Entreprendre n°291 juin 2015
Entreprendre n°291 juin 2015
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°291 de juin 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 180

  • Taille du fichier PDF : 61,5 Mo

  • Dans ce numéro : les petits génies de la reprise.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 100 - 101  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
100 101
Traduction et interprétariat Traduction sur-mesure  : un défi ? Chaque entreprise rêve d’une traduction parfaite, qui corresponde au texte et à l’idée originelle. Pour atteindre un très haut niveau de personnalisation, il faut que le traducteur s’approprie le sujet et la culture d’entreprise. Aujourd’hui, les grands groupes sont présents dans plusieurs pays du monde et confient souvent leurs traductions à des salariés. Les PME, en revanche, commencent à faire appel aux agences. La plupart des agences de traduction offrent leurs services à tout type d’entreprises  : secteur d’activité, taille, lieu d’implantation, domaines d’application. Elles travaillent pour tout avec tout le monde. Les entreprises ont bien compris en revanche qu’il fallait un certain temps d’adaptation de l’agence et du traducteur pour que celle-ci s’approprie son métier et sa culture. Choisir une agence locale peut être une solution, choisir une agence qui connaît bien le domaine d’application – par exemple Internet – ou son secteur d’activité est une seconde possibilité. Le travail des agences aujourd’hui est confié, à une large majorité de traducteurs indépendants qui travaillent par Internet et pour différentes agences. Il est important d’avoir accès à ce traducteur ou au moins de pouvoir préparer un brief précis pour que celui-ci comprenne la culture de l’entreprise. L’agence propose – exception faite des agences spécialisées – de prendre en charge l’ensemble des demandes d’une entreprise. Cela permet à son traducteur de suivre l’entreprise. Aussi, l’agence pourra éventuellement varier de traducteur si celui-ci ne donne pas entière satisfaction ou si la demande devient plus spécialisée sur certaines missions. Par exemple, d’une traduction juridique urgente, le chef de projet a sous la main plusieurs traducteurs spécialisés pour mener à bien le projet, dans les délais attendus par l’entreprise. Certains gros volumes à traduire le seront par plusieurs traducteurs simultanément et un relecteur lissera les termes et expression pour donner au document final une homogénéité de vocabulaire. En fidélisant son client, l’agence de traduction réussit aussi à accroître la qualité des documents qu’elle remet à son client  : c’est du gagnant – gagnant ! Les agences de traduction savent répondre dans des délais relativement courts à des demandes de devis – de l’ordre de 24 à 48h. Cette capacité à répondre à un appel d’offre est symbolique d’une belle structuration de l’entreprise. Les agences savent réduire le temps de traduction d’un document grâce à des équipes constituées même si au final, les individus eux-mêmes ne travaillent pas réellement ensemble ! Si le traducteur relit plusieurs fois son travail, l’intervention d’un relecteur est absolument indispensable à la qualité du document final, c’est là aussi l’une des valeurs ajoutées des agences de traduction de savoir répartir le travail entre traducteur et relecteur. Des lexiques et mémoires de traduction Si la traduction est réalisée par une agence, il faut s’attendre à ce que la prochaine mission ne soit pas forcément confiée au même traducteur. Il est néanmoins indispensable de capitaliser les expériences. Au fur et à mesure de la collaboration entre une agence et une entreprise, il est possible de mettre en place et développer un lexique - la liste des principaux termes et de leurs traductions - qui servira aux futures traductions. Certains outils informatiques retrouvent directement des mots techniques ou des expressions. Différents outils sont disponibles pour créer des mémoires de traduction. En général, c’est l’agence qui propose un outil à ses clients. 100 Entreprendre
Traduction et interprétariat Traductis  : optez pour un service complet ! Depuis plus de 10 ans, Traductis – agence de traduction – est au service des entreprises, des organismes publics et des associations, principalement pour la traduction de textes, mais aussi pour des services complémentaires comme la révision et la traduction à vue. Interview d’Agnès Bousteau, fondatrice associée de l’agence. Publireportage Quelles sont vos activités et votre valeur ajoutée ? Nous mettons un accent particulier sur la qualité des textes que nous remettons à nos clients. Ainsi, nous réalisons toujours des traductions vers la langue maternelle du traducteur et préconisons une relecture par un second professionnel afin d’obtenir un regard croisé sur les traductions qui nous sont confiées. Cette étape est très importante car elle vient à la fois enrichir le travail du traducteur et offrir une garantie supplémentaire de qualité au client. C’est en cela que la traduction est un véritable travail d’équipe, qui tient compte du positionnement de l’entreprise, du traducteur, du chef de projet et du relecteur. En quelles langues traduisez-vous et comment êtes-vous structurées au sein de l’agence ? Nous sommes deux associées, Daravanh Sempere et moi-même. Daravanh traduit Nos clients parlent de nous ! « Traductis a assuré, en un temps record, des traductions hautement spécialisées pour une application minière rare et très technique, en espagnol, portugais et russe. Nos agents locaux se sont dits très impressionnés. Nous resterons fidèles à Traductis pour des services de ce type ». RAI-TILLIERES « Le CCFD-Terre Solidaire, Paris, a eu l'occasion à de nombreuses reprises de faire appel aux services de Traductis durant ces dernières années. Nous avons toujours apprécié la disponibilité, le professionnalisme, les compétences de Traductis  : un travail de qualité ». CCFD-Terre Solidaire principalement de l’anglais vers le français et l’espagnol ainsi que de l’espagnol vers le français. Pour ma part, je traduis des textes de l’anglais ou de l’espagnol vers le français et tiens la fonction de chef de projet au sein de l’agence. Nous pouvons prendre en charge beaucoup d’autres langues ; pour des travaux de traduction vers l’anglais, l’allemand, le néerlandais ou une autre langue, nous faisons appel à notre réseau de traducteurs free-lance. Qui sont vos clients ? Nous répondons à des missions pour des entreprises de toute taille, mais principalement des PME dynamiques, présentes commercialement à l’étranger. Nous effectuons aussi des missions pour des associations. Comment travaillez-vous avec vos clients ? Nous commençons toujours par une mission simple de traduction, puis avec le temps et la connaissance du client, nous répondons à diverses missions qui nécessitent la pratique de langues étrangères. Nous recherchons des collaborations à long terme avec tous nos clients. Grâce à la récurrence des missions pour lesquelles nous mettons en place une équipe dédiée, une véritable relation se construit. Cela nous permet de rendre une multitude de services à nos clients, qui bien souvent ne disposent pas de salariés bilingues ou trilingues, surtout quand il s’agit de PME - PMI. Cet aspect humain de notre métier est au cœur de nos valeurs et de nos pratiques professionnelles. Lors d’une première collaboration, l’entreprise m’envoie son texte à traduire, je le transfère avec les indications spécifiques au traducteur ; nous le relisons ou le faisons relire puis nous le renvoyons à l’entreprise. Daravanh Sempere est plus spécialisée sur les textes financiers et juridiques, et je prends en charge davantage les textes techniques et marketing. Comment êtes-vous rémunérées ? Selon les missions, nous nous accordons avec notre client sur un prix forfaitaire, au mot ou un tarif horaire. Infos & contact  : Tél. 01 43 40 79 92 contact@traductis.eu www.traductis.eu Entreprendre 101



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 1Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 2-3Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 4-5Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 6-7Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 8-9Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 10-11Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 12-13Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 14-15Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 16-17Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 18-19Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 20-21Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 22-23Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 24-25Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 26-27Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 28-29Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 30-31Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 32-33Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 34-35Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 36-37Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 38-39Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 40-41Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 42-43Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 44-45Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 46-47Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 48-49Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 50-51Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 52-53Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 54-55Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 56-57Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 58-59Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 60-61Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 62-63Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 64-65Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 66-67Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 68-69Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 70-71Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 72-73Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 74-75Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 76-77Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 78-79Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 80-81Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 82-83Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 84-85Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 86-87Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 88-89Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 90-91Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 92-93Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 94-95Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 96-97Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 98-99Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 100-101Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 102-103Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 104-105Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 106-107Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 108-109Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 110-111Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 112-113Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 114-115Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 116-117Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 118-119Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 120-121Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 122-123Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 124-125Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 126-127Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 128-129Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 130-131Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 132-133Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 134-135Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 136-137Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 138-139Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 140-141Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 142-143Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 144-145Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 146-147Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 148-149Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 150-151Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 152-153Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 154-155Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 156-157Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 158-159Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 160-161Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 162-163Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 164-165Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 166-167Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 168-169Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 170-171Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 172-173Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 174-175Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 176-177Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 178-179Entreprendre numéro 291 juin 2015 Page 180