Entreprendre Aujourd'hui n°150 mai 2013
Entreprendre Aujourd'hui n°150 mai 2013
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°150 de mai 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : l’Excelsior Virton est en D2 et il a besoin de tous les Luxembourgois !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
... ESPACE ENTREPRISES I échos Arlon Un nouveau directeur vient d’arriver chez Ferrero Ardennes Tout juste débarqué d’Italie, il s’appelle Fabrizio Secco... Nouvelle passation de pouvoir, à Arlon, dans l’une des – si ce n’est la - plus grandes usines de la province. Après Rino Schivo, Pasquale Grasso, c’est maintenant au tour d’Ugo Papocchia de céder la main de l’unité belge du géant Ferrero. Après trois années d’excellent travail, Ugo Papocchia laissera lui aussi un souvenir très positif dans le chef-lieu, mais la stratégie du Groupe primant sur tout le reste, il a donc cédé le témoin à son jeune et non moins sympathique successeur Fabrizio Secco. Sept ans en Italie... Entré au sein du Groupe en 2006, Fabrizio Secco connaît parfaitement la dynamique Ferrero puisqu’il a pendant sept ans été affecté à diverses fonctions, notamment la maintenance et la production sur le site de l’usine-mère, à Alba, où des produits comme l’Estathé (un thé froid leader du marché en Italie), les Tic Tac, le Nutella et le prêt-à-glacer Gran Soleil faisaient partie de son quotidien et un retour en Belgique Parachuté à Arlon, dans une usine du Groupe dont l’importance n’a jamais été niée, Fabrizio Secco va désormais entrevoir la direction d’une unité de production à part entière avec ce que cela suppose comme travail à tous les niveaux. Pour rappel, Ferrero Ardennes est essentiellement spécialisée dans les Schoko-Bons, Kinder Surprise et autres Raffaello. Bienvenue Notons encore pour être complets que l’arrivée du nouveau directeur italien à Arlon est en fait un retour dans son chef puisqu’il a déjà fait partie du staff d’un autre groupe chez nous, entre 2003 et 2006, un souvenir plutôt agréable pour le nouveau numéro un de Ferrero Ardennes. Ugo Papocchia vient quant à lui d’entamer une nouvelle expérience au sein du Groupe Ferrero, se concentrant désormais sur la problématique énergétique au niveau mondial. ■ Ferrero Ardennes sa, Rue Pietro Ferrero 5 à Arlon, tél. : 063 21 12 11, www.ferrero.be Passation de pouvoirs chez Ferrero Ardennes, où Ugo Papocchia cède la main à Fabrizio Secco 20 - Entreprendre Aujourd’hui N°150 - mai 2013 Marche-en-Famenne Green Energy 4 Seasons et les Ets Devillers... Un partenariat régional fort… et durable ! Lorsque deux groupes bien connus sur la place, à Marche, se rencontrent et unissent leurs forces, le résultat ne peut être qu’explosif… Au cœur de la Famenne, voilà peutêtre ce qui a poussé les Ets. Devillers, Gazelle 2013 des grandes entreprises, et Green Energy 4 Seasons, leader du photovoltaïque en Wallonie, à collaborer pour que les investissements de l’un rejaillissent sur la bonne santé de l’autre, et vice-versa. L’économie... c’est facile quand on s’entraide ! Les économies d’énergie, Régis Devillers y avait déjà pensé lors de la construction de son garage, en face du Wex, en 2006. Son choix s’était alors porté sur une installation performante pour l’époque. Et puis, quand Benoît Fosséprez, directeur opérationnel de Green Energy 4 Seasons, pousse un jour la porte de la concession pour renouveler la flotte de ses véhicules, un donnantdonnant semble tout naturellement se profiler. Les deux hommes se penchent alors sur un dossier d’installation photovoltaïque visant à réduire la facture énergétique des bâtiments de la concession. Les affaires sont conclues de part et d’autre, montrant que la collaboration commerciale est affaire de bonne volonté pour des « voisins » qui veulent grandir de concert… Deux sociétés familiales performantes La collaboration initiée entre les deux entreprises marchoises nous offre l’opportunité de jeter un petit coup d’œil sur leur bonne santé. Côté Green Energy 4 Seasons, malgré les remous que connaît le secteur, l’entreprise affiche toujours pour l’heure une excellente santé (40 millions d’euros de CA pour une centaine de collaborateurs occupés). Elle reste la première société photovoltaïque belge, cotée par ailleurs sur la bourse NYSE Euronext Paris, puisqu’elle a récemment annoncé qu’elle allait prochainement réaliser une gigantesque installation photovoltaïque à Mouscron (la seconde en importance à l’échelle wallonne). De son côté, l’entreprise familiale Devillers, qui a fait confiance aux solutions de Green Energy 4 Seasons et installera bientôt une série de panneaux sur ses toitures, sort d’un excellent exercice qui a vu le Groupe être récompensé du titre de Gazelle Luxembourg de l’année, en catégorie « grandes entreprises », il livrera tout bientôt une flotte de Fiesta à son voisin et partenaire. GREEN ENERGY 4 SEASONS sa, Rue Porte Basse 3 à Marche-en-Famenne, tél. : 084 22 29 09, www.ge4s.be Ets Devillers sa, Zoning du Wex, Rue des Deux Provinces 12 à Marche-en-Famenne, tél. : 084 22 05 05, Voie-Michel 5 à Barvaux s/Ourthe, tél. : 086 21 41 41, Route de Durbuy 56 à Melreux-Hotton, tél. : 084 46 63 10, www.etsdevillers.be
