Entreprendre n°291 juin 2015
Entreprendre n°291 juin 2015
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°291 de juin 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 180

  • Taille du fichier PDF : 61,5 Mo

  • Dans ce numéro : les petits génies de la reprise.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
Start-up UNE INNOVATION MAJEURE POUR LE E-COMMERCE SOUTENUE PAR ENTREPRENDRE INCUBATEUR Un révolutionnaire du code 2D Avec son Pixinkod, un code 2D totalement personnalisable facile créer pour une diffusion immédiate sur tous les supports physiques ou digitaux, Stéphane Verstichel révolutionne le secteur. En feuilletant un magazine, Stéphane Verstichel tombe par hasard sur l’un de ces codes, un pictogramme nommé QR Code pour « Quick Response Code » ou code 2D. Apparus dans les années 90 et développés à l’origine pour la logistique du secteur automobile, ils s’invitent désormais partout grâce à leur capacité de stockage supérieure à celle d’un code-barres, pour délivrer une information (renvoi vers un site Internet). Curieux, Stéphane Verstichel tente le test. « Avec mon smartphone tout récent en poche, j’ai scanné le pictogramme. L’utilisation m’a semblé intéressante, car l’outil permettait de lier de manière rapide la page du magazine à une page Internet dont j’ignorais l’existence, en installant simplement une petite application gratuite sur mon téléphone. En KEYKOD RÉINVENTE LES CODES Effectif  : 3 personnes Siège social  : Tincques (62) Actionnariat  : famille Vestichal, Entreprendre Concurrence  : Myfeelback, Unitag, Qrcode-pro, Mobiletag... CA prévisionnel  : 1 M € moins d’une seconde, sans recherche ni saisie, mon intérêt s’est porté du magazine vers le Net où j’ai découvert du contenu pertinent. J’ai trouvé cela génial ! », s’en- « PIXINKOD EST UN OUTIL ADAPTATIF ET ÉVOLUTIF DONT LES CONTENUS SONT MODIFIABLES À TOUT MOMENT DEPUIS NOTRE PLATE-FORME ». Stéphane Verstichel, fondateur de Keykod thousiasme l’entrepreneur chercheur d’Arras. À 41 ans, un master en gestion, management de production et technologies nouvelles en poche, il est féru de technologie. À l’époque, il travaille comme ingénieur technico-commercial depuis 10 ans pour 2 groupes internationaux. Séduit par le concept, son œil d’expert pointe pourtant immédiatement les freins et améliorations possibles, « notamment le fait que les codes se ressemblent, n’apportant aucune différenciation propre au thème de l’annonce et à la marque. Le pouvoir de personnalisation des codes 2D actuels est limité techniquement et relaye le graphisme au second plan. J’ai également remarqué l’impossibilité pour l’utilisateur de s’orienter vers un contenu préférentiel. En effet, à chaque code correspond une information et une seule, alors que l’accès à un site Internet n’est pas pertinent pour tous les utilisateurs. Or, il y a matière à instaurer une vraie dynamique, un vrai dialogue avec les communautés d’utilisateurs et de consommateurs, étant donné la richesse des contenus du Web… », explique-til. Bouillonnant, Stéphane Verstichel flaire le bon filon. Keykod, l’aventure en 2D « Dans ma précédente activité, j’aurais aimé pouvoir proposer aux clients des plaquettes de présentation « augmentées » de contenus actualisés toujours disponibles sur Internet, idéal pour les accompagner dans le processus d’information, sans leur imposer une lourde documentation ». Son expérience lui confirme ainsi que « la communication doit passer d’un système bidimensionnel print/digital à une expérience presque tridimensionnelle grâce à la révolution mobile ». En 2011, le jeune entrepreneur se lance. Son objectif ? Apporter des réponses à cette problématique qui le passionne. Pour lui, les marchés en forte expansion sont des écosystèmes où il est nécessaire de faire cohabiter la publicité, le branding, le marketing, l’Internet, l’Internet mobile, les smartphones, les réseaux sociaux... Grâce à la « Love Money » et après une sérieuse veille technologique, afin de 38 Entreprendre
valider ses idées, Stéphane Verstichel met au point « un écosystème de logiciels en ligne », déposant et brevetant au passage la marque Pixinkod, « le nom du produit et du service », avant de fonder Keykod en février 2013. Aujourd’hui, la start-up propose, via sa plate-forme de e-commerce, un ensemble de services de marketing direct mobile et une application mobile gratuite complémentaire. Le site met à disposition des outils simples pour créer « une expérience mobile destinée à être flashée ». Pour confectionner son Pixinkod, rien de plus simple ! Quatre étapes seulement depuis la création du compte au téléchargement de son Pixinkod personnalisé (logo, photos, liens en temps réels...), prêt pour une diffusion sur tous les supports physiques ou digitaux. « Pixinkod est un outil adaptatif et évolutif dont les contenus sont modifiables à tout moment depuis notre plate-forme, ce qui permet de créer de vraies dynamiques dans les campagnes de communication. Quant à l’utilisateur final intéressé, en retour de scan, il reçoit sur son smartphone un éventail de contenus proposés par l’annonceur », explique l’entrepreneur. Bien plus qu’un simple code, Pixinkod, en réintégrant l’identité visuelle au premier plan, est une invitation picto-visuelle à une expérience utilisateur pertinente. Un projet en développement Pour sa start-up, Stéphane Verstichel voit les choses en grand. « Nous visons un CA de plusieurs millions d’euros à 3 ans au travers d’un partenariat avec des agences de communication et de la vente directe de solution Pixinkod », annonce-t-il. Et afin de porter ce projet, tant technique, commercial que marketing, l’homme étoffe à grand pas son équipe (15 personnes d’ici 2017). « Notre volonté est d’améliorer sans cesse, par nos outils et services, l’expérience utilisateur, mais aussi de développer de nouveaux produits et services. En 1 an, nous avons déjà doublé le nombre d’utilisateurs de la plate-forme, particulièrement à l’international. De même, la création de comptes est en constante augmentation. Pour nos applications mobiles, nous référençons ainsi des utilisateurs dans 56 pays », s’enorgueillit Stéphane Verstichel, qui ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Pour assurer le développement de l’entreprise, le dynamique entrepreneur a d’ailleurs rejoint le dispositif Pixinkod, futur leader du QR Code Développés à l’origine pour le domaine de la logistique dans le secteur de l’automobile, les QR Code pour « Quick Response Code » ou code 2D sont alors utilisés par les entreprises pour stocker des informations à caractère interne sur les pièces et les cartons d’emballage. À partir des années 2000, leur capacité de stockage supérieure à celle d’un code-barres traditionnel est mise à profit pour stocker une adresse Internet par exemple. C’est désormais l’utilisation que nous lui connaissons, souvent