Entreprendre n°291 juin 2015
Entreprendre n°291 juin 2015
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°291 de juin 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 180

  • Taille du fichier PDF : 61,5 Mo

  • Dans ce numéro : les petits génies de la reprise.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 140 - 141  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
140 141
FRANCHISES Des réseaux pétris de talent ! Solidement ancrée dans la culture française, les boulangeries font partie des commerces les plus répandus. En effet, si la consommation de pain ne cesse d’augmenter et que près de 98% des français en consomment à tous les repas, les boulangeries pâtisseries artisanales sont en nette régression, meurtries par la grande distribution, sa politique tarifaire ultra agressive et les (mauvaises) habitudes de consommation de la population... Ainsi, il s’avère plutôt risquer de se lancer à corps perdu dans ce secteur. La franchise offre donc un système des plus avantageux, dans la mesure où elle permet aux boulangers de bénéficier de la communication et de la notoriété d’enseignes existantes. Ainsi, le professionnel n’aura qu’à se consacrer à son activité et pourra délaisser l’ensemble des prérogatives marketing et communication de son entreprise. C’est véritablement un concept clé en main que le franchisé adoptera et il bénéficiera du soutien et de l’assistance SAVOIR-FAIRE Le candidat idéal peut avoir une expérience plus ou moins significative dans le secteur de la restauration ou du commerce alimentaire et bien entendu en boulangerie pâtisserie pour certaines franchises haut de gamme. PERSONNALITÉ Il faut bien entendu bénéficier d’un excellent relationnel et d’un contact humain facile et engageant. En effet, l’essentiel des tâches ayant rapport à la fidélisation quotidienne d’une clientèle. de l’enseigne. La variété des concepts de franchises en boulangerie étant effarante, ces dernières recrutent dans toute la France. RÉVOLUTION DES MODES DE CONSOMMATION/DISTRIBUTION Boulanger est un métier rude. La difficulté inhérente au secteur décourage bon nombre de prétendants au poste. Horaires contraignants, travail le dimanche et jours fériés, les inconvénients sont nombreux, notamment à une époque où le confort et la qualité de vie sont primordiaux. Le secteur dut bien entendu passer par un processus d’adaptation aux nouveaux modes de consommation et de distribution. En effet, comme évoqué en introduction, la grande distribution est un mastodonte et concurrence gravement le secteur, malgré des produits d’une qualité évidemment inférieure. D’après l’Etude Individuelle Nationale des Consommations Alimentaires, le nombre de boulangeries traditionnelles a diminué de moitié (portant le INVESTISSEMENT L’apport personnel minimum varie de 70 000 € à 100 000 € . total à environ 30 000) depuis les années 60 et la consommation du pain aurait reculé de près de 10% cette dernière décennie. LA FRANCHISE, UNE SOLUTION ÉVIDENTE ? La boulangerie-pâtisserie truste la première place du podium de l’artisanat français, d’après la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française et les avantages à retirer de travailler en franchise sont évidents  : l’avantage concurrentiel de l’image de marque  : le franchisé gagnera immédiatement en rentabilité, puisque la clientèle attirée sera d’ores et déjà fidélisée par un réseau de boutiques. La stabilité est donc de mise comme en atteste notre partenaire Borea en atteste. L’activité du boulanger franchisé sera bien entendu moins pénible puisqu’uniquement portée sur le métier, comme nous l’avions évoqué. Ainsi, les pâtons surgelés n’exigent aucune connaissance spécifique en boulangerie ou pâtisserie et suite à la formation initiale, le candidat standard sera prêt à se mettre au travail… solution clés en mains, comme nous l’avions dit ! DAVID PEUT-IL LUTTER CONTRE GOLIATH ? C’est un fait, chaque hypermarché ou supermarché compte un stand boulangerie (mais également viennoiserie et pâtisserie) dans ses rayons. Si les premières franchises spécialisées ont vu le jour début 80, elles ont effectivement dû se réinventer milieu 90 afin de pouvoir tenir le choc. Les stratégies de diversification ont donc pris différentes formes  : intégration de menus « diètes » avec salades, bagels et autres sandwichs légers, viennoiseries, etc. Les boulangeries artisanales individuelles se voient ainsi devancées par les franchises, devenant le principal concurrent des hypermarchés et supermarchés. Ces derniers ont par ailleurs de plus en plus de difficultés à rivaliser avec la qualité supérieure des produits des boulangeries franchisées et du savant mélange tradition/originalité. Il est important de noter que des franchises de boulangeries artisanales haut de gamme ont été mises en place. Ainsi, le Fournil des Provinces se voit attribué l’appellation « réseaux d’artisans ». Les lancements de ces franchises d’excellence sont beaucoup plus régulés et un titulaire d’un CAP doit notamment impérativement faire partie des structures afin de valider leur création. Quid de la grande distribution ? ! 140 ENTREPRENDRE MAI 2015



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 1Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 2-3Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 4-5Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 6-7Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 8-9Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 10-11Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 12-13Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 14-15Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 16-17Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 18-19Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 20-21Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 22-23Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 24-25Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 26-27Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 28-29Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 30-31Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 32-33Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 34-35Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 36-37Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 38-39Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 40-41Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 42-43Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 44-45Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 46-47Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 48-49Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 50-51Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 52-53Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 54-55Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 56-57Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 58-59Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 60-61Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 62-63Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 64-65Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 66-67Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 68-69Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 70-71Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 72-73Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 74-75Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 76-77Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 78-79Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 80-81Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 82-83Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 84-85Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 86-87Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 88-89Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 90-91Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 92-93Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 94-95Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 96-97Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 98-99Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 100-101Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 102-103Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 104-105Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 106-107Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 108-109Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 110-111Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 112-113Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 114-115Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 116-117Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 118-119Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 120-121Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 122-123Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 124-125Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 126-127Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 128-129Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 130-131Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 132-133Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 134-135Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 136-137Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 138-139Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 140-141Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 142-143Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 144-145Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 146-147Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 148-149Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 150-151Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 152-153Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 154-155Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 156-157Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 158-159Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 160-161Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 162-163Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 164-165Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 166-167Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 168-169Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 170-171Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 172-173Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 174-175Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 176-177Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 178-179Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 180