Visit’entreprise... Concept dynamique et original ! EA : Visit’Entreprise allie tourisme et économie. Une réalité chez nous ? R.C. : Le tourisme est assurément aujourd’hui considéré comme un secteur économique à part entière et, dans la province de Luxembourg, le développement touristique est un des leviers essentiels de la consolidation et de la création d’emplois. EA : Vous avez constaté des besoins de part et d’autre ? R.C. : Les besoins et les demandes des touristes sont de plus en plus nombreux, et de plus en plus variés. Certes, la destination « Luxembourg belge » s’est forgée tout d’abord sur un capital nature exceptionnel, une variété de paysages superbes, un équilibre vivifiant entre une campagne active et de petites villes attirantes, mais nous y avons vu d’autres opportinutés. Une gastronomie de qualité nourrie par des produits de terroir, un accueil lié à la nature même d’une population conviviale, le nombre et l’attractivité d’événements de plus en plus importants contribuent fortement à l’image de marque de notre destination. Il est, selon moi, essentiel de proposer des offres bien spécifiques, qu’il s’agisse par exemple du tourisme culturel ou du tourisme de mémoire pour n’en citer que deux. Le public qui nous visite, ou celui que l’on cherche à séduire, est de plus en plus intéressé par la possibilité de visiter des entreprises, des infrastructures, d’enrichir ses connaissances tout en prenant du bon temps. EA : Une autre façon de valoriser notre savoir-faire ? R.C. : Evidement, le savoir-faire déployé en province de Luxembourg, dans des entreprises très diverses mérite, on le Tout récemment porté sur les fonts baptismaux, Visit’Entreprise devrait permettre aux entreprises de s’ouvrir au tourisme et au grand public, les retombées économiques potentielles découlant, qui sait, peut-être dans la foulée... L’idée en revient à René Collin, Député provincial à l’Economie, que nous avons rencontré... ENTREPRISE en Luxembourg belge• o 0%eià sait, d’être davantage connu. La qualité du travail, l’innovation, l’offre de produits liés à nos divers terroirs, constituent une véritable vitrine économique qu’il nous faut mieux valoriser. Permettre aux visiteurs d’acheter directement sur le site des entreprises est à la fois une plus-value pour celles-ci mais aussi pour l’attractivité de notre territoire. EA : Et faire la promotion de la province ? R.C. : Ce tourisme de découvertes économiques est donc un secteur d’activités qui relève à la fois des loisirs et du développement économique tout simplement. Valorisant l’identité de notre territoire, ce peut être aussi un moyen de communication efficace pour nos opérateurs du tourisme. Cela concerne des sites de production mais aussi des éléments du savoir-faire scientifique et technique. En tout état de cause, cette forme de tourisme peut participer activement à la promotion de la province. EA : Qu’entendez-vous initier ? R.C. : Je souhaite proposer à toutes les entreprises et à toutes les infrastructures qui estiment pouvoir partager cette communication au service de leur stratégie individuelle de rejoindre ce réseau « Visit’Entreprise » sur tout le Luxembourg belge et de permettre ainsi à chacune et chacun de bénéficier de cette nouvelle visibilité régionale. EA : Parlez-nous un peu de ce « réseau »... R.C. : Il se configurera avec le soutien des partenaires touristiques et économiques de terrain. Il peut viser des publics soit individuels, soit familiaux, soit des groupes. Les entreprises à découvrir, ESPACE ENTREPRISES I échos sites industriels ou artisanaux ou scientifiques, devront bien entendu assurer un accueil organisé et professionnel des lieux et ouvrir leurs portes au public, au minimum cinq fois par an, aux périodes de leur choix. Chaque entreprise s’occupera de l’organisation de ses visites et des réservations. EA : Avec des relais de communication forts ? R.C. : La Fédération du Tourisme du Luxembourg Belge et ses partenaires diffuseront les calendriers et/ou modalités de visites qui seront communiqués et assureront une valorisation optimale des initiatives prises. Ce concept déjà présent dans d’autres pays contribuera à renforcer les synergies entre les secteurs forts de notre économie. La participation au réseau et le bénéfice de sa promotion seront intégralement assurés sans solliciter financièrement les entreprises participantes. EA : Visit’Entreprise se veut donc être au service de notre tissu ? R.C. : Oui, en prônant l’excellence et les valeurs que véhiculent les entreprises. C’est une initiative collective qui porte encore et toujours le sceau du Luxembourg avec sa fameuse... « Ardeur d’avance ». a Propos recueillis par Christophe Hay Françoise Lutgen, de la Direction de l’Economie de la Province de Luxembourg (Tél. : 063/212.869 – e-mail : f.lutgen@province. luxembourg.be), en collaboration avec la Direction de la Fédération du Tourisme du Luxembourg Belge se tient personnellement à votre disposition pour toutes précisions et pour enregistrer votre participation à ce nouveau réseau « Visit’Entreprise ». Entreprendre Aujourd’hui N°150 - mai 2013 - 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :