Entreprendre Aujourd'hui n°148 mars 2013
Entreprendre Aujourd'hui n°148 mars 2013
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°148 de mars 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : Charlier, un Groupe qui a su évoluer dans un métier de plus en plus complexe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
..." ESPACE ENTREPRISES I rencontre » > Entreprendre : Quelles sont vos recettes ? Renaud Brassart : La première règle en la matière est déjà de coller à la réalité du client, quitte à s’intégrer dans le process, à proposer du travail à façon, à accepter de la micro-production… La logistique exige notamment aujourd’hui, pour certains clients, de faire le pont en amont et en aval avec leurs sous-traitants et/ou clients. Cela comprend la gestion des stocks, le contrôle des entrants et sortants, l’encodage dans le système, voire l’acheminement de contenants ou de contenus sur les lignes de production. Pour vous donner une idée, je vais vous livrer un seul chiffre qui parle autant qu’une nuée de mots. En 2013, Charlier, c’est entre 85 et 100.000 palettes par mois qui rentrent et qui sortent, sans compter tout ce qui va avec, que ce soit en termes de formalités, de logistique et de transport. Entreprendre : Votre maîtrise de la logistique n’a quand même pas tout à fait éclipsé le métier du transport qui a fait votre renommée - et votre croissance ! - depuis les années’80… Dominique Charlier : Assurément pas... Les choses ont cependant pas mal évolué ces dernières années, avec notamment la concurrence toujours plus féroce à laquelle il nous faut faire face. Mais on tient bon, avec quelques aménagements nécessaires dans l’approche du transport international. 8 - Entreprendre Aujourd’hui N°148 - mars 2013 Entreprendre : Comme la distribution, sur laquelle vous insistez de plus en plus… Eric Charlier : Oui, notamment. Mais ce n’est pas la seule piste que nous avons explorée pour permettre à l’entreprise de rester performante malgré les difficultés que chacun connaît dans le domaine. Il faut quand même savoir que les coûts du transport explosent, surtout le pétrole et la main-d’œuvre, sans parler des péages qui représentent, on le dit peu, des centaines de milliers d’euros par an. Entreprendre : Le Groupe emploie aujourd’hui plus de 140 personnes, pour un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros, avec 66 tracteurs, 180 semis et 10 porteurs. C’est du lourd… Eric Charlier : Pour un transporteur, quoi de plus normal ! Non, plus sérieusement, je dirais que nous avons effectivement bien grandi en trente ans. C’est le résultat d’un investissement considérable, et pas que financier d’ailleurs. On ne l’imagine pas forcément en voyant nos bahuts sur les routes, mais il faut les remplir au quotidien tous ces camions… Pour vous donner une idée, nous réalisons chaque jour l’équivalent du tour du monde (soit un plus de 42K Km) ! Entreprendre : L’essentiel du personnel dans le Groupe est d’ailleurs affecté au transport en question… Dominique Charlier : C’est vrai, mais nous avons pris l’habitude de préciser que nous ne sommes pas que cela et que Charlier c’est aussi de la logistique, de la distribution, l’agence en douane et le volet transport maritime. Entreprendre : Un tout, à la fois intégré et logique, capable de répondre à n’importe quelle demande émanant d’une clientèle très diversifiée, éparse et qui comprend aussi bien des TPE que des multinationales. Le groupage international fait partie des mesures susceptibles de contrer la concurrence ? Eric Charlier : Nous le pensons… Les transports simples intra-européens ne sont plus rentables au-delà d’un kilométrage donné, c’est une certitude. Il faut donc nécessairement utiliser nos compétences pour rebondir avec des offres plus qualitatives, comme le groupage, c’està-dire constituer des camions au départ de notre dépôt de Molinfaing pour des livraisons précises, et même de faibles quantités, jusqu’au client final. Entreprendre : Nous en revenons à la fameuse distribution pour laquelle vous vous êtes associés à des partenaires flamands et hollandais. Une manière d’être plus proches du client avec, ensemble, plus de 350.000 m² de dépôts et, surtout, des obligations de livraison qui vous rendent désormais incontournables. Dominique Charlier : C’est un peu ça… La distribution est, dans cette optique, une manière de mutualiser intelligemment nos potentiels additionnés en offrant plus au client parce que l’on se répartit mieux les charges. On s’est effectivement associés à des confrères pour être plus forts. C’est une sorte de groupement d’intérêts. Et ça marche… La marchandise enlevée en Italie, dans le sud de la France ou au centre de l’Allemagne peut, par ce biais, être chez le client (au Benelux,ndlr) 24 heures après avoir rejoint notre centre de Molinfaing. ça nous rend (presque) imbattables... Entreprendre : L’import-export à l’échelle mondiale est une autre facette de ce que Charlier permet d’entrevoir grâce au développement de son offre maritime ? Eric Charlier : Vous l’avez dit vousmême, le monde est aujourd’hui quelque part un village. Le Groupe Charlier paraît dans cette logique tout à fait capable de jouer un rôle dans le transit des mar-
chandises au départ et à l’arrivée de n’importe quel port à l’échelle du globe. En l’occurrence, il n’y a pas besoin d’un matériel quelconque pour développer ce type de business. Par contre, un réseau particulièrement efficace est nécessaire pour pouvoir assurer en toute sécurité le transit de ces flux à travers les continents. Entreprendre : Idem s’agissant du métier d’agent en douane… Dominique Charlier : Je ne vous le fais pas dire. Ce métier est intimement lié au nôtre, ne fut-ce que par le nombre de formalités que nous sommes appelés à accomplir pour nos propres clients. Être agence en douane tombait donc sous le sens parce que c’est une fonction qui incombe de toute évidence à une entreprise qui entend prendre en charge la problématique transport de ses clients au sens large et, en tout cas, de A à Z. Entreprendre : Le Groupe Charlier a donc (enfin) digéré la crise 2008-2009 ? Eric Charlier : Question difficile... Au vu de nos chiffres, de nos contrats et de nos projets, je serais tenté de répondre par l’affirmative. Mais ce serait sans accorder trop d’attention à la situation délicate qui prévaut toujours aux quatre coins de l’Europe. Nous allons bien, mais notre destin, vous vous en doutez, est étroitement lié à celui de nos clients et donneurs d’ordres. Tant qu’ils produisent, achètent et transforment, nous sommes des maillons laborieux qui engrangent des résultats. Mais si les choses venaient à aller plus mal… Entreprendre : Un Groupe comme le vôtre est aussi soucieux de développement durable ? Dominique Charlier : Bien sûr, et à de nombreuses étapes du processus encore. La pointe de l’iceberg, c’est évidemment le bilan carbone toujours meilleur que nous affichons pour nos livraisons. La réflexion sur le sujet est cependant plus profonde. C’est même une question citoyenne à laquelle nous sommes particulièrement attentifs. Nos investissements sont d’ailleurs toujours à la pointe des nouvelles technologies et réglementations. J’en veux pour preuve que nous allons encore investir, en juin prochain, en vue justement de renouveler une grande partie du parc moteur dans les toutes dernières normes « euro 6 », c’est-à-dire des véhicules économiques et écologiques, émettant peu de CO2 et de particules fines. Mais vous, qui croisez couramment nos camions barrés de rouge et de gris, vous le saviez déjà, non ? Propos recueillis par Christophe Hay Photos Jean-Louis Brocart JEA N IS)J 15up.n.rAR- Groupe Charlier N.Charlier Logistics SA - N.Charlier Inter SA - N.Charlier SA Route Saint-Hubert, 79 B-6800 Recogne Tél. : 061 23 02 90 Rue de la hart, 15-17 B- 6870 Messancy Tél. : 063 38 09 95 Allée Centre Ardenne, 30 B-6840 Neufchâteau (Molinfaing) Tél. : 061 23 40 91 www.ncharlier.be « Faire confiance au Groupe Charlier, c’est opter pour un service, de l’expérience, des solutions originales et l’une des 40 plus grandes offres en matière logistique à l’échelle du pays, et certainement la première en province de Luxembourg… » Entreprendre Aujourd’hui N°148 - mars 2013 - 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 52-53Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 54-55Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 56