Entreprendre Aujourd'hui n°147 février 2013
Entreprendre Aujourd'hui n°147 février 2013
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°147 de février 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 6,4 Mo

  • Dans ce numéro : à la rencontre de Jean-Pascal Durré, patron inspiré de Délisalades.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
à la chambre I formation approche ludique de la Gestion et de la finance Et si le jeu venait au secours de tous ceux qui veulent apprendre (autrement) ? N’importe quel comptable vous le dira, certaines notions précises font partie du bagage minimum de tout gestionnaire de base. Au-delà, bilans, comptes de résultats, ratios financiers et autres calculs de rentabilité sont autant de « mécanismes » que l’on ne peut ignorer si l’on veut manier avec brio la gestion de son outil. Et que dire de la stratégie, de l’analyse SWOT ou du plan financier, de même que des principes de trésorerie ou de la logique de négociation bancaire ? Ajoutez-y l’analyse de marché et la dynamique commerciale, vous aurez alors défini, sans le savoir, le profil du gestionnaire type que l’on devrait retrouver aux commandes de tout outil dynamique. Le jeu, pour apprendre ! Et si tous les patrons ne maîtrisent pas nécessairement l’ensemble des compétences abordées dans les lignes qui précèdent, beaucoup ont trouvé la parade en se reposant sur des bras droits performants et efficaces. Il nous revient que certains aimeraient pourtant faire une plongée efficace dans ces « mécanismes » dont l’usage quotidien est une réalité au sein de n’importe quelle entreprise. Rien de plus simple, la Chambre de commerce vous propose un programme complet, en deux journées, les 7 et 8 mars, à Libramont. Ah oui, on oubliait, la logique d’apprentissage diffère cette fois du grand classique puisque c’est par un jeu d’entreprise non informatisé, appelé Company Vision, que l’équipe de formation compte procéder. Cette formation hors du commun sera animée par Michel Grisar, économiste et MBA, créateur de Company Vision et de bien d’autres outils d’apprentissage. Petit interview en guise de mise en bouche… 36 - Entreprendre Aujourd’hui N°147 - février 2013 La gestion éclairée d’une entreprise, indépendamment des compétences techniques nécessaires au développement des activités, soustend d’appréhender les bases de la finance avec beaucoup d’à-propos. Certains vont plus loin, prétendant qu’une gestion responsable implique Entreprendre aujourd’hui : Quels sont les avantages d’une méthode d’apprentissage comme Company Vision ? Michel Grisar : Tout d’abord, il faut expliquer que, de manière globale, l’apprentissage expérientiel par le jeu permet d’apprendre et de comprendre davantage, plus rapidement, et avec le sourire. On comprend par soi-même, la logique étant dictée par l’expérimentation et la découverte. On joue en équipes, mais chacun évolue à son rythme. L’avantage, c’est que l’ensemble se fait presque sans effort et en s’amusant ! Company Vision n’échappe en rien à tout ceci... EA : En pratique, comment cela se passe-t-il ? MG : Les participants travaillent en équipes de 2 à 4 personnes. Chaque équipe représente une entreprise qui dispose d’un plateau de jeu, visualisation claire de l’entreprise que les participants vont gérer en concurrence serrée. Une série de documents de travail est aussi à disposition, il s’agit d’études de marchés, bilans, comptes de résultats, plans de trésorerie… C’est un jeu, mais l’objectif est évidemment d’appréhender les notions de base en gestion. EA : Il est plus efficace d’apprendre en jouant ? MG : L’esprit du jeu captive en tout cas l’attention et génère un certain enthousiasme. La motivation est aussi renforcée par l’envie de gagner. Aucun être sain n’aime perdre ! Il y a donc renforcement… EA : Ne fait-on que jouer ? MG : Pas du tout... Tout d’abord, il y a une alternance théorie-pratique. J’explique ainsi ce qu’est une stratégie, un plan financier, un bilan, un compte de résultats, des calculs de rentabilité… Il y a aussi des phases de débriefing qui permettent d’apprendre de ses bonnes et moins bonnes décisions, ainsi que de celles des autres. Enfin, la logique du non seulement de comprendre le B.A-BA de la finance, mais d’aller plus loin encore. Comment en effet prétendre assumer pleinement un rôle de gestionnaire éclairé sans avoir acquis, ou au moins approché, les principes fondamentaux de la logique financière ? (des) groupe(s) génère des échanges d’expériences entre les participants, ce qui n’est pas sans apporter un plus. EA : Cette méthode a fait ses preuves ? MG : Cela fait plus de 15 ans que je l’utilise, tant en Belgique qu’à l’étranger. Le succès ne s’est jamais démenti. Mon premier client, c’était la BBL qui est entretemps devenue ING. Mais j’ai également eu le plaisir de travailler avec diverses chambres de commerce. J’ai aussi utilisé cette forme d’apprentissage à la Boston University Brussels, où j’ai enseigné pendant 10 ans. La formule a par ailleurs convaincu de grandes entreprises, comme Dow Corning, Albemarle, DAF Trucks, FMC Europe, France Télécom, Proximus, Océ, Wyeth… EA : Avec quel genre de public ? MG : Des managers de tous niveaux désireux de mieux comprendre la dimension stratégique de la gestion et les fondements de la finance. C’est encore vrai avec des responsables de centres de profit qui voulaient assumer pleinement leurs responsabilités de gestionnaires. Mais cela peut aussi concerner les commerciaux soucieux d’apprendre à raisonner en termes de marge et prêts à acquérir un point de vue de manager. EA : A qui s’adresse l’expérience Company Vision ? MG : à toute personne désireuse d’avoir une vision globale de l’entreprise et de démystifier les fondements de la finance. Le savoir n’est rien sans le savoir-faire. Or ce cursus n’est rien d’autre qu’une formation pratique. L’outil rend seulement les choses très concrètes et fait de l’apprentissage un plaisir partagé. Et ça, c’est innovant !
Le cocktail de Nouvel An de la Chambre dE Commerce Premier rendez-vous des entreprises en 2013 Bel évènement, à nouveau, tout début janvier, pour les traditionnels voeux des entreprises en Luxembourg belge. L’occasion de rappeler que la Chambre de commerce est - et reste - le partenaire privilégié des entreprises de la province et que les évènements qu’elle organise drainent tous un public nourri, avide de rencontres et convaincu par la force rassembleuse de l’Institution. Bernadette Thény, Vincent Magnus et Roland Gillet, notre orateur d’un soir, nous ont à nouveau offert une soirée mémorable entre réalités économiques qui font notre quotidien, prospective et théories destinées à mieux comprendre les enjeux globaux qui régiront le devenir de nos PME. Une belle soirée donc, ponctuée de contacts utiles et vrais... Comme à chaque rendez-vous, le conseil, l’accompagnement et le réseau ! Roland Gillet, économiste de grand renom, notre orateur d’un soir à la chambre I évènement Vincent Magnus, Président Bernadette Thény, Directrice générale Décor floral par la Maison Diederich Fleurs et l'entreprise Alain Petit (Neufchâteau) Entreprendre Aujourd’hui N°147 - février 2013 - 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 52-53Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 54-55Entreprendre Aujourd'hui numéro 147 février 2013 Page 56