à but informatif. » Pour confectionner son Pixinkod, rien de plus simple ! Quatre étapes seulement depuis la création du compte au téléchargement de son Pixinkod personnalisé. Entreprendre Incubateur. À la clé, de quoi booster la communication, faire parler des produits et services, gagner en notoriété... « Nos produits et services sont adaptés aux organes de presse. Le groupe Entreprendre Lafont Presse offre une puissance médiatique pour des start-up comme la nôtre sans budget important. Nous sommes en phase de commercialisation et, à ce stade, le besoin en communication est vital. Qui plus est, l’incubateur Entreprendre nous permet une mise en réseau avec des acteurs influents de l’économie ». Keykod a également ouvert son capital à hauteur de 25%, pour une levée de fonds de 250.000 € . « La proposition de Robert lafont, un entrepreneur qui aime les entrepreneurs, nous a permis de gagner un temps considérable en regroupant en une seule opération l’octroi d’un budget investissement et sa mise en œuvre ». Après avoir convaincu des marques prestigieuses d’utiliser ses produits et services innovants, accentuer son développement à l’international à travers sa plate-forme en ligne et ses applications mobiles, Keykod, qui a porté ses fonds propres de 100.000 à 420 000 € , vise une 2 ème levée de fonds. Stéphane Verstichel aurait-il trouvé les codes de la réussite ? Élise Forestier Entreprendre 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 1Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 2-3Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 4-5Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 6-7Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 8-9Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 10-11Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 12-13Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 14-15Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 16-17Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 18-19Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 20-21Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 22-23Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 24-25Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 26-27Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 28-29Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 30-31Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 32-33Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 34-35Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 36-37Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 38-39Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 40-41Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 42-43Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 44-45Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 46-47Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 48-49Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 50-51Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 52-53Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 54-55Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 56-57Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 58-59Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 60-61Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 62-63Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 64-65Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 66-67Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 68-69Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 70-71Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 72-73Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 74-75Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 76-77Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 78-79Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 80-81Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 82-83Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 84-85Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 86-87Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 88-89Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 90-91Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 92-93Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 94-95Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 96-97Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 98-99Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 100-101Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 102-103Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 104-105Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 106-107Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 108-109Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 110-111Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 112-113Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 114-115Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 116-117Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 118-119Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 120-121Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 122-123Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 124-125Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 126-127Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 128-129Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 130-131Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 132-133Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 134-135Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 136-137Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 138-139Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 140-141Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 142-143Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 144-145Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 146-147Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 148-149Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 150-151Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 152-153Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 154-155Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 156-157Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 158-159Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 160-161Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 162-163Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 164-165Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 166-167Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 168-169Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 170-171Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 172-173Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 174-175Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 176-177Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 178-179Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 180