Entreprendre n°213 juin 2007
Entreprendre n°213 juin 2007
  • Prix facial : 4,90 F

  • Parution : n°213 de juin 2007

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (206 x 294) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 166 Mo

  • Dans ce numéro : à l'assaut de Coca... Renaud Meger-Tissiere et Benoît Metayer lancent la boisson aux plantes.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
Spécial Architectes michel joyau réinvente l'architecture rurale Créée en 1981, l'agence d'architecture Michel Joyau a développé une philosophie propre à l'architecture rurale, une recherche de la simplicité et de bâtiments respectueux de leur environnement. Entretien avec T.H. VUONG et Michel JOYAU. Votre cabinet est situé en Vendée dans une petite ville de 5000 habitants, M ontaigu, sur quels types de bâtiments travaillez vous ? MJ : Notre agence a développé deux grandes orientations. Une part d'activité régionale qui répond au.x besoins en équipements des villes (mairies, écoles, hôtellerie, salles polyvalentes...). L'autre est d'envergure nationale : l'architecture industrielle. Aujourd'hui, nous ouvrons un chantier à Lille, un à Marseille et quatre à Lyon. Nous avons un projet en cours à Compiègne et nous venons d'achever deux bâtiments, l'un sur Avignon et l'autre sur Toulouse. Notre activité dans ce secteur s'étend sur l'ensemble du territoire français puisque nous suivons nos clients, dont certains nous sont fidèles depuis 25 ans. L'un de nos projets industriel dans la banlieue de La Roche sur Yon pour la société Cougnaud (leader français de la construction modulaire), a été remarqué pour le "Prix Grand Public de l'Architecture" organisé par le ministère de la culture. Est-ce un choix de rester en milieu rural ? TV : Parfaitement. Nous avions l'opportunité d'installer notre activité à Paris, mais nous avons préféré la consolider en Vendée. Beaucoup d'architectes renommés ont commencé leur carrière en Province pour la finir à Paris. Nous avons opté pour la démarche inverse. L'architecture de campagne ne peut pas être appréhendée de Jo même faron que 1'architecture urbaine. C'est l'erreur que font la plupart des commanditaires qui vont chercher des talents à Paris pour d'importants projets en milieu rural. li y a une recherche de simplicité dans notre architecture. Notre oljec tif n'est pas de construire des bâtiments grandioses, mais des espaces utiles et agréables pour l'utilisateur, du nécessaire plutôt que du superflu. MJ : L'architecture urbaine n'est pas adaptée à l'esprit de la campagne. L'architecture rurale doit être "juste", capable de respecter la nature et l'identité des lieux. Juste da11s ses composants. Inutile d'utiliser des matériaux nobles et coûteux s'ils 11e respectent pas l'u11ité d'un lieu. Juste dans ses volumes el da11s sa densité. Juste dans les couleurs. Une construction est une cicatrice dans un pavsage. Notre rôle est de faire e11 sorte que cette cicatrice soit belle, non parce qu'il s'agit d'u11e ŒU\Te d'art, nwis parce qu'elle se regarde sa11s se faire remarquer. Qy'est ce qui vous distingue des autres cabinets ? MJ : Notre expérie11ce e11milieu m ral. Nous avons construit plus de 500 bâtiments, de la niche de chien aux grands complexes de 55 000 mètres carrés. Nous savons analyser un espace rural, qui ne s'emisage pas de la même façon qu'une swface COI ? fillée urbai11e. Ici, nous avons la place de construire, le loisir de réfléchir à plus grande échelle. Dans chaque projet, nous étudions la totalité du terrai11. U11 bâtiment doit pmfaitement s'intégrer au pavsage.
Spécial Architectes T.H. VUONG (Architecte DPLG• Diplôme Paris 1978 Master of Architecture "Berkeley Californie 1979" Master of Architecture "UCLA, Californie" 1984) et Michel JOYAU (Architecte DESA Diplôme Paris 1977) TV : Ce qui fait la f orce de notre cabinet, c'est aussi notre capacité à sa voir manier aussi bien le crayon que l'ordinateur. Nous utilisons les logiciels d'aide à la conception les plus performants du marché, tels que Rhino, Revit et Architectural Desktop. Mais nous considérons que le dessin à la main est primordial pour la réflexion. fine suffit pas de concevoir des plans sur ordinateur, encore faut il savoir les construire. En dessinant sur papie1 ; on pense déjà à la mise en oeuvre. Q ! Ielles sont vos réalisations phare ? TV : Je voudrais insister sur deux mots : greffe et préservation. Ces deux mots n'existaient pas dans le vocabulaire du XXème siècle tels qu'on les utilise aujourd'hui. D'où leur importance f ondamentale dans le milieu rural. La greffe est un aj out ou une transf ormation qui ressuscite un bâtiment. Comme pour une greffe de cœur, c'est une opération vitale. La préservation invite à la réflexion sur le patrimoine naturel et historique d'un lieu. MJ : A Pornic pour l'hôtel Thalas-sothérapie, nous devions prolonger un hôtel du début du siècle, bâti en front de mer aux côtés d'un ancien casino. Nous avons "greffé" trente chambres supplémentaires réparties dans trois maisons, en essayant de préserver l'histoire de ce petit bout de côte sauvage : le bois classé et l'identité de cette station balnéaire. A Lucon pour le Grand Séminaire, nous avons réhabilité une aile. Voilà l'exemple typique d'un greffe qui a redonné vie à un bâtiment laissé à l'abandon. Notre intervention est volontairement minima/isle pour respecter la majesté du lieu, son austérité et la sérénité qui s'en dégage. Enfin, en 2003 le Syndicat Départemental d'Alimentation en Eau Potable nous a confié la réalisation de son siège social. L'originalité du projet était de redonner une identité à un lieu sans âme : une zone industrielle. La structure du bâtiment, mais aussi le mobilier et les couloirs sont en courbe pour refléter l'image de l'eau, également symbolisée par les couleurs bleu, opale et vert émeraude. Ces couleurs sont aussi celles du milieu rural. Michel JOYAU- architecte DESA 5, Rue Edouard Marchand 85607 Montaigu cedex Tél. : 02 51 94 18 54- Fax : 02 51 46 40 27 VV +Architecture un jeune cabinet porteur de compétences Diplômé de la Faculté d'Architecture de l'Université de Rome, "La Sapienza' ; Paolo Vannucchi a réalisé son rêve en venant s'établir à Paris et en fondant l'an dernier son propre cabinet. Vous avez acquis une expérience riche en peu de temps... En Italie, je me suis intéressé au milieu de la recherche et ai collaboré avec la Mairie de Rome comme support technique et pour lancer des projets pilotes expérimentaux. Dès mon arrivée à Paris, j'ai travaillé comme architecte dans le cabinet de Santiago Calatrava, puis au sein d'Architecture Studio. Mais vous aviez un grand désir d'être indépendant... Aussi ai-je fondé dès que possible ma propre structure. Je suis en train de conduire une étude de faisabilité pour transformer un établissement de bureaux en école élémentaire. Je travaille également pour des particuliers (maisons, appartements, péniches). Réalisant des expertises et des diagnostics, je démarre actuellement un chantier dans Paris pour des travaux de remise en état d'un immeuble. Diversifier l'offre est fondamental pour ne pas s'enfermer dans un milieu spécifique de l'architecture. On peut qualifier votre architecture d'intelligente... Mon approche au projet est celui de m'insérer dans le contexte d'une façon telle à en respecter et à en exalter les caractéristiques tout en étant attentif à l'environnement et au confort. Je recherche la qualité de l'espace, une architecture pure parfois non conventionnelle et ludique. L'architecture doit être avant toute chose agréable à vivre pour celui qui l'habite. Votre objectif est de mettre en relation les architectes italiens avec le marché français et vice versa... Le marché français offre beaucoup de possibilités et des cabinets italiens ont besoin d'aide pour y accéder. Il est très difficile d'obtenir des résultats avec des difficultés comme les règlements et les normes ; entre autres, j'assure la présence du mandataire sur place. Grâce à mon réseau sur les deux marchés, des échanges fructueux pourront être mis en place... » + VV+A RCHITECTURE SARL 7, rue Hébert - 92140 Clamart Tél. : +33 (0)9 50 35 13 04 Mob : +33 (0)6 62 89 48 48 paolo. vannucchi @architectes.org



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 1Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 2-3Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 4-5Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 6-7Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 8-9Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 10-11Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 12-13Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 14-15Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 16-17Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 18-19Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 20-21Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 22-23Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 24-25Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 26-27Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 28-29Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 30-31Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 32-33Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 34-35Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 36-37Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 38-39Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 40-41Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 42-43Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 44-45Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 46-47Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 48-49Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 50-51Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 52-53Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 54-55Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 56-57Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 58-59Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 60-61Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 62-63Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 64-65Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 66-67Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 68-69Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 70-71Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 72-73Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 74-75Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 76-77Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 78-79Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 80-81Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 82-83Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 84-85Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 86-87Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 88-89Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 90-91Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 92-93Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 94-95Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 96-97Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 98-99Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 100-101Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 102-103Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 104-105Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 106-107Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 108-109Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 110-111Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 112-113Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 114-115Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 116