Entreprendre n°291 juin 2015
Entreprendre n°291 juin 2015
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°291 de juin 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 180

  • Taille du fichier PDF : 61,5 Mo

  • Dans ce numéro : les petits génies de la reprise.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Saga le rêve et la passion d’un fondateur précurseur L’IRRÉDUCTIBLE BRETON FONDU D’OR VERT Yves Rocher cultive plantes et succès Un pied en Bretagne, l’autre sur tous les continents, le groupe, qui compte 8 marques et plus de 4.000 points de vente, a fait de ses valeurs fondatrices un modèle de réussite. Cocorico pour cette belle plante enracinée en Bretagne qui fleurit sur tous les continents ! Depuis 56 ans, le groupe Yves Rocher cartonne grâce à un triptyque simple mais imparable  : l’attachement à un territoire, des valeurs écologiques et un positionnement accessible. Des valeurs chères au père fondateur, Yves Rocher, qui, selon la petite histoire, aurait inventé sa première crème dans le grenier de sa maison natale, à La Gacilly en 1959. C’est aujourd’hui son petit-fils, Bris Rocher, 36 ans, qui tient les rênes depuis 2009. À son crédit, le lifting de la marque Yves Rocher et des boutiques, la reconquête du capital de l’entreprise et le développement international d’un empire qui pèse aujourd’hui 2,2 Mds € de CA. À l’image de sa communication, le groupe se réinvente chaque jour. De génération en génération De père en fils, les Rocher se transmettent depuis trois générations le secret d’une réussite mondiale. L’aventure après la guerre, avec une ligne de cosmétiques naturels fabriqués en Bretagne par Yves Rocher, et commercialisés par correspondance. Ce n’est que 10 ans » Daniel Jouvance, Dr Pierre Ricaud, Petit Bateau, Kiotis, un portefeuille de marques dédiées au bien-être et à la beauté. plus tard qu’ouvre la première boutique, à Paris, boulevard Haussmann. La même année, en 1969, le génial créateur construit le premier site industriel de la marque à La Croix des Archers, en Bretagne, bientôt rejoint par deux autres unités dédiées au maquillage et au parfum. De sa Bretagne natale, l’entrepreneur maîtrise l’ensemble des étapes de fabrication de ses produits à petit prix... qui séduisent rapidement les consommatrices. Aujourd’hui encore, la marque s’enorgueillit toujours d’être producteur, récoltant, fabricant et distributeur. Pour accompagner le développement exponentiel de l’entreprise, qui exporte dès 1970, Yves Rocher s’entoure de ses 3 fils, Didier, Daniel et Jacques à qui il confie les missions de lancer de nouvelles marques (Daniel Jouvence en 1980, Dr Pierre Ricaud en 1985...) et de miser sur le développement durable. Dès 2001, la nouvelle plate-forme logistique internationale du groupe, basée à La Gacilly, fait transiter 500 millions de produits par an, à destination du monde entier. Avec l’arrivée du petit-fils du fondateur, Bris Rocher, ex-auditeur chez Arthur Anderson, nommé directeur général en 2006 puis président en 2009 à la mort se son grand-père, les boutiques subissent un véritable lifting  : nouvelle identité graphique et nouveau concept de magasin avec « l’Atelier de la Cosmétique Végétale ». C’est aussi lui qui, en septembre 2012, lorsque Sanofi se désengage totalement du groupe Yves Rocher après 30 ans de participation à hauteur de 60%, permet à sa famille de récupérer 97% du capital. « Dans 20 ans, Yves 22 Entreprendre
 » Inauguré en avril 2015, le nouveau Concept Store Yves Rocher a ouvert symboliquement en lieu et place de la première boutique ouverte dans le monde, boulevard Haussmannen 1969. Un « refuge urbain » signé BETC Design, en collaboration avec l’agence d’architecture BeckmannN’Thépé. Rocher sera toujours une entreprise familiale. C’était le rêve de mon grandpère et de mon père. Par ma filiation, j’en fais un point d’honneur », se plaît-il d’ailleurs à rappeler. Un engagement qui plaît « La nature est notre patrimoine. À nous de la protéger pour l’avenir des générations futures », affirme Jacques Rocher, fils du fondateur. Si le développement durable et la RSE font aujourd’hui partie de la stratégie de tous les grands groupes, l’entreprise du Morbihan fait figure de pionnier en la matière. Par son ADN, la culture et la transformation de plantes pour créer des cosmétiques naturels, Yves Rocher choisit un positionnement marketing engagé... qui plaît ! Dès 1975, le groupe crée le « Jardin Botanique » à La Gacilly dédié à la conservation, à la recherche et à l’initiation du public à la biodiversité végétale. Un herbier géant (passé bio en 1997) où botanistes, DES CHIFFRES QUI FONT RÊVER CA  : 2,2 Mds € Effectif  : 16.000 salariés 40 millions de clientes 500 millions de produits délivrés par an 4.000 points de vente dans le monde Capital  : 97% famille Rocher Concurrence  : Nocibé, Sephora, Marionnaud, Kiko, Lush, The Body Shop... phytochimistes et dermatologues de la marque viennent puiser l’inspiration. Écologiste avant l’heure, l’entreprise est dès 1989 la première société européenne cosmétique à ne plus tester ses produits finis sur des animaux. Avec la création de la Fondation Yves Rocher pour la protection de la nature en 1991, elle organise notamment deux opérations-phares  : le Prix de la Terre qui récompense les personnalités féminines agissant en faveur de l’environnement, et le programme de reforestation « Plantons pour la planète ». En boutiques, les clientes retrouvent ces valeurs à travers le lancement de la première éco-recharge pour le shampooing Hamamélis en 1993 ou le remplacement de tous les sacs plastiques par un sac shopping qui permet d’économiser 200 tonnes de plastiques par an. Des marques fortes Ce que l’on sait moins sur le groupe Yves Rocher, c’est qu’il est aujourd’hui présent dans plus de 4.000 points de vente dans le monde, mais aussi en ligne, par correspondance et en vente directe. Surtout, il compte désormais 8 marques dédiées au bien-être ou à la beauté, créées ou acquises au cours de son histoire  : Yves Rocher, Daniel Jouvence (1980), Dr Pierre Ricaud (1985), Petit Bateau (rachetée en 1988), Stanhome (home care, rachetée en 1997), Kiotis (cosmétiques, créée en 2000), ID Parfums (parfums, créée « NOUS DEVONS ACCÉLÉRER NOTRE INTERNATIONALISATION, NOTRE DIGITALISATION ET DEVENIR UN VÉRITABLE RETAILER ». Bris Rocher, P-DG du groupe Rocher en 1995) et Flormar (acquisition en 2012 de 51% du n°1 du maquillage en Turquie). Le rachat de cette dernière, pourtant concurrente directe d’Yves Rocher, doit permettre