Entreprendre n°291 juin 2015
Entreprendre n°291 juin 2015
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°291 de juin 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 180

  • Taille du fichier PDF : 61,5 Mo

  • Dans ce numéro : les petits génies de la reprise.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 128 - 129  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
128 129
Franchises L’Homme au cœur du système Si nous connaissons tous au moins une franchise, nous nous devons tout de même de mettre en lumière ses différents tenants et aboutissants. En effet, elle s’apparente à un système de commercialisation de services ou de produits basé sur une collaboration entre des entités juridiques et financières indépendantes. Quelle distinction entre franchiseurs et franchisés ? Le franchiseur, entrepreneur indépendant, accorde à ses franchisés le droit d’exploiter une entreprise en respectant un cahier des charges (et donc un concept) qu’il aura préalablement mis au point et éprouvé… Il est titulaire des droits de son franchisé qui est autorisé à utiliser une enseigne, une marque déjà existante. Il s’agit cependant d’un véritable échange au sein duquel la notion de partage est essentielle. En effet, dans la mesure où le franchisé devra honorer un droit d’entrée en s’acquittant de frais, le franchiseur quant à lui assurera une transmission de son savoir-faire, de son assistance technique et commerciale ou encore des droits de propriété intellectuelle et de formation. Le tout sera bien entendu énuméré et défini au sein du contrat franchise afin de permettre de mener à bien l’activité, dans le respect des règles établies par l’entité mère. Ainsi, le franchisé est-il simple exécutant ou réel entrepreneur ? Ne vous méprenez pas, le franchisé est un entrepreneur indépendant, propriétaire de son entreprise. C’est un fait, il doit respecter un cahier des charges fixé par le franchiseur, mais qui existe uniquement pour assurer l’identité, la réussite et la pérennité d’un concept mis au point et expérimenté par ce dernier. L’intérêt du franchiseur me direz-vous ? Le franchisé le rétribue bien entendu pour ses apports, le plus souvent par le biais d’une redevance forfaitaire… En sus, le franchiseur voit son enseigne grandir, selon des critères qu’il a lui-même établi et n’est-ce pas là l’objectif de tout dirigeant ? Vous l’aurez compris, le concept de franchise repose sur un échange « donnant/donnant », « gagnant/gagnant » entre franchiseurs et franchisés. 128 ENTREPRENDRE MAI 2015
INTERVIEW Mme Zimmer, Fédération française de la Franchise Pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs et nous détailler votre parcours ? J’ai suivi une formation sup de Co ainsi qu’un troisième cycle de finances. J’ai ensuite pu travailler dans l’entreprise familiale pour finalement créer ma propre société dans le domaine de l’outillage forestier et du jardin. Je l’ai ensuite revendue pour m’installer à Paris. J’ai œuvré dans une société de consulting et de promotion immobilière et c’est un peu par hasard que je suis arrivée à la FFF. En effet, un chasseur de tête m’a contactée pour le poste de Délégué Général de la fédération, en 1985. Ce fut une nouvelle expérience pour moi car je suis née dans l’entreprise. Il fut très enrichissant d’aborder un tout nouveau secteur, d’autant plus que la FFF avait alors besoin d’être restructurée et pilotée comme une entreprise ! Cette époque était précisément celle où la franchise était remise en cause au plan européen puisque une Cour d’appel allemande considéra que la franchise était illicite au regard du traité de Rome. Nous dûmes effectuer un énorme travail d’influence sur les instances européennes, et la FFF, principal moteur européen du secteur, dut regagner les lettres de noblesse de la franchise afin de lui donner un droit de cité en France et en Europe. C’est en 1987 que la franchise fut exemptée du traité. Quel est votre rôle au sein de la FFF ? Mon rôle est de faire appliquer les décisions du conseil d’administration et de suggérer des orientations stratégiques ou politiques. Je dois donc sentir les tendances et surtout être en contact avec les franchiseurs, les franchisés et les différentes instances politiques françaises, européennes et internationales. Je me dois de faire rayonner la franchise française et d’assurer son développement. Par ailleurs, et afin de professionnaliser la franchise, nous avons développé la formation des acteurs et nous avons créé un département de recherche scientifique de la franchise en 1996. Nous sélectionnons ainsi un sujet de recherche chaque année, réalisons un appel d’offre et un laboratoire de recherche œuvre 18 mois durant. Il doit ensuite rendre compte des résultats de ses travaux aux franchiseurs et franchisés au cours des Entretiens de la franchise. Nous mettons un point d’honneur à ce que la franchise française soit une voie de développement économique et qu’elle rayonne à travers le monde. Nous avons mis de puissants outils de promotion en œuvre, dont le Salon de la Franchise. Auriez-vous des conseils à donner aux candidats quant aux profils recherchés ? À mon sens, il n’y a pas réellement de profil type pour devenir franchisé, bien que certains domaines nécessitent des formations spécifiques (optique, coiffure, etc.). Avant tout, les franchiseurs recherchent des candidats ayant la fibre entrepreneuriale et l’envie d’entreprendre ! Bien évidemment, les contraintes budgétaires conditionneront également la création d’entreprise. Auriez-vous des conseils en implantation à donner à nos futurs franchisés ? Non, car le premier critère pour réussir est la qualité du franchisé… S’il ne joue pas son rôle, qu’il n’est pas commerçant, ni gestionnaire, il est évident que cela ne fonctionnera pas ! Quant à l’implantation même, celle-ci variera en fonction du secteur et des différents concepts. Ceci étant, le franchiseur sait mieux que quiconque où et quand il doit s’implanter ! Comment expliquer que les franchises ont globalement mieux résisté à la crise que les entreprises indépendantes isolées ? Nous avons réalisé en 2010 une recherche scientifique relative aux facteurs de résistance des franchises en période de crise. Il y a dans l’ADN de la franchise tous les gènes permettant de faire face aux perturbations économiques. Franchiseurs et franchisés sont de grands professionnels et en période MAI 2015 ENTREPRENDRE 129



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 1Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 2-3Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 4-5Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 6-7Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 8-9Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 10-11Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 12-13Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 14-15Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 16-17Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 18-19Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 20-21Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 22-23Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 24-25Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 26-27Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 28-29Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 30-31Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 32-33Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 34-35Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 36-37Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 38-39Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 40-41Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 42-43Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 44-45Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 46-47Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 48-49Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 50-51Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 52-53Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 54-55Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 56-57Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 58-59Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 60-61Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 62-63Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 64-65Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 66-67Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 68-69Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 70-71Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 72-73Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 74-75Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 76-77Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 78-79Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 80-81Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 82-83Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 84-85Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 86-87Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 88-89Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 90-91Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 92-93Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 94-95Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 96-97Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 98-99Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 100-101Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 102-103Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 104-105Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 106-107Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 108-109Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 110-111Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 112-113Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 114-115Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 116-117Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 118-119Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 120-121Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 122-123Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 124-125Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 126-127Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 128-129Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 130-131Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 132-133Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 134-135Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 136-137Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 138-139Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 140-141Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 142-143Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 144-145Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 146-147Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 148-149Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 150-151Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 152-153Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 154-155Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 156-157Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 158-159Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 160-161Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 162-163Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 164-165Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 166-167Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 168-169Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 170-171Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 172-173Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 174-175Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 176-177Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 178-179Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 180