Entreprendre Commerce n°4 déc/jan/fév 2009
Entreprendre Commerce n°4 déc/jan/fév 2009
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°4 de déc/jan/fév 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 69,9 Mo

  • Dans ce numéro : ces magasins qui prospèrent avec la crise.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Dossier. Devenir iroiriétaire La garantie du prêteur L'établissement prêteur, quel qu'il soit, s'expose davantage avec l'accord d'un crédit relais, plus encore si ce dernier est sec. Il est normal qu'il exige des garanties. Celles-ci prennent parfois la forme d'une hypothèque, d'une valeur au moins égale à la totalité des deux À savoir En ce moment, les banques général, ce taux est sensiblement accordent les prêts relais à des égal à celui du prêt principal que taux compris entre 4 et 6%. En vous souscrivez en même temps. prft classique. AussitÙtque la vente de votre dÈsormaisancien logement est effectuÈe, le prft relais est soldÈ et la ponction des intÈrfts de ce dernier est stoppÈe.Vousnfavez plus t rembourser que le prft relatif t la somme des 110.000 € manquants. Cela allEge substantiellement vos mensualitÈs Vous lfaurez compris, dEs que le prft relais est engagÈ, doublÈ du prit immobilier, vous dÈbutez le remboursement par mensualitÈs. On estime en moyenne un dÈlai de ventet 7 mois. Durant cette pÈriode donc, le remboursement des intÈrfts du crÈdit relais est couplÈ avec les ÈchÈancesdu crÈdit immobilier que vous avez souscrit. Cela peut ftre supÈrieurou Ègal au montant correspondant t votre limite dfendettement. Nfoubliez donc pas de rÈflÈchir- cela t lfavance Ègalement. Le prêt relais sec Il est intÈressant dfutiliser cette formule lorsque le prix dfachat est infÈrieurau prix de vente de votre bien immobilier actuel. Cfest plutÙtrare, car vous changez dfappartement pour avoir en gÈnÈral plus de surface, un garage en plus, une meilleure proximitÈ avec les transports en commun... donc plus cher, mais cela arrive. Lors dfune mutation professionnelle par exemple, vous ftes amenÈ t vivre dans une localitÈ o'le marchÈ immobilier est infÈrieur et, pour un bien aux caractÈristiques Èquivalentes, vous trouverez moins cher. Le mot'sec'signifie qufilnfy a pas en plus du prit relais un prft long terme. La vente couvrant largement le montant dfachat, une fois le prft relais soldÈ, il ne vous restera rien payer. Ce mode de fonctionnement est plus rarement accore, car il reprÈsente peu de bÈnÈficespour lfÈtablissement prf - teur, mime si le taux dfintÈrft est plus ÈlevÈ.Vous avez la pos- 42 prêts cumulés. Il peut s'agir également d'une caution, gérée par une société de cautionnement telle que le Crédit Logement. Comparez les solutions de garanties entre établissements, car elles peuvent peser lourd dans votre porte-monnaie. sibilitÈ ensuite de payer les intÈrfts au fur et t mesure et dfeffectuer le remboursement total une fois la vente effectuÈe. Le prêt relais avec « franchise totale » Si votre capacitÈ dfendettement sfannonce dÈpassÈe,cfest sans aucun doute la meilleure solution. Le prit relais avec'franchise totale'est opportun lorsque le prix dfachat du nouveau bien immobilier est plus ÈlevÈque le prix de vente de lfappartement ou de la maison que vous possÈdez. Le but de cette formule est dfallÈger vos mensualitÈs. Le prft relais est accordÈ sur une pÈriode de 24 mois avec la pos- sibilitÈ de rembourser les intÈrfts dans leur totalitÈ dÉs que la vente est effectuÈe dans une limite de 12 mois. Si cette limite est atteinte, chaque mois vous paierez les intÈrfts dus ajoutÈs aux intÈrfts cumulÈs de liannÈe ÈcoulÈe.Sachez que 12 mois est une pÈriode plus que raisonnable et que la vente peut ftre effectuÈe aisÈment dans ce laps de temps. En outre, concernant le prft t long terme, il est possible de lui appliquer un diffÈrÈdfamortissement durant une pÈriodede 24 mois, ce qui signifie que vous pouvez ne verser les mensualitÈsrelatives qufaprÈs avoir soldÈle prft relais. Ainsi, vousnfatteignez pas votre limite dfendettement.
Une station de métro Acheter pour investir Ah, le doux moment de l'achat... Mais celuici s'avère différent puisque c'est dans une démarche locative que s'inscrit votre investissement. Comment remporter la mise en sélectionnant le parfait bien ? Quelques conseils se révèlent indispensables. nvestir dans la pierre afin de devenir bailleur inquiÉte certains futurs propriÈtaires, bien souvent t tort. Jamais le marchÈ de l'Immobilier locatif nia ÈtÈaussi florissant, de nombreux particuliers se tournant vers cette option t cause de taux dfemprunt trop contraignants. Les meilleures affaires sont diverses selon ses envies, le temps que lion peut y accorder et, bien entendu, le budget. Acheter en France ou t littranger, opter pour une offre dispensant des dÈductions fiscales ou pour un bien traditionnel, viser une location longue durÈe pour ses occupants ou une mÈthode plus provisoire telle celle du meublÈ... autant de dilemmes qufil faut rÈsoudre afin dfinvestir au mieux pour un gain assurÈ s'ouvre ? Un arrêt de bus sort de terre ? Une gare TGV va être implantée dans telle commune ? Voila autant d'aubaines à ne pas laisser passer. Acheté à un prix défiant toute concurrence, un logement gagne en valeur selon les transports en commun qui prennent leurs aises autour de lui. Trouver la perle Tout est possible en matilre dfinvestissement immobilier, mais le principe basique rÈside dans un bien parfaitement situÈ, totalement en phase avec les attentes de personnes cherchant une location dans cette zone et/ou rÈgion. Il est bien beau de sfoffrir pour une bouchÈe de pain un 4 piÈces au fin fond dfune ville qui bouge, encore faut-il se renseigner sur la valeur du quartier visÈ. Trop ÈloignÈde transports en commun pour un Suivre les plans d'urbanisation Cette vérité se prouve aisément avec, par exemple, le quartier de la bibliothèque nationale François Mitterrand, à Paris. Hier complètement désuet, celui-ci est devenu très couru grâce à une ligne de métro flambant neuve et des bus à gogo. Il en va de même pour les sièges sociaux qui font naître un intérêt chez les salariés vis-à-vis de la ville accueillant leur lieu de travail. Une enseigne aussi massive que Danone ou Total qui se déplace et voilà des loyers qui augmentent en conséquence. Flairez donc la création d'infrastructures pouvant apporter un plus à votre futur bien, avant d'investir. Les petits trucs en plus Un balcon bien orienté, un parking, la présence d'un concierge, un paysage mirobolant, une piscine.. ces atouts font toujours une forte impression à qui visite un appartement ou une maison. Soignez le détail afin de proposer un loyer plus élevé qui offre un revenu intéressant. C'est en cernant les prestations dispensées par les locations alentours que l'on trouve celles qui peuvent faire la différence au moment du choix d'un locataire potentiel. Qu'on se le dise ! bien des villes ou dfune route majeure pour un bien des champs, mauvaise rÈputation dÈcoulant dfun voisinage sonore ou dfindustries odorantes, absence de petits commerces... autant de critÉres t surveiller particuliÈrement, ces derniers pouvant Ècliurer un locataire potentiel. Une surface plus petite, achetÈe au mime prix, mais localisÈe dans un secteur 6'les fÈrus se comptent par milliers, siannonce bien plus s're pour un retour sur investissement efficace. Selon son budget initial, il est bon de sfintÈresser aux diffÈrents amÈnagements indispensables t son bien. Que celui-ci soit en parfait Ètat ou qufil requiert bon nombre de travaux, veillez t le rendre idÈalpour une clientÉleprÈciseen crÈant,par exemple, une seconde chambre dans un quartier particuliËrement rÈsidentiel. Cette mise en chantier assure liintÈrit dfun couple avec enfant ou bien encore une situation de colocation, voire un particulier en profession libÈrale cherchant un bureau iso1È des piÈces t vivre de lihabitation. Si cfest un locataire jeune, mobile et donc peu pÈrenne au niveau de son bail, qui vous intÈresse davantage, misez sur de grands espaces faÂng loft en limitant les cloisons aux seuls murs porteurs. Avant tout achat, avoir une idÈe prÈcise du locataire de ses rives aide sans aucun doutet trouver le parfait investissement. Étudiants : bon plan ? De 9 mois t 5 ans... les Ètudes supÈrieures varient aussi bien dans leur cursus que leur durÈe et la location t de futurs Einstein ou Proust ne semble guËre itre la tasse de thÈ de nombreux propriÈtaires qui prÈfÉrent miser sur des locataires actifs, aux reins financiers solides et davantage susceptibles de rester 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 1Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 2-3Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 4-5Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 6-7Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 8-9Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 10-11Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 12-13Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 14-15Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 16-17Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 18-19Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 20-21Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 22-23Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 24-25Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 26-27Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 28-29Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 30-31Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 32-33Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 34-35Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 36-37Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 38-39Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 40-41Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 42-43Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 44-45Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 46-47Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 48-49Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 50-51Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 52-53Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 54-55Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 56-57Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 58-59Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 60-61Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 62-63Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 64-65Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 66-67Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 68-69Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 70-71Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 72-73Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 74-75Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 76-77Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 78-79Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 80-81Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 82-83Entreprendre Commerce numéro 4 déc/jan/fév 2009 Page 84