au groupe de développer son CA hors zone euro. Fier de ses 40 millions de clientes qui chaque jour lui font confiance, le groupe est présent en France, en Russie, en Italie, mais aussi au Mexique, au Venezuela ou au Japon. D’ici 2023, après Kungsgatan à Göteborg et chez Mobilia à Malmö, la marque française de cosmétiques végétale prévoit d’ouvrir 100 boutiques dans les pays nordiques, friands de produits naturels. Ainsi, fin 2013, le CA était encore largement réalisé en Europe, un challenge pour Bris Rocher  : « Nous devons accélérer notre internationalisation, notre digitalisation et devenir un véritable retailer. Toute l’entreprise, toutes nos marques, toutes nos ressources humaines sont mobilisées pour ces objectifs passionnants. Il nous reste beaucoup de choses à accomplir ». Le partenariat signé fin 2014 entre Petit Bateau et le groupe Fung Retailing Limited basé à Hong Kong devrait permettre à la marque de pénétrer le marché chinois, et pourquoi pas, bientôt, d’y vendre ses crèmes « made in Bretagne ». L’effet plantes ? Louise Roumieu Entreprendre 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 1Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 2-3Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 4-5Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 6-7Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 8-9Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 10-11Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 12-13Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 14-15Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 16-17Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 18-19Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 20-21Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 22-23Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 24-25Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 26-27Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 28-29Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 30-31Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 32-33Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 34-35Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 36-37Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 38-39Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 40-41Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 42-43Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 44-45Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 46-47Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 48-49Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 50-51Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 52-53Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 54-55Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 56-57Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 58-59Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 60-61Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 62-63Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 64-65Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 66-67Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 68-69Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 70-71Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 72-73Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 74-75Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 76-77Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 78-79Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 80-81Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 82-83Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 84-85Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 86-87Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 88-89Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 90-91Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 92-93Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 94-95Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 96-97Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 98-99Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 100-101Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 102-103Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 104-105Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 106-107Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 108-109Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 110-111Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 112-113Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 114-115Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 116-117Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 118-119Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 120-121Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 122-123Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 124-125Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 126-127Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 128-129Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 130-131Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 132-133Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 134-135Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 136-137Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 138-139Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 140-141Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 142-143Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 144-145Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 146-147Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 148-149Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 150-151Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 152-153Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 154-155Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 156-157Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 158-159Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 160-161Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 162-163Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 164-165Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 166-167Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 168-169Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 170-171Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 172-173Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 174-175Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 176-177Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 178-179Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 180