Entreprendre Aujourd'hui n°145 novembre 2012
Entreprendre Aujourd'hui n°145 novembre 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°145 de novembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10 Mo

  • Dans ce numéro : Honesty... rencontre avec Ludovic Guiot,

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
A LA CHAMBRE > FOCUS Avoir (et garder) du personnel motivé… Rêve ou espoir ? Jusque fin des années’20, il était admis de penser que le seul levier de motivation du personnel était le salaire. Le travailleur était alors vu par les dirigeants comme un moyen de mettre les machines en mouvement, et non comme une ressource intelligente apportant bien plus que sa « main d’œuvre ». Le fait que le travailleur puisse en retirer une satisfaction autre que son salaire n’a vu le jour, dans les écrits et les recherches, qu’à partir de cette époque. Les choses ont radicalement changé en un siècle, l’appréciation du travailleur quant à sa motivation aussi. On sait aujourd’hui que ce pilier est un des aspects liés à la motivation, mais pas La motivation au travail Pas facile à l’heure de « la génération zapping » Fin septembre dernier, la Chambre de commerce a réuni des entreprises pour une séance dédiée à la motivation au travail. Ce fut aussi l’occasion de mettre une nouvelle fois le focus sur Averr-Lux, un projet dans lequel s’inscrivait parfaitement la séance du jour... Le projet Averr-Lux, porté par la Mirelux de Libramont, est un projet qui vise à permettre à un public de travailleurs éloignés de l’emploi, mais disposant d’un projet professionnel, de se former et d’obtenir leur permis de conduire, « cerise sur le gâteau » afin qu’ils décrochent in fine un emploi. 34 - Entreprendre Aujourd’hui N°145 - novembre 2012 Lorsque l’on parle de motivation au travail, on touche - on le sait - à quelque chose d’éminemment complexe puisque mettant les individus au centre de la problématique. Il n’en demeure pas moins que la motivation pèse lourdement sur l’efficacité du personnel, et donc bien sûr sur la compétitivité de l’entreprise. le seul. L’accomplissement et la quête individuelle de sens sont compatibles avec l’efficacité au travail. Depuis quelques années, des outils concrets existent pour aider les chefs d’entreprises dans cette mutation partant des patrons de l’ère industrielle - détenteurs du seul capital financier - vers les chefs d’entreprises modernes que nous sommes, accomplissant nos objectifs en stimulant et faisant grandir la force du capital humain de nos équipes. Patrick Colot, TEC-MA, n’hésite pas à insister quant à lui tout d’abord sur la nécessaire formalisation de ce qui caractérise l’entreprise. Trait d’union entre travailleurs « éloignés » de l’emploi et entreprises Dans ce cadre, rappelons que la Chambre de commerce intervient pour présenter aux stagiaires le tissu socioéconomique de notre région, mais aussi pour leur faire passer des simulations d’embauche et faire le lien avec des employeurs éventuellement en recherche d’emploi. C’est ce qu’est venue expliquer Catherine Désert (Mirelux) au début de la manifestation. Il s’agit donc de mettre à l’emploi, de manière durable, des travailleurs avec un premier niveau de qualification. Difficultés identiques pour problématiques similaires Comment garder des jeunes de la génération « zapping » motivés, mais aussi des anciens surchargés ? Comment gérer l’absentéisme et essayer que le personnel ne vienne pas juste « prester » ses heures ? Comment générer le goût du travail bien fait ? Autant de questions auxquelles Patrick Colot (TEC-MA), l’expert du jour, s’est efforcé de répondre dans son exposé sur la motivation en proposant quelques remèdes, quelques pistes, et aussi des leviers. Plus d’infos : Patrick Colot, Praticien Senior en management, organisation, conduite de changement et atteinte de résultats TEC-MA - www.tec-ma.be - 0471 99 27 82 La formalisation, première pierre angulaire Trop de dirigeants pensent en effet (à tort) que leurs idées sont claires et partagées, et utilisent donc tantôt des lieux communs pour définir la mission de l’entreprise, tantôt des messages confus, trop généraux (« accompagnement des entreprises », « tout ce qui touche au bâtiment »...). Or, la formalisation questionne sur les motivations personnelles et uniques du patron, et donc du personnel qui doit comprendre à tout moment comment il va pouvoir l’aider à aller précisément dans cette direction et non pas simplement « faire son job ». Quelles sont ses ambitions ? Ainsi que les forces et faiblesses du projet, les risques à assumer, le style propre et la culture de « la maison ». Formaliser, demande de fixer des objectifs et la manière de les atteindre, cela donne une image claire, un corps concret au projet et une motivation sur le long terme. Il s’agit toutefois de produire des énoncés courts, sensés, percutants, adaptés, interpellants. Et qui ne se définissent pas par rapport aux concurrents, mais bien par rapport à la réalité vue du côté de la demande du marché. Les fondamentaux de la motivation humaine à cet égard, Patrick Colot - qui ne manque pas de rappeler la pyramide de Maslow hiérarchisant les aspirations des individus dans sa théorie de la motivation humaine - conseille justement d’écouter les demandes individuelles en les plaçant dans le contexte de l’entreprise. Avec ces données en main, il s’agit alors de mettre les aspirations des collaborateurs en perspective avec les objectifs de l’entreprise. Et donner de la reconnaissance pour les actes positifs sans sanctionner les erreurs involontaires de ceux qui ont essayé de se dépasser. à budget équivalent, l’idée est donc de donner à chacun les moyens d’atteindre des objectifs (par exemple en recourant à de la formation, de l’autono-
