Entreprendre Aujourd'hui n°144 octobre 2012
Entreprendre Aujourd'hui n°144 octobre 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°144 de octobre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : Design Stone… bien plus que de la pierre! Rencontre avec les Cognaux, un quatuor qui sait où il va…

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 - Entreprendre Aujourd’hui N°144 - octobre 2012 ESPACE ENTREPRISES > RENCONTRE Design Stone… bien plus que de la pierre ! Rencontre avec les Cognaux, un quatuor qui sait où il va… La pierre naturelle a traversé les âges et les styles. Sa magnificence s’est traduite de toutes les façons aux quatre coins du monde. On y a eu recours pour l’infiniment grand, comme pour des travaux de précision extrême. C’est « le » matériau millénaire par excellence, celui qui se joue des modes, des formes et des applications. Sa robustesse a souvent séduit, sa noblesse et sa patine n’étaient pas en reste. Une clientèle toujours fidèle lui voue, dit-on, un véritable culte. Mais la jeune génération semblait, ces dernières années, moins encline à se laisser séduire. Ce n’est plus vrai… Design Stone, mariage réussi de la pierre et du feu Décomplexée, et toujours plus belle, la pierre naturelle revient donc une nouvelle fois sur le devant de la scène dans des mises en œuvre désormais résolument contemporaines - et pas nécessairement chères ! - pour l’extérieur comme pour l’intérieur. Ne vous laissez donc plus berner par ceux qui l’estiment vieillotte et dépassée, la pierre fait bel et bien son grand retour. Et c’est un retour gagnant ! Décidément tendance, elle se marie comme on le sait avec tous les styles et joue autant la carte de la modernité que celle du classicisme. Bleue, noire, blanche ou grège…, la pierre naturelle se décline encore et toujours dans des palettes de couleurs infinies qui en disent long sur sa provenance et sa résistance. Sauf que les machines permettent désormais de nouvelles audaces et des applications inattendues. Friables, délicates, spongieuses, dures, imperméables ou résistantes, il est en fait autant de pierres qu’il n’est de roches dont on extrait les blocs et les tranches. Reste que les artisans qui travaillent chaque coupe sont moins nombreux aujourd’hui qu’hier alors que la demande ne fléchit pas. Nous avons eu l’occasion de rencontrer une famille de passionnés qui a fait du travail de la pierre et de ses à-côtés un métier à multiples facettes. Chez Design Stone, à Libramont, la pierre est bien plus qu’un produit, c’est une seconde nature. On la décline indistinctement dans le grosœuvre du bâtiment, dans les aménagements intérieurs et extérieurs, dans la décoration, dans l’art du feu, dans le funéraire… Et tout le monde s’y met, parents, enfants, personnel. Dotée de machines peu répandues sur le marché, la PME ardennaise a su faire de son nom un concept, la pierre y étant le centre de toutes les attentions. Rencontre avec la famille Francis Cognaux, qui a construit la stratégie de son entreprise autour de la pierre…
Entreprendre : La pierre est donc toujours tendance ? Francis Cognaux : Plus que jamais… Les styles évoluent, bien sûr, mais le matériau reste. Et ces dernières années, les applications se sont même faites plus nombreuses et plus originales, notamment avec l’utilisation de plus en plus courante de la pierre dans l’aménagement des salles de bain, mais aussi pour les plans de travail, les revêtements muraux, les escaliers, les aménagements de piscine… Entreprendre : On est loin en l’espèce de l’usage classique pour les seuils et les encadrements de fenêtre… Anthony Cognaux : C’est vrai, l’utilisation de la pierre renvoie aujourd’hui davantage au plaisir de la belle finition. Certes, il demeure de la place pour la pierre qui servira aux seuils des bâtiments, mais l’essentiel est ailleurs. Le matériau est noble, sa mise en œuvre l’est souvent tout autant. Et pour nous, c’est très valorisant car cela met en exergue la plus-value de nos savoir-faire. Entreprendre : Exit donc le funéraire qui était jadis la principale activité de tout tailleur de pierre classique ? Francis Cognaux : Et bien non… Nous pensons que ce marché est une piste de diversification intéressante qui a petit à petit été abandonnée par les artisans qui n’ont pas su prendre les bons virages. Au risque de vous surprendre, nous avons contre toutes attentes récemment décidé de nous relancer aussi dans le funéraire pour trouver de nouveaux marchés et séduire de nouvelles clientèles. « La pierre est incontestablement à la mode, peut-être même plus qu’il y a une dizaine d’années… » Entreprendre : Au-delà, chez Design Stone, quels sont les marchés et clientèles que vous visez au quotidien ? Sandy Cognaux : Nous sommes d’abord et avant tout orientés cheminées décoratives et art du feu. Nous plaçons nos propres manteaux, dalles décoratives et habillages de cheminée, puis nous intégrons inserts, cassettes, poêles et autres… L’autre spécialité de l’entreprise touche ESPACE ENTREPRISES > RENCONTRE à la vision ancestrale du métier, c’està-dire la marbrerie et le bâtiment, en ce compris le dallage intérieur et extérieur, les pierres d’encadrement, seuils, ainsi que le funéraire... Entreprendre : Votre show-room regorge pourtant d’autres produits dont vous ne parlez pas… Sandy Cognaux : C’est vrai, mais ils n’entrent pas dans les approches premières de l’entreprise. Cela étant, ils offrent quand même des débouchés intéressants, c’est le cas des enseignes et totems, du petit « mobilier », des boîtes aux lettres, éviers, tubs de douche et autres structures tous usages… Sans oublier les produits que nous commercialisons et plaçons, comme les barbecues extérieurs en pierre, les fours à pizza (Fontana) et les barbecues de cuisine (Cook-Cook), produits pour lesquels nous sommes distributeurs exclusifs. Entreprendre : En 2001, au moment où vous créez votre entreprise, vos ambitions quant aux perspectives de l’outil sont raisonnables. Les résultats que vous engrangez vous poussent cependant à investir à plusieurs reprises. Il y a des raisons à avoir fait les choses comme ça ? Francis Cognaux : Oui et elles sont nombreuses... Au départ, nous ne voulions pas consentir d’investissements trop lourds. Nous sortions d’ailleurs d’une expