Entreprendre Aujourd'hui n°161 septembre 2014
Entreprendre Aujourd'hui n°161 septembre 2014
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°161 de septembre 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre avec Pierre Gobron, brasseur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
À LA CHAMBRE I FOCUS BLACK-OUT OR NOT BLACK-OUT… Y-a-t-il (vraiment) un risque pour nos entreprises ? La menace de black-out qui pèse sur le pays, et principalement sur les zones rurales et excentrées (ben voyons !) , est-elle au fond bien réelle, ou est-ce à nouveau le fait d’alarmistes qui nous ont encore fait acheter des vaccins il y a quelques années et qui faisaient déjà stocker du sucre, du riz et des pâtes à nos grandsmères à l’époque des conflits au Vietnam ? Difficile à dire avec la certitude du scientifique, on serait en l’espèce plutôt dans la position du météorologiste qui suppute… sans trop disposer de la totalité des éléments d’analyse. Il n’empêche, la menace semble(rait) être là… Sécurité d’approvisionnement  : une responsabilité des Pouvoirs publics ! Précisons d’emblée que si des coupures venaient à nous toucher cet hiver, il est entendu qu’elles seront prévues, de courte durée et, surtout, localisées. Reste que les privés et les entreprises y verront probablement une atteinte à leur liberté, touchant le bien-être des uns et la productivité des autres. Rappelons sur le sujet que la sécurité d’approvisionnement électrique est une responsabilité des Pouvoirs publics. Il est donc normal que chaque citoyen, privé ou entrepreneur, soit considéré à l’égal de son voisin ! Hélas... 40 - Entreprendre aujourd’hui N°161 - septembre 2014 Depuis quelques semaines, avec les multiples rebondissements de la situation de nos centrales nucléaires, la Belgique envisage de plus en plus sérieusement, paraît-il, les coupures électriques comme une éventualité courant de l’hiver qui nous arrive. Cela nous a interpellés, comme vous très certainement… L’équilibre du réseau… À la lecture de ce qui précède, chacun comprendra donc que gérer le réseau qui nous alimente en électricité relève d’un fameux exercice d’équilibriste. L’électricité ne pouvant être stockée, il est évidemment primordial que la quantité injectée sur le réseau soit égale à celle prélevée. Pour s’assurer de cet équilibre, tous les acteurs du marché, à savoir donc autant les producteurs, que les fournisseurs ou les gestionnaires de réseau, peuvent agir. Ce qu’ils font bien sûr déjà chacun à leur niveau. Pour faire simple, disons que le volant d’action se situe sur l’application des contrats passés pour la fourniture ou l’interruption de fourniture volontaire, l’activation ou l’arrêt de moyens de production et l’achat ou la vente d’énergie sur le marché local domestique ou interconnecté (importation des pays voisins). Une problématique connue de longue date On le sait, l’hiver est par nature la période la plus tendue pour les unités de production d’électricité. En Belgique, la probabilité de pénurie ne date d’ailleurs pas d’hier. Et la mise à l’arrêt de certaines centrales - qui accentue inévitablement un problème connu ! - n’explique aucunement le fond du problème. Bon, on épinglera quand même une certaine négligence quant aux nécessaires mesures de transition énergétique ces dix dernières années, mais des raisons structurelles doivent aussi être évoquées… chose que l’on omet souvent de relever. Energies renouvelables, la solution ? Si tous les journaux vous ont parlé à foison cet été des mesures indispensables qui n’ont pas vraiment été prises pour palier la fin programmée du fonctionnement de certaines de nos centrales, bien d’autres réalités plus complexes ont été passées sous silence sur le sujet. Parlons, par exemple, des mesures nécessaires à envisager avec le développement important des énergies renouvelables. Savezvous, sur le sujet, que ces dernières ne sont pas totalement substituables aux autres, imposant des solutions alternatives indépendamment des conditions climatiques favorables qui sont, pour rappel, nécessaires s’agissant des options solaires ou liées au bon vouloir de ce cher Eole ? Il en découle que le déficit d’énergie disponible est devenu structurel avec le temps, sans même se focaliser sur l’arrêt temporaire de l’une ou l’autre centrale. Un plan prévoit les choses ! Pour faire face à l’imminence d’éventuelles coupures, le plan Wathelet prévoit en fait la constitution d’une réserve stratégique de 850 MW, à laquelle s’ajoute l’appel d’offres pour 800 MW de nouvelles unités de production au gaz, la prolongation d’approvisionnement venant de Tihange 1 et le développement des interconnexions avec nos voisins. Précisons, pour que vous compreniez bien, qu’une centrale nucléaire comme Tihange 1 développe une puissance de +/- 1000 MW et, autre référence importante, que notre capacité d’importation électrique représente plus de trois fois la production d’une centrale comme celle dont nous venons de parler puisque, suivant les conditions climatiques hivernales, on pourrait éventuellement compter sur un apport étranger de 3.400MW (1.400 en provenance des Pays-Bas et 2.000 de France). À court terme, le gestionnaire de transport Elia compte donc sur les centrales disponibles - qui constituent déjà une partie de la réserve stratégique (centrales gaz de Seraing et Vilvoorde qui avaient pourtant, rappelons-le, annoncé leur fermeture pour cet hiver) - et sur nos fameuses capacités d’importation. Quelles mesures face au risque de pénurie ? Plusieurs degrés d’intervention sont selon nous possibles pour faire face à la pénurie. Dans un premier temps, on n’insistera jamais assez sur la nécessité de réduire la demande en sensibilisant la population et les entreprises à plus de sobriété énergétique. De plus, et comme indiqué plus haut, la mobilisation de moyens de production supplémentaires contractés peut aussi être activée. Et si ça ne suffit pas, le gestionnaire de transport (Elia) peut encore mobiliser une série d’unités de réserves, qu’il s’agisse de réserves de
production, de clients interruptibles, voire émettre des appels d’offres ponctuels pour couvrir des « pics » de demandes à certains moments donnés. Report de la maintenance Dans un second temps, il faut aussi envisager le report des travaux de maintenance prévus pour garantir la disponibilité maximale du réseau et des moyens de production et l’activation des réserves stratégiques. Enfin, en plus d’une campagne exceptionnelle de conscientisation (radio, télévision, internet…), les Pouvoirs publics ont aussi tout loisir d’ordonner un délestage sélectif, qui est ni plus ni moins qu’un processus réglementé et hiérarchisé de coupures de clients en fonction de leur importance et/ou de leur sensibilité. Nous ne nous pencherons toutefois pas trop sur le sujet qui crispe déjà suffisamment çà et là les susceptibilités. Quelle est la part d’implication du fournisseur historique Electrabel ? Pour sa part, Electrabel, opérateur historique, va prendre ses responsabilités, respecter ses engagements et mettre en œuvre tous ses moyens de production propres (quitte à importer si nécessaire). Il va sans dire que l’ensemble de cette opération vise à solutionner une problématique précise et identifiée, mais que les révisions et maintenances prévues sur les centrales Electrabel seront évidemment planifiées à moyenne ou courte échéance, alors que des accords seront aussi passés avec les clients industriels gros consommateurs. Comment les entreprises peuvent-elles se préparer ? Et vous, patrons, quel est votre rôle sur le sujet ? D’aucuns s’interrogent même sur les moyens d’action qui sont nombreux, précisons-le. Informez-vous, par exemple, À LA CHAMBRE I FOCUS des plans de délestage (qui restent encore à définir), protégez vos processus essentiels qui ne peuvent s’interrompre (autant que faire se peut) par le recours à des batteries ou à des groupes électrogènes de secours. Et si les coupures devaient se prolonger, ayez déjà en tête la potentielle mise à l’arrêt - progressive, contrôlée et sécurisée – de vos processus. Comme pour tout ce qui touche à votre stratégie, nous ne saurions trop vous conseiller d’ANTI- CIPER. Et posez-vous les bonnes questions, du genre « Quels sont les processus critiques ? Est-il possible de les isoler ? Par quel moyen ?... ». Rappelez-vous qu’au moment d’un éventuel black-out, il sera trop tard pour trouver une solution que rechercheront tous ceux qui n’auront pas prévu, ce qui semble être la grande majorité des patrons wallons ! En collaboration avec Mathieu Barthélemy Service Energie CCILB Entreprendre aujourd’hui N°161 - septembre 2014 - 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 52-53Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 54-55Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 56-57Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 58-59Entreprendre Aujourd'hui numéro 161 septembre 2014 Page 60