVD et cinéma de la rentrée. 24 { EPICURE #1 septembre 2007 Lynch et Gibson dans les bacs Twin Peaks, la série culte de David Lynch arrive en DVD. Mélange de policier et de fantastique, précurseur de X-Files, elle nous a procuré beaucoup de soirées de terreur quand nous étions ados. Elle fera peut-être rire les plus jeune (les effets spéciaux sont très années 80) mais elle garde un charme et une imagination qui vous titilleront quand même. Sans parler de son mystère qui vous scotchera au fauteuil. Une ville où un unijambiste vend des chaussures, ça vaut le détour non ? Qui a tué Laura, la fille la plus aimée de la ville ? Le FBI envoie un de ses enquêteurs les plus brillants mais aussi les plus intrigants. Un agent qui fait des rêves prémonitoires : Dale Cooper (Kyle MacLachlan). Autre sortie à signaler, Apocalypto de Mel Gibson. Auteur d’une « Passion du Christ » pas très catholique, Gibson se rattrape et livre un vrai bon film d’aventure. Il revient aux racines de son succès (d’acteur) avec une sorte de Mad Max en pleine jungle. Brutal, cru, Apocalypto évoque les meilleurs films d’aventures horrifiques des années 70-80. À la sortie du film, une partie de la presse a considéré que Gibson montrait des indigènes cruels et bestiaux en sale raciste qu’il est… Ils n’ont pas dû voir la fin du film qui éclaire le propos du réalisateur et montre que le vrai danger, c’est l’Église (au sens de l’institution)… Troublant.
Dead like me : enfin la saison deux ! Pour ceux qui ont été scotchés par l’ovni injustement méconnu Dead like me, dont la saison un est sortie il y a deux ans, oyez oyez réjouissez-vous : la deuxième est enfin dans les bacs. On y retrouve la jeune et jolie Georges, toujours ni vivante ni morte mais toujours passeuse d’âmes avec sa bande de faucheurs caractériels plus faits pour se taper dessus que pour s’entendre. Et la recette est toujours la même : une savante alternance de questionnements psycho-métaphysiques rythmés par des gags inattendus. Autre sortie importante mais au cinéma cette fois : le film roumain de Cristian Mungiu 4 mois, 3 semaines, 2 jours… Un film aussi dur que touchant qui raconte l’odyssée d’une jeune femme voulant se faire avorter sous la dictature de Ceausescu. Il n’y a pas besoin d’en écrire long sur ce film. Il ne vous plaira peutêtre pas, les images sont parfois choquantes et le propos pas très joyeux. Je ne dis pas que c’est un chefd’œuvre, mais c’est un film nécessaire et une œuvre intéressante qui traite d’un sujet sensible et qui vous remuera jusqu’au fond des tripes… Ce film a par ailleurs obtenu la Palme d’or au dernier festival de Cannes ainsi que le prix de l’Éducation. Lynch, Gibson, Mungiu, des cinéastes qui prennent le risque de choquer, de déplaire et livrent un vrai travail artistique. Je vous l’ai dit, on aime ou pas c’est une autre affaire, pour moi ce sont en tout cas des œuvres qui méritent plus qu’un coup d’œil… Je termine cette page critique par un film qui a contrario ne mérite que peu d’attention : La Question humaine (12 septembre) de Nicolas Klotz. Film pompeux et littéraire (la plaie du cinéma français) sur le monde de l’entreprise envisagé comme un lieu concentrationnaire, il s’adresse en priorité aux critiques des Cahiers du Cinéma (une dizaine de personnes) et pas à des spectateurs. Un film livresque équivalent à un coup de dictionnaire sur la tête… m T.F. EPICURE #1 septembre 2007 } 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :