Entreprendre n°213 juin 2007
Entreprendre n°213 juin 2007
  • Prix facial : 4,90 F

  • Parution : n°213 de juin 2007

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (206 x 294) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 166 Mo

  • Dans ce numéro : à l'assaut de Coca... Renaud Meger-Tissiere et Benoît Metayer lancent la boisson aux plantes.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
Spécial Architectes Architecture : un secteur en plein essor S'éloignant des erreurs de l'urbanisation de masse, l'architecture actuelle conçoit des villes plus humaines, des bâtiments alliant la recherche d'esthétisme au souci de fonctionnalité, des locaux industriels ergonomiques aux lignes futuristes valorisant l'image de marque des sociétés. Répondant aux attentes de leur clientèle, les architectes privilégient aujourd'hui la qualité des espaces, des prestations et de l'environnement. LA conjoncture est très favorable aux architectes français qui connaissent une c ro issance notable de leurs acti vités. En ce qui concerne les arc hitectes déclarés à la MAF (Mutuell e des Architectes Français- www.maf.fr). qui regroupe 90% du marché, fin 2006 la profession annonçait un chiffre d'affaires de 38.4 milliards d euros réalisé sur 2005, soit une augmentation de 12,2% par rappo11 à l'année précédente, tandis que parallèlement le secteur du bâtiment connaissait une progression de 7.4%. Le taux de pénétration des architectes de la MAF dans l'ensemble de l'acti vité bâtiment était de 36,4%. Le chiffre d'affaires de la profession se répartit à part à peu près éga le entre les sociétés d'architecture et les architectes exerçant à titre libéral. L'activité se porte principalement sur le secteur du logement de type immeuble oü le taux de pénétration atteint 5 1.2%. L'essor de la construction neuve. qui représente 72% du chiffre d'affaires des architectes. favorise la croissance et la bonne santé des cabinets d'architecture. Collecti vités publiques, industriels. promoteurs ou paniculiers font appel au concours d'un architecte. lequel est en principe obligatoire pour l'établissement d'Lm projet architectural faisant l'objet d'une demande de permis de construire. Environ 70% de la maîtrise d'ouvrage relève elu secteur privé. A noter que. par rapport à 1'ensemble de la population, la France compte peu d'architectes : 45 inscrits à l'Ordre pour 100 000 habitants, contre une moyenne de 82 dans l'Uni on E uropéenne. Une conception sur-mesure A la d iffé rence du constructeur, l'architecte ne vend pas un produit standardisé mais conçoit une œuvre architecturale personnalisée. Loin de suivre obligatoirement un style personnel. il a pour princ ipal objecti f de ré pondre aux besoins de ses clients et apprécie lorsque ces derniers les formulent précisé ment. "Je recherche des clients sachant exprimer leurs besoins" précise Philippe Berthelot. fondateur d'Agora Architecture, un cabinet lyonnais qui s'adresse principalement aux industriels. L'architecte aide ses clients définir leur projet : implantation et disposition de la structure, uti lisation des surfaces, e nveloppe exté rie ure, organi sation des volumes intérieurs. c ho ix des couleurs... Le d ialogue est important. Lui-même étudiera plus avant l'orientation du bâtiment. son intégration dans l'environne ment. le cho ix des matériaux et des techniques. le type de chauffage dans un souci d'économies d'énergie. etc... L'architecte n'en reste pas moins un auteur. Selon les contraintes elu projet (terrain, programme. budget), il proposera à chacun une réponse à un contexte. Chaque projet possède sa spécificité et doit tenir compte des différents aspects cl un problè me : foncti onnel, économique et environnemental. Une solution unique donc, qui devra également respecter 1 "intérêt collectif. Par exemple. en espace rural, "un bâtiment doit parfàitement s'intégrer au pavsage" et "se regarder sans se faire remarquer" précise Miche l Joyau. dont le cabinet d'architecture. basé en Vendée. réalise tant des équipements régionaux que des bâtiments industriels dans la France entière. Hormis l'établissement du projet architectural, 1'architecte peut intervenir à tous les stades. de la conception à la réalisation des travaux : il peut partic iper au choix elu terrain. aider au montage financier, ou encore déposer le dossier de demande de permis de construire auprès de l'administration et faire accélérer le délai cl'obtention de celui-ci. fi intercède enfin auprès des entreprises du bâti ment afi n de faire bé né fi cier le c li ent d'une réalisation de qualité au meilleur prix. Homme de terrain. il se rend ré ! ! ulièrement sur les chantiers oü ir donne l'impulsion nécessaire à l'entrepreneur. Il assure le suivi des travaux et le respect des dé lais. "L'architecte doit créer un duo avec 1'entreprise et partager son enthousiasme" souligne l'architecte parisien Jacques Ri pault. leque l avoue de ne pas pouvoir se passer de cette présence active sur les chantiers pour en ressentir 1 et assister à la concrétisation du projet. A chaque architecte son style'ambiance Difficile de déterminer une tendance sur le marché français : chacun possède aujourd'hui son propre style. ou plutôt une ligne de conduite, selon la formation qu'il a reçue. son expé-
Spécial Architectes GPAA îlot de créativité au cœur des Pays de Loire Créé en 1994, le cabinet d'architecte "Gaëlle Péneau Architectes et Associés" conçoit des équipements publics de grande envergure, tout en gardant son esprit "d'atelier créatif'comme l'explique Gaëlle Péneau, sa fondatrice. GPAA intervient dans tous les domaines des Marchés Publics... Ene.ff'et. GPAA est capable de réaliser des équipements publics dans les quatre secteurs d'activité essentiels : hospitaliers, enseignement (universitaire, scolaire), bâtimellfs culturels et/ogeme/11. Depuis une diain e d'années, nos collaborateurs et associés ont acquis une expérience personnelle et C0/1111/Uil e qui permet à notre cabinet d'intervenir sur des projets importants, qui tournent souvent autour de 10 OOOm'de Sl.lljace. Nous soin mes particulièrement bien référencés dans le secteur hospitalie1 ; qui représente 60% de notre production. En exemple, nous intervenon.l-.fiéque ! lunent sur des sites de "modèles hospitaliers ", ces hôpitau.:r : types construits dans les années 80 à la périphérie des villes. Notre expérience et notre spécialisation dans ce domaine.wllf un gage de qualité. Notre connaissance des spécificités du milieu nous permet de nous La créativité jusqu'au bout Le cabinet d'architecte GPAA ("Gaëlle Péneau Architectes et Associés") publie "Récréation", un livre coécrit par Gaëlle Péneau et Stéphanie Vincent. L'ouvrage présente le travail de l'agence de 1995 à 2005. Iconographie des projets, chantiers et réalisations, chroniques, anecdotes, au fil des pages on découvre le quotidien d'un métier, ses surprises, ses attentes, et les réflexions qu'il génère. "C'est pour moi l'occasion de faire entrer le grand public dans la fabrication de l'architecture", explique Gaëlle Péneau. A travers l'historique de l'agence GPAA, c'est une fenêtre pédagogique et ludique qui s'ouvre sur le métier d'architecte. "Récréation, Chroniques et chronologies" Ed Archibooks, 416 p.extraire des colllraintes techniques et de retrou ver 1101re liberté de création architecturale. En 2000, nous avons livré un hôpital complet de 300 lits en Ariège. Un autre est en cours d'étude et de chantier à Vannes, pour 40 millions d'euros de tmwun. Quelles sont vos réalisations phare ? Pour n'en citer que quelques unes, je vous donne trois exemples représentatif de notre activité. La Faculté des Métiers de Rennes, livrée en 2000. Il s'agit d'un centre de formation d'apprentis COIjoint ement proposé par la Chambre de Commerce de Rennes et la Chambre des métiers d'lie et Vilaine. Ce projet architectural de 22 OOOm'devait rassembler des métiers aussi divers que 1'hôtellerie, 1'automobile, la co(/jitre, un sorte de cité des métiers. Nous avons souhaité que l'établissement reflète l'esprit du lieu, fasse référence aux métiers et à 1'artisanat. Pour les façades, nous m•ons ut i tisé un bardage extérieur en Reglit ou Profilit (des lames verticales de verre non affiné). Le matériau nous semblait en adéquation avec la fonction du lieu. Deuxième exemple, une salle de spectacle à Vendôme, au sud de Paris. Il s'agissait de proposer l'extension du Palais des.fêtes déjà existant, dom le stvle est came/éristique de 1'architecture des années 50. Notre idée était d'amener notre bâtiment moderne à dialoguer avec le style de l'ancien bâtiment. Nous avons cherché des liens pour donner au nouvel ensemble une unité esthétique, tout en affirmant notre contemporanéité. Nous pensons qu'il est essentiel de proposer une architecture ancrée dans son siècle et dans son temps pour garantir une certaine qualité de travail et de résultat. En demier exemple, je citerai le pôle f emme-enf'ant en extension de l'hôpital de Chartres. Ce projet a été nominé au prix de l'Equerre d'argent en 2002. Autrement dit, sélectionné dam les dix projets les plus intéressants de l'année par les Editions du Moniteur. Nous avons créé une structure avec une identité propre, un lieu agréable, lumineux et serein pour accueillir les mères dans une ambiance differente de celles des malades. Qyelles sont vos valeurs ? La créatil'ité compte énormément à nos r eux. La dvnwnique de notre agence est basée sur le développement de l'aspect créatif ; sur l'enrichissement intel/ecrue/et artistique. La com ! IJunication et l'attention portée à l'humain sont aussi des valeurs.fàndmnentales pour 1/0US. Nous avons tot(jours ù 1'esprit que nous construisons pour les autres. Chaque prqjet a pour point de départ une rencontre, avec des médecins et des infirmières pour les hôpitaux, avec des enseignants pour les établisseme/1/s scolaires, avec des acteurs et des élus pour une salle de spectacle. Ei ! fÏn, nous avons conscience que notre métier est au cœur de grandes questions sociétales, comme celle de l'environnement. Il est important pour nous d'évoluer dan s ce sens, d'évaluer les possibilités en termes d'économie d'énergie, de matériaux ra-ye/ables. Un de mes associés suit actuellement une formation spécifique de qualité environnemelllale pour faire partager ce nouveau sa11oir et ce nouveau regard en interne. Vous êtes vous-même particulièrement engagée. Le Conseil de l'Ordre des architectes du Pays de Loire, dont j e suis viceprésidente a récemment créé la Maison Régionale d'Architecture des Pays de Loire. L'objectif'de cerre nouvelle structure est de comnwniquer sur la culture architecturale auprès du grand public et de trouver une synergie dans la profession au niveau régional. C'est en tout cas, ce que j e souhaite en tant que présidente de la Maison Régionale. Nous organisons des expositions, des colloques, des visites de bâtiments, des voyages dans une optique d'ouverture. GPAA Han ar N °20 Quai des Alllilles 44200 Nantes 7ël. : 02 51 82 49 40 Fax : 02 5 1 82 49 39 gpaa@ll'((/doo Ji'll'll'll'.gpaa Ji



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 1Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 2-3Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 4-5Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 6-7Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 8-9Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 10-11Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 12-13Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 14-15Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 16-17Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 18-19Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 20-21Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 22-23Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 24-25Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 26-27Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 28-29Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 30-31Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 32-33Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 34-35Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 36-37Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 38-39Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 40-41Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 42-43Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 44-45Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 46-47Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 48-49Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 50-51Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 52-53Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 54-55Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 56-57Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 58-59Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 60-61Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 62-63Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 64-65Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 66-67Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 68-69Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 70-71Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 72-73Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 74-75Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 76-77Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 78-79Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 80-81Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 82-83Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 84-85Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 86-87Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 88-89Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 90-91Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 92-93Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 94-95Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 96-97Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 98-99Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 100-101Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 102-103Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 104-105Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 106-107Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 108-109Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 110-111Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 112-113Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 114-115Entreprendre numéro 213 juin 2007 Page 116