Entreprendre Commerce n°5 mar/avr/mai 2009
Entreprendre Commerce n°5 mar/avr/mai 2009
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°5 de mar/avr/mai 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 40,2 Mo

  • Dans ce numéro : ouvrir un restaurant... bistrot, fast food, tradition ou chaîne ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
Projet ENTREVUE « A LA UNE » Pour Nadia Batata, chaque cliente est unique. I ment, dormir et prendre une douche, tous les sports lui sont permis. Toutes les six semaines la cliente revient tranquillement, comme pour aller chez son coiffeur, pour faire une refusion (nettoyage, coiffure). La cliente ne se revoie pas sans ses cheveux. De plus, cette technique a de nombreux points forts. Le Derma Lace permet tous les styles de coiffure : densité moyenne ou très légère, coiffures en brosse ou en arrière, tout est Les hommes aussi sont traités pour des problèmes de calvitie notamment. 66 possible avec celui-ci. Vous savez, avec les compléments capillaires classiques, certaines coiffures sont quasiment impossibles, car il faut cacher la bordure frontale. Rien de tel avec le Derma Lace ! » Le succès est tel que vous comptez lancer votre concept en franchise… « En effet ! J’ai des clients qui viennent de partout et une seule clinique ne suffit plus à traiter tout le monde. Sans compter que ma technique nécessite un entretien mensuel et que ce n’est pas toujours facile pour les clientes qui viennent de province. J’ai donc pensé à me lancer en franchise. Ce sera pour 2009 avec une franchise à Lyon et aussi deux autres « clinics du cheveu Hélène Chevalier » dans les 7ème et 16ème arrondissements de Paris pour le second semestre 2009. Ce sera plus du partenariat que de la franchise pure, puisque je serai ouverte à des partenariats avec des salons existants qui souhaitent compléter leur activité avec ma technique. Une clinique comme la mienne peut fonctionner avec deux personnes. C’est mon cas dans le 15e, puisque je suis assistée par une coiffeuse et technicienne de métier qui est salariée. En 2006, je me suis lancée en nom propre chez moi, puis j’ai ouvert mon centre en avril 2008 sur 80 m² (un accueil très sobre de 20 m², plus un cabinet de consultation et deux cabines de soins avec bacs). En janvier 2009, je passe en SARL. Mon chiffre d’affaires annuel est d’environ 120 000 euros. Je table sur un prévisionnel de plus 25% en 2009. » Quel est le prix d’une intervention ? « Il faut compter selon les cas un budget allant de 700 (Lace Front) à 1 500 euros (Derma Lace), plus un entretien de 65 euros par mois. » Proposez-vous d’autres services, plus esthétiques notamment ? « Oui, en effet. Nous ne traitons pas que des cas de clients souffrant de pelade ou de perte de cheveux après chimiothérapie. Nous effectuons beaucoup de traitements de
prévention, à base d’huiles essentielles et d’huile d’Argan.Et puis,de nombreuses clientes viennent nous voir pour se faire plaisir, c’est-àdire changer de look pour quelques mois, comme le font les vedettes américaines du cinéma ou du show-business. Certaines veulent des cheveux longs, d’autres des cheveux raides. Notre technique permet en effet des possibilités à l’infini. Dans tous les cas, nous faisons du sur-mesure. Ce qui est fabuleux, c’est que le résultat est très naturel, puisque ce sont de vrais cheveux qui viennent de l’Inde et que la technique est totalement invisible. Notre procédé s’adresse à tout le monde : femmes, hommes et enfants également. » Quels sont vos projets à court terme ? « En plus de l’ouverture d’autres cliniques dans le courant de l’année 2009, je lance en début de Pour en savoir plus Clinic du cheveu Hélène Chevalier 21 rue Jean Maridor Tél. : 01 45 54 64 36 info@helene-chevalier.fr www.helene-chevalier.fr Zoom sur la technique du Lace Front Les questions les plus fréquentes Voici sous forme de questions-réponses, les interrogations les plus fréquentes des clientes intéressées par la pose d’un Lace Front. Qu’est ce que le lace front ? Le lace front est une perruque de cheveux - votre crâne et la raie de vos cheveux laissera entrevoir votre peau. Que puis-je faire avec ma lace front ? La perruque lace front s’applique sur le contour frontal et la nuque. Depuis quand existe le lace front ? Le lace front existe depuis une trentaine d’années. A l’origine cette pratique vient de l’Australie et a été répandue par la suite aux USA. Quel sont les inconvénients ? Le lace front n’a pas d’inconvénients - taie d’oreiller en satin pour la nuit. A quoi dois-je m’attendre après la pose de mes cheveux ? - période d’adaptation - - s’ils noteront certainement une amélioration cette nouvelle année ma gamme de produits Hélène Chevalier avec un grand laboratoire spécialisé. Au départ, je démarre avec plusieurs produits : shampooings, aprèsshampooings, masques et pansements. » Un mot à dire à de jeunes créateurs qui désirent se lancer ? « Il faut croire en soi et en ses projets. On peut réussir, même quand on est autodidacte et qu’on vient A quoi ressemblera ma première nuit ? sensation de dormir avec vos nouveaux cheveux. Nous vous recommandons d’utiliser une taie d’oreiller en soie ou en satin pour maintenir vos cheveux en forme. En vous être de courir vers le miroir afin de vous assurer que vos cheveux sont toujours intacts. Et - personne différente » qui vous regarde dans le miroir. Comment dois-je soigner et coiffer mes cheveux ? est aisé mais il vous faudra un petit peu de temps pour les maîtriser au début. Les résultats compenseront tous les efforts technicien vous fournira des conseils et des informations complémentaires. Notre gamme de produits pour le soin des cheveux une longévité à vos nouveaux cheveux. Shampooing et après-shampooing Vos nouveau cheveux peuvent être shampooi- Conseils pour soins et coiffure Une bonne brosse est conseillée pour démê- cheveu. Les pointes doivent être arrondies. Des bouts acérés peuvent endommager les brosse si elle devient trop dure. Puis-je utiliser un sèche-cheveux ? vitesse trop élevée car cela peut abîmer les - reil à bonne distance des cheveux pour ne pas léser le cheveu ou la base. d’un milieu modeste et/ou d’une famille d’immigrés. Quoi qu’il arrive, il ne faut jamais renoncer à ses rêves ! » Propos recueillis par Valérie Loctin. 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 1Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 2-3Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 4-5Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 6-7Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 8-9Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 10-11Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 12-13Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 14-15Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 16-17Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 18-19Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 20-21Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 22-23Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 24-25Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 26-27Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 28-29Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 30-31Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 32-33Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 34-35Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 36-37Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 38-39Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 40-41Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 42-43Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 44-45Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 46-47Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 48-49Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 50-51Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 52-53Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 54-55Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 56-57Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 58-59Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 60-61Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 62-63Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 64-65Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 66-67Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 68-69Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 70-71Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 72-73Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 74-75Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 76-77Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 78-79Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 80-81Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 82-83Entreprendre Commerce numéro 5 mar/avr/mai 2009 Page 84