Entreprendre Aujourd'hui n°169 jui/aoû 2015
Entreprendre Aujourd'hui n°169 jui/aoû 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°169 de jui/aoû 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : Batifer est Lauréat économique 2015 Luxembourg belge.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
UTILE & AGRÉABLE Depuis la première édition, qui eut lieu, pour rappel, à Londres, en 1851, l’Exposition Universelle est une vitrine exceptionnelle des plus ambitieux progrès réalisés par l’homme à l’échelle de la planète. L’occasion aussi, bien sûr, de faire connaître au plus grand nombre les inventions, avancées technologiques et autres découvertes d’envergure, mais encore – on l’a vu à de nombreuses reprises - de créer des lieux et des espaces qui deviendront de vrais symboles de la culture et de l’histoire de leur époque. Il suffit de penser à la Tour Eiffel à Paris, à l’Atomium à Bruxelles ou au Space Needle à Seattle. Au-delà, une Expo universelle est aussi une formidable opportunité pour changer l’aspect des villes, pour améliorer la qualité de vie des gens et pour attirer des touristes. Ce n’est pas pour rien si des millions de visiteurs se déplacent à chaque rendez-vous, montrant combien l’homme est avide de savoirs, de beautés et de diversités… Comment… et pourquoi ? L’événement est à la fois mondain, grand public et pointu, offrant à tous une occasion de rencontres et de partages entre les pays participants, tout en renforçant les relations internationales dans de nombreux domaines. Milano 2015 n’échappe pas à la dynamique puisque le rendez-vous italien propose 184 jours d’exposition (du 1er mai au 31 octobre), plus de 130 pays-participants, et l’espoir d’accueillir au moins 20 millions de visiteurs sur le gigantesque site d’un million de mètres carrés mis à disposition. Avec un thème une fois de plus bien dans l’air du temps, à savoir 48 - Entreprendre aujourd’hui N°169 - juillet/août 2015 MILANO 2015 Expo Milano 2015… Et cette extraordinaire envie de nourrir la planète ! « Nourrir la planète, énergie pour la vie », Milano 2015 a donné le ton de ce que les organisateurs attendent de chaque pays. Et le résultat, une fois encore, est à la hauteur des espoirs les plus fous, avec des participants parfaitement dans le sujet et des pavillons rivalisant de beauté, d’ingéniosité et de créativité. Conscientiser sans donner des leçons ! On l’aura compris, l’objectif est de réfléchir - et de chercher - des solutions aux contradictions de notre monde. Le constat est facile. Il y a d’une part une partie de la population mondiale qui souffre de la faim et, d’autre part, une frange énorme qui périt d’une alimentation trop riche et de plus en plus falsifiée, voire même d’une consommation excessive. Surtout, chaque année, plus d’1,3 milliards de tonnes d’aliments sont gaspillés ! Il est donc plus que temps de se préoccuper de cette problématique, voire de mettre en œuvre des politiques avisées, de développer des styles de vie plus durables, et même d’avoir recours à des technologies de pointe pour trouver un équilibre entre disponibilité et consommation des ressources. Expo Milano 2015, un cadre somptueux… Aménagée, on l’a dit, sur une superficie de plus d’un million de mètres carrés, Milano 2015 est une véritable exposition-jardin, avec notamment plus de 12.000 arbres, jeux d’eau et même un canal artificiel qui entoure l’ensemble. C’est magique, c’est beau, c’est grandiose, comme souvent. Chacun y allant, bien sûr, avec son ingéniosité et ses moyens. Soulignons que le site est articulé autour de deux axes principaux - le Cardo et le Decumano - le long desquels se dressent les pavillons des pays participants, les bâtiments des clusters, places, zones communes pour les événements et les restaurants…. Le Lake Arena est le plus vaste espace ouvert du site, c’est en fait un bassin d’eau entouré de gradins et d’une esplanade prévus pour accueillir près de 20.000 personnes. En son centre trône l’arbre de vie, l’un des symboles de l’Expo 2015. L’ensemble accueille des spectacles, des jeux d’eau, des performances pyrotechniques et des concerts… Des participants venus des quatre coins du monde Une Expo, c’est l’évidence, fonde son succès sur l’implication et la diversité des participants qui s’impliquent. Cette année, pas moins de 145 pays de l’ONU, 3 organisations internationales et de nombreux participants non-officiels (organisations de la société civile, entreprises…) ont répondu à l’appel, ce qui constitue un incroyable terreau aussi varié que d’exception. Bien sûr, avec des modalités et des objectifs différents en fonction de leur rôle, ces participants interprètent tous la thématique à leur façon, mais ils y apportent surtout une contribution qui fait avancer l’ensemble. Et tant qu’à partager, les organisateurs se sont montrés particulièrement ouverts. Ainsi, les pays ne souhaitant pas construire un pavillon attitré ont-ils aussi eu la possibilité d’être présents, en partageant l’un des nombreux clusters, soit un espace d’exposition accueillant des pays réunis par le même type d’alimentation ou le même thème de participation. Il y en a neuf  : cluster bio-méditerranéen, céréales et tubercules, îles, régions arides, fruits et légumineux, épices, café, cacao et riz. Dans chacun des clusters, l’histoire et le contexte des aliments sont présentés au travers de films, expositions et dégustations…
Chaque pays est une aventure… Faire le tour des pavillons nationaux, c’est en quelque sorte s’offrir un tour du monde plein d’émotions et de surprises. Chaque pavillon est un voyage dans la culture, les parfums, les couleurs et les traditions d’un peuple. Voici une petite sélection de ceux qui ont particulièrement marqué nos esprits…. Notamment le pavillon russe, à la forme très originale où, après avoir franchi une magnifique espace sous un plafond miroitant, on (re)découvre la richesse des ressources naturelles russes et les traditions culinaires variées du pays. Entièrement constitué de containers, le pavillon de Monaco met, lui, en avant les thèmes de la solidarité et du partage, par le biais de jeux interactifs. Le pavillon turc, richement décoré de faïences, présente fièrement la carte des délices régionaux. Le pavillon des Etats-Unis, avec ses formes ouvertes, se veut un rappel des lignes traditionnelles d’un grenier américain. Un mur végétal impressionnant, fait de choux, de céréales et d’aromates… constitue le mur principal. … une émotion ! La première partie du parcours du pavillon allemand illustre les sources de l’alimentation (la terre, l’eau, le climat et la biodiversité). Dans l’espace « Fields of ideas », chaque visiteur peut interagir avec le matériel exposé pour obtenir des informations multimédia. Le clou de la visite est le spectacle « Be (e) active »  : les visiteurs peuvent survoler le pays et découvrir ses paysages dans la peau de deux abeilles... L’Équateur, qui participe pour la première fois à une Exposition universelle avec un pavillon national, voulait sans doute montrer au monde la richesse de ses ressources naturelles et humaines, ainsi que son patrimoine culturel et environnemental. C’est réussi. Le pavillon brille de mille couleurs à I l’extérieur ! La Hongrie, elle, a construit un pavillon représentant l’arche de Noé et des tambours chamaniques. Et encore… Après avoir franchi un labyrinthe de fleurs des champs, le Royaume- Uni nous invite à l’intérieur d’une ruche d’abeilles. Le design du pavillon britannique s’inspire du rôle que joue la ruche dans l’écosystème. Le pavillon du Brésil est l’un des plus visités de l’Expo, grâce notamment à l’idée d’un filet qui attire même les plus jeunes. Le cœur du parcours est un énorme filet élastique, attraction ludique sur laquelle les visiteurs peuvent se promener en observant, sous leurs pieds, une petite représentation des cultures brésiliennes. Notre petite Belgique se défend bien et attire pas mal de monde grâce à sa gastronomie. Frites, chocolats et bières sont intelligemment mis en valeur, on peut notamment assister à la fabrication de pralines dans un mini-atelier aménagé et ‘la baraque à frites’ne désemplit pas ! Les gens déambulent au son de la musique de Stromae et découvrent, au passage, un tas d’infos utiles sur les expérimentations et solutions développées, en Belgique, pour une production alimentaire alternative, en réponse aux questions soulevées par la thématique de l’Expo. Beauté et originalité Le ‘pavillon’des Pays-Bas est pour le moins original  : les organisateurs ont constitué une sorte de foire, avec des buvettes, une grand roue, des jeux, des UTILE & AGRÉABLE espaces ‘coussins’- le tout dans l’idée du partage si caractéristique au peuple hollandais. La visite du pavillon de la Colombie s’articule sur cinq « étages thermiques », correspondant chacun à l’un des cinq climats que le pays réunit à différentes altitudes sur son territoire. Deux points focalisent encore la présence de l’Italie à Expo Milano 2015  : le Cardo, un des axes autour desquels est structurée la zone de l’expo, et le Palazzo Italia (Palais d’Italie). Le boulevard « del Cardo » accueille de nombreuses expositions et activités institutionnelles (un pavillon consacré aux charcuteries Citterio, un autre aux vins italiens, d’autres à certaines régions du pays…). Le pavillon de l’Italie, seul qui restera debout après l’Expo, est un bâtiment gigantesque où, à chaque étage, on est plongé dans une ambiance différente. Tantôt des producteurs alimentaires nous invitent dans leurs activités, tantôt nous passons dans des salles-miroirs éblouissantes, tantôt nous découvrons de chouettes idées pour résoudre diverses problématiques de l’alimentation dans le monde… Prouesses aussi… Au pavillon d’Israël, on est accueilli par une excellente animation multimédia. Au travers de l’histoire d’une famille d’agriculteurs, on découvre les exploits du pays dans ce domaine et les technologies dont il a fait don au monde pour améliorer la production agricole (notamment le système d’irrigation goutte-à-goutte). En arrivant au pavillon de France, on franchit tout d’abord un magnifique potager où l’on retrouve les produits fétiches de la gastronomie française  : artichauts, céréales, aromates… Des agriculteurs prennent soin des 60 espèces de végétaux sous les yeux des visiteurs. Le pavillon même s’inspire d’un lieu typique de la culture alimentaire française  : le marché couvert. Au pavillon polonais, un couloir tout en bois mène au premier étage. Là, les visiteurs découvrent un jardin magique, avec un sentier étroit et tortueux bordé de pommiers. Le reflet des arbres dans les miroirs crée l’illusion d’un espace infini, tout en accentuant la magie des lieux. L’Expo, on vous l’a dit, est belle, magique et intéressante. Ne laissez pas passer l’occasion de vous y rendre, sinon il faudra attendre 2017, et le Kazakhstan… De nos envoyés spéciaux Timea Nagy et Valentin Tinclère Entreprendre aujourd’hui N°169 - juillet/août 2015 - 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 169 jui/aoû 2015 Page 52