Entreprendre Aujourd'hui n°148 mars 2013
Entreprendre Aujourd'hui n°148 mars 2013
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°148 de mars 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : Charlier, un Groupe qui a su évoluer dans un métier de plus en plus complexe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
ESPACE ENTREPRISES I échos libramont Jean Hilgers, Directeur de la BNB, était tout récemment en nos murs… L’occasion de mieux comprendre ce qui se cache derrière les chiffres que l’on nous donne ! 1. 1111.-Le)• 414 Philippe Hespel, Président du Forum financier, Bernadette Thény, Directrice générale de la CCI, Jean Hilgers, Directeur de la BNB, Gérard Piron, vice-Président de la CCI, Alain Beele, Directeur de siège BNB Mons-Liège Belle soirée, une fois encore, que cette rencontre annuelle avec la Banque nationale de Belgique qui aura permis au nombreux public présent de se plonger avec délectation dans une analyse plus que pointue de notre économie belgobelge à travers le rapport annuel de la BNB et, au-delà, à travers les chiffres, statistiques et analyses de l’économie européenne et mondiale. 150 personnes pour une rencontre intéressante... Ce rendez-vous, savamment organisé avec le concours du Forum Financier du Luxembourg belge, nous a permis de saisir toute la finesse de l’analyse de Jean Hilgers, Directeur de la BNB, qui n’a pas hésité une nouvelle fois à mouiller sa chemise pour chacun comprenne les enjeux et les réalités de ce que recouvre la vérité des chiffres. Intéressant et utile, d’autant que ce type de rendez-vous, les habitués le savent, est en sus l’occasion pour la plupart de participer à une soirée de networking toujours bienvenue. 18 - Entreprendre Aujourd’hui N°148 - mars 2013 Province Les circuits courts ont de plus en plus la cote chez nous… Beaucoup de projets débouchent même sur des entreprises… pures et dures ! Signe des temps, les circuits courts semblent aujourd’hui de plus en plus privilégiés, tous secteurs confondus. Ce constat est peut-être un peu étonnant à l’heure de la mondialisation galopante, mais il résonne peut-être - qui sait ? - comme une conscientisation quant à un modèle économique montrant ses limites. Le phénomène en question se traduit aujourd’hui, aux quatre coins du pays, et également à travers toute l’Europe, par des initiatives de plus en plus nombreuses sur le terrain. Avec le temps, Challenge, qui accompagne, on le sait, un tas de futurs indépendants dans le sud de la Wallonie, voit d’ailleurs le nombre de porteurs de projets qui se passionnent pour cette cible augmenter de manière régulière. Et oui, les circuits courts ne sont plus désormais l’apanage de quelques-uns, hier classés dans les rêveurs ou les illuminés. Ils sont maintenant parfaitement ancrés dans le concret d’une certaine vision de l’économie qui se veut plus proche, plus constructive, bref différente. Le circuit court pour un développement économique à caractère humain Et l’opérateur Challenge, qui promeut une économie positive pour l’homme et pour l’environnement, s’est ainsi vraiment impliqué dans cette réflexion. Outre un accompagnement adapté par des experts en création d’entreprise, il a mis en place des programmes de formation, appelés les « Villages des Circuits Courts », à Sorinnes (Dinant) et à Neufchâteau. Pari osé mais, semble-t-il, pari réussi car des projets ont vu le jour dans la foulée de cette initiative. Des indépendants se sont donc lancés, convaincus d’avoir trouvé leur voie, comme L’Ancienne Grange, à Grupont, L’Epicerie du Centre, à Neufchâteau, L’Artisane Culinaire, à Durnal, Barnichèvre, à Autelbas, Millevertus, à Toernich, Ecotone, à Neufchâteau, Jardi-coach, à Maissin, Saveurs d’ici et d’ailleurs, à Marche-en- Famenne, Aux Villes Sâm, à Vielsalm… Bien encadrer la démarche pour réussir le projet Autant de projets différents qui reposent tous sur le fameux circuit court qui offre de réelles perspectives de développement à des producteurs du secteur agroalimentaire, mais également à des artisans et à des commerçants « nonfood ». Evidemment, un tel développement n’est possible que si les producteurs concernés bénéficient d’une excellente information, parviennent à s’inscrire dans un réseau et sont accompagnés professionnellement par des structures aux compétences diverses (techniques, scientifiques, entrepreneuriales). Une nouvelle vision de l’entreprise, de l’économie et de la vie en quelque sorte…• earnicylierrG jI..11:54âneâ 2• - 11 « : te4" "
Province Assemblée générale des producteurs wallons Le plein de réformes pour le paysage agricole wallon… à la mi-mars, à l’initiative du Ministre Carlo Di Antonio, se tenait la première assemblée générale des producteurs wallons, à Gembloux. La présentation des réformes du paysage agricole wallon pour cette année 2013 y a été longuement abordée, nous y étions… Familiale, écologiquement intensive, nourricière et connectée à la société, telle est la vision de l’agriculture wallonne que souhaite le Ministre. Reste maintenant à voir si c’est possible… Il semble a priori que les moyens nécessaires pour y arriver soient déjà sur la table, mais allez savoir... Sachez quand même que pour atteindre cet objectif, un Code wallon de l’agriculture et de l’horticulture est déjà en cours de rédaction. Il aura plus que probablement pour objet de faciliter la compréhension des différentes réglementations et de combler certains vides juridiques. Un Code… Mais ce n’est pas tout… Le ministre souhaite également une participation plus active des producteurs à la définition des politiques agricoles. Pour permettre et assurer cette participation, le Code de l’agriculture et de l’horticulture prévoit la mise en place d’un Conseil des Producteurs. Organisés par secteurs au sein de ce conseil, les producteurs seront donc les moteurs de la politique agricole. Concrètement, il y a tout lieu de penser qu’ils seront même le principal organe d’avis du Ministre et de son Comité stratégique « agriculture ». On attribue au Conseil en question différentes missions, notamment donner des avis, relever des problèmes spécifiques par secteur, orienter les choix, valider certaines actions (campagnes de promotion, par exemple) et demander des interventions précises. « Agence Agriculture de Wallonie » Le Code wallon de l’Agriculture et de l’Horticulture prévoit aussi une réforme profonde de l’Agence (APAQ-W) qui prendra le nom d’Agence « Agriculture de Wallonie ». Elle sera l’acteur unique de la promotion de l’Agriculture wallonne et de ses produits. Plusieurs actions sont d’ores et déjà prévues, citons entre autres la pastille « Agriculture de Wallonie », la centrale des marchés, ainsi qu’une série d’actions ponctuelles… Des actions déjà prévues...• La pastille « Agriculture de Wallonie » : Le but est de donner une image unique aux « produits agricoles locaux », afin qu’ils deviennent un réflexe d’achat pour le consommateur. La présence massive du logo « Agriculture de Wallonie » sur les produits wallons, en magasin et à l’occasion des évènements du monde agricole, permettra d’identifier simplement et rapidement des produits locaux.• La centrale de marchés : Création d’une centrale de marchés de produits alimentaires destinée aux collectivités. Cette centrale de produits fermiers offrira aux établissements scolaires et aux pouvoirs publics une alternative aux produits industriels proposés aujourd’hui et offrira de nouveaux débouchés aux productions locales.• Exemple d’actions menées pour le secteur laitier : Production, distribution, vente et visibilité d’un nouveau produit laitier et d’un nouveau produit fromager « AA Prairies de Wallonie », afin de consolider la consommation de lait (et dérivés), mais aussi de sensibiliser et d’orienter le consommateur vers un achat responsable à un prix rémunérateur pour le producteur. ESPACE ENTREPRISES I échos IMIWrr.711MLE leggl province Charte des opérateurs du commerce extérieur L’implication des Chambres de commerce à l’export est manifeste… Fin février, à l’Espace International Wallonie-Bruxelles, en plein cœur de Bruxelles, l’Agence wallonne à l’Exportation a rassemblé les opérateurs économiques de terrain pour signer avec eux un engagement visant à renforcer la coopération et la communauté d’actions. Un seul objectif : aider les entreprises à exporter… L’objectif de cette charte du commerce extérieur est essentiellement de fédérer les initiatives et actions afin que les entreprises puissent exporter au mieux et, surtout, en toute connaissance de cause. Derrière tout cela, on l’aura compris, il convient d’offrir à tous les exportateurs potentiels une photographie la plus complète du spectre auquel s’attaquer, c’est-à-dire un paysage clair et un ensemble complémentaire des actions. Et le faire ensemble… L’idéal serait bien sûr de définir un seul programme d’actions intégrant et harmonisant, dans la mesure du possible, les actions de chacun. Précisons à toutes fins utiles que la Charte en question a été ratifiée par l’Agence wallonne à l’exportation, l’Union wallonne des entreprises, Infopôle Cluster TIC et les Chambres de commerce et d’industrie de Wallonie, autant d’organismes unis par une même volonté et respectivement représentés par Philippe Suinen, Vincent Reuter, Frédéric Jourdain et Jean-Pierre Hermant.• Entreprendre Aujourd’hui N°148 - mars 2013 - 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 52-53Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 54-55Entreprendre Aujourd'hui numéro 148 mars 2013 Page 56