mie) plutôt que de rétribuer les individus pour leur seule productivité. Ne tombez pas dans le travers de motiver les autres avec ce qui vous motive vous. Motivation versus satisfaction Le chef d’entreprise doit absolument distinguer satisfaction et motivation. Savez-vous que ce qui peut faiblement motiver peut, a contrario, fortement démotiver. Par exemple, autoriser la musique dans l’atelier ne va pas fortement motiver, mais demander d’arrêter d’en écouter démotivera dans des proportions plus importantes. Ou encore que le contraire de la satisfaction n’est pas l’insatisfaction, mais l’absence de satisfaction ! Un collaborateur sera satisfait de recevoir un ordinateur performant mais ne remettra pas sa démission car son ordinateur n’est pas du dernier cri. Plus concrètement, disons que si les facteurs de motivation sont liés au contenu du travail (responsabilités, réalisations, autonomie), les facteurs de satisfaction sont eux liés à l’environnement du travail (sécurité d’emploi, salaire, avantages sociaux). Aussi, quand les facteurs d’hygiène (satisfaction) sont rencontrés, il devient inutile - voire contre-productif - d’en ajouter. Au contraire, c’est sur les facteurs moteurs (motivation) qu’il faut travailler par le soutien au développement individuel. De toute manière, ne perdez jamais de vue que la motivation se développe quand les collaborateurs sont impliqués (et pas seulement concernés !) et ont l’envie de réussir un projet qui devient aussi le leur. La tâche principale du dirigeant devient alors de signaler l’avenir et montrer la voie à son équipe. Les leviers efficaces Au moment d’identifier les meilleurs leviers de motivation du personnel, les avis peuvent diverger. Pour Patrick Colot, une dizaine de points jugés plus efficaces que les autres ne peuvent être ignorés sur le sujet. Cette liste est construite, d’un point de vue pratique, pour être applicable sans connaissances spécifiques en gestion de personnel et fonctionne quels que soient les profils des collaborateurs et le type de structure. Nous vous livrons dans les lignes qui suivent ce qui paraît évident dans une stratégie réfléchie de motivation du personnel. 10 leviers utiles 1. Créez un environnement de travail positif : chacun doit se sentir utile et important. Ne favorisez jamais un (des) membre(s) de votre personnel ! 2. Soyez à l’écoute : prêtez une grande attention à ce que vos employés ont à vous dire. Acceptez leurs idées et préoccupations, ne les interrompez pas quand ils parlent... 3. Associez tâches et talents : le plus souvent possible, confiez à vos employés des tâches qu’ils aimeront et sauront mener à bien. La confiance pour s’attaquer à d’autres projets, avec énergie et enthousiasme, passe aussi par l’apprentissage de la réussite ! 4. Equilibrez vie professionnelle et vie privée : respectez les horaires et la vie privée après le bureau, la productivité et la qualité au sein de l’entreprise n’en seront que meilleures. 5. Recadrez toujours immédiatement et en privé : jamais de critique devant les collègues. Aucune question personnelle, ni jugement, uniquement des questions par rapport à la mission. Encourager l’initiative et le dépassement, c’est aussi accepter les erreurs. 6. Soyez intransigeant sur l’honnêteté : faire preuve d’honnêteté sur ce qui se passe dans l’entreprise engendre une dynamique d’honnêteté. 7. Récompensez : faites des choses agréables pour ceux qui travaillent pour vous. Surprenez… Sans créer de routine. 8. Modernisez : des outils performants donnent des ailes aux collaborateurs qui savent quoi faire avec et connaissent le sens de leurs actions. 9. Incitez : créez des occasions d’inciter et d’inspirer, même si cela est symbolique (concours, diplômes, trophées). 10. Reconnaissez les apports de votre personnel : prenez le temps de féliciter en public pour un travail bien fait. Ne condamnez pas les erreurs qui viennent d’initiatives et encouragez la recherche et l’esprit d’initiative. En collaboration avec Anne-Michèle Barbette et Patrick Colot Habiller l’espace pour renforcer votre communication événementielle ? Pensez ESPACE ÉVÉNEMENTS ! Présenter un nouveau produit, accroître votre notoriété, créer de nouveaux contacts ? Optimisez votre présence sur salon ! CREATION, REALISATION et MONTAGE DE STANDS LOCATION DE MOBILIER EVENEMENTIEL SERVICES TECHNIQUES SON LUMIERE E v é ne me n t s ESPACE ÉVÉNEMENTS SA Rue de la Plaine, 12 6900 Marche-en-Famenne• Belgique tél : + 32 (0)84 46 69 65 fax : + 32 (0)84 44 52 18 Gsm +32 (0)473 24 51 90 www.espaceevents.be info@espaceevents.be Entreprendre Aujourd’hui N°145 - novembre 2012 - 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 145 novembre 2012 Page 52