Entreprendre Aujourd'hui n°149 avril 2013
Entreprendre Aujourd'hui n°149 avril 2013
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°149 de avril 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : Rencontre avec François Ghigny, Green Europe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
à la chambre I ENergie Les choix énergétiques sont (aussi) stratégiques… Bien choisir s’avère en tout cas toujours très lucratif L’exercice - ô combien pertinent - a été fait dans une carrosserie industrielle implantée sur deux sites de la province, à Arlon et Bastogne. Avec pour objectif légitime et évident : la réduction des consommations globales. Analyse… Pierre Adam et Jean-Bernard leler... trés impliqués 30 - Entreprendre Aujourd’hui N°149 - avril 2013 En entreprise, on le sait, les consommations énergétiques font aujourd’hui, et partout, l’objet d’une traque à nul autre pareil. Gagner, alléger, réduire, voire carrément supprimer sont les maîtres-mots des actions qui prévalent en matière de gestion intelligente de l’énergie. Pierre Adam et Jean-Bernard Zeler... très impliqués ! AZ Partners est une carrosserie industrielle issue de la fusion de 2 entreprises bien connues en province de Luxembourg : les carrosseries Adam, à Ortho, et Zeler, à Vaux sur Sûre. Implantée sur 2 sites, à Arlon et Bastogne, la PME occupe aujourd’hui 25 salariés, pour un chiffre d’affaires consolidé de 3,2 millions d’euros. Les 2 installations ont des activités identiques, à savoir carrosserie, peinture et réparations diverses, le site de Bastogne étant plus spécialisé dans la gestion des gros sinistres. Le bâtiment, implanté sur le zoning industriel de Bastogne, aura 10 ans en mai prochain, l’entreprise ayant décidé de renforcer son influence dans le sud de la province en janvier 2010, à Arlon. AZ Partners SCRL Rue de la Drève, 12 à Bastogne - Tél. : 061 32 11 30 Zone artisanale à Arlon - Tél. : 063 37 11 30 Conscientisation salutaire AZ Partners est une carrosserie industrielle qui emploie vingt-cinq salariés et répare entre quarante et cinquante véhicules par semaine (voir encadré). Audelà des économies « normales » que tout patron veut prendre à bras-le-corps pour le bien de son outil, une réflexion plus profonde a été menée, ici, courant de l’année 2010. Les consommations énergétiques de l’entreprise ont donc été relevées, analysées et décortiquées. Le verdict ne s’est pas fait attendre, générant une conscientisation salutaire à tous les niveaux. Raccordée en moyenne tension, l’entreprise affichait en effet une consommation annuelle conséquente qui, sans être exagérée pour son secteur (de l’ordre de 157 MWh en électricité et 568 MWh en gaz,ndlr), méritait quand même une certaine attention. Plusieurs postes énergivores ont été identifiés, notamment l’un des cœurs du business : les cabines de peinture. Technique de précision révolutionnaire… Assez logiquement, après avoir fait son chemin, l’analyse a, en l’espèce, débouché sur des décisions concrètes. Un robot de séchage infrarouge a notamment été acheté pour moderniser l’une des cabines de peinture. On savait que la technique infrarouge était efficace pour le chauffage des halls de grande taille, on a cette fois découvert une application spécifique de cette technologie pour le séchage des peintures. D’un point de vue pratique, la machine met en œuvre un spectre d’ondes dont la longueur varie entre 0.78 et 3.5 microns pour diriger la quasi-totalité de l’énergie (plus de 80%) sur le film de peinture, tout en en dissipant le moins possible sur le support ou dans l’air ambiant. La procédure automatisée/informatisée permet, par un dispositif de scanner et de radiation angulaire, de sécher toutes les zones de la carrosserie du véhicule ou seulement une partie. Par ailleurs, l’entreprise s’est aussi dotée d’un Mais jusqu’où aller sans mettre en péril la productivité de l’outil, sans entraver le développement de l’entreprise ? La question est posée, les spécialistes vous répondront qu’une stratégie réfléchie est nécessairement payante... second robot, modulaire celui-là, capable de travailler sur plusieurs zones de préparation (séchage du mastic et du surfacer en préparation, de la base aqueuse et du vernis en peinture,ndlr). Bons retours sur investissement En bon gestionnaire, tout patron escompte nécessairement que ses investissements généreront des retours performants. Chez AZ Partners, Pierre Adam et Jean-Bernard Zeler, les associés, n’ont pas attendu longtemps pour récolter les fruits de leurs débours. Certes, ils ont investi plus de 120.000 euros pour améliorer la performance de leur outil, mais une économie supérieure à 20% sur la consommation en gaz de l’entreprise a immédiatement pu être relevée. Pas mal, non ? D’autant qu’une nette augmentation de productivité a aussi été réalisée du fait de la réduction du temps de préparation et de séchage de la peinture. Autant de motifs de satisfaction qui ont convaincu les patrons de l’entreprise à pousser plus loin leurs réflexions quant à leurs conditions de travail. Parlant des cabines, une fois encore, la problématique de la ventilation a du coup été évoquée. Pour faire court, et pas trop technique, admettons que la phase de peinture exige une température minimum (comprise entre 22 et 25°,ndlr) avec une ventilation de l’ordre de 0,4 m/s. Sachant que le débit moyen de ventilation est de 30.000 m³/h, on estime qu’une cabine de peinture, à elle seule, consomme quelque 140.000 kWh/an. Il restait donc du pain sur la planche…
Une réflexion qui en a amené une autre… Cela étant, et partant du constat qu’un carrossier n’actionne pas continuellement la gâchette de son pistolet de peinture (estimation classique : 25% du temps,ndlr), un levier d’économie s’est fait jour rapidement. Et la solution a été choisie dans la foulée : placement d’un système électronique de régulation. La ventilation sera donc asservie au pistolage, la faisant varier de 30 à 100% en fonction de l’activité du peintre. Ainsi donc, en plaçant « simplement » un système de régulation du débit de ventilation, l’entreprise réalise une double économie sur le chauffage et la consommation électrique. En l’espèce, l’entreprise a installé ce dispositif sur ses 2 cabines, générant un gain thermique de l’ordre de 85 MWh pour la plus grande et 56 MWh pour la plus petite auquel s’ajoutent les gains électriques (10.500 kWh et 5.300 kWh). Au total, le gain annuel de cet investissement complémentaire a pu être chiffré : 12.000 euros, auxquels s’ajoutent une prime de la Région wallonne (3.300 euros) et la déduction fiscale (15,5%). Sans exagérer, le tandem aux commandes chez AZ Partners estime un R.O.I. sur à peine un an, excusez du peu ! stratégie et de la conviction ! • Wallonie... et qui a permis d’économiser pas mal d’argent ! Au terme de cette campagne d’analyse énergétique, l’entreprise a donc fortement réduit ses consommations globales. « Nous estimons que l’économie réelle est de l’ordre de 26% sur l’ensemble de la facture », explique Pierre Adam, qui ajoute : « à activité constante, nous relevons en effet une diminution de 28% sur la consommation en gaz et 21% sur le poste électricité ». Du lourd, non ? Surtout si l’on sait que cette entreprise s’est de longue date investie dans l’utilisation rationnelle de l’énergie, prenant par exemple très tôt la décision d’installer des « destratificateurs » d’air qui brassent et rabattent l’air chaud accumulé sous la toiture, un mécanisme qui réduit non seulement le besoin de chauffe en homogénéisant la température, mais permet en outre de faire l’économie sur le nombre d’aérothermes nécessaires. Côté éclairage, AZ Partners s’est aussi imposé des standards d’exigence suffisamment performants qui permettent en sus de réaliser des économies à l’usage, chacun des 9 postes de travail de l’entreprise est ainsi équipé de tubes fluorescents aux rendus de couleurs élevés dont le caractère économique est encore accentué par un montage sur ballast électroniques, un système offrant une fréquence de fonctionnement élevé plus confortable à long terme pour l’œil, et donc pour les travailleurs. Stratégie… et conviction On le voit, les choix énergétiques que prennent les entreprises sont donc bel et bien stratégiques. Bien choisir s’avère en tout cas toujours très lucratif. Chez AZ Partners, on est tellement convaincu de la chose que les investissements sur le sujet se multiplient. Un tel engouement témoigne en fait autant de l’envie de faire de substantielles économies que de s’inscrire dans une démarche volontariste et durable. Ça vous étonne ? Eh bien, pas nous. Notez ainsi, pour preuve de cet engagement, que l’entreprise a encore fait l’acquisition d’un véhicule électrique et envisage bientôt de remplacer ses vieux compresseurs à vitesse constante pour de nouveaux modèles à variateur de vitesse… On l’a dit, il y a là derrière de la L’énergie en entreprise vous intéresse ? Contactez-nous, à la Chambre de commerce. Service Energie : Mathieu Barthelemy, 0800 97333, Facilitateur URE-Process Habiller l’espace pour renforcer votre communication événementielle ? Pensez ESPACE ÉVÉNEMENTS ! Présenter un nouveau produit, accroître votre notoriété, créer de nouveaux contacts ? Optimisez votre présence sur salon ! CREATION, REALISATION et MONTAGE DE STANDS LOCATION DE MOBILIER EVENEMENTIEL SERVICES TECHNIQUES SON LUMIERE E v é ne me n t s ESPACE ÉVÉNEMENTS SA Rue de la Plaine, 12 6900 Marche-en-Famenne• Belgique tél : + 32 (0)84 46 69 65 fax : + 32 (0)84 44 52 18 Gsm +32 (0)473 24 51 90 www.espaceevents.be info@espaceevents.be Entreprendre Aujourd’hui N°149 - avril 2013 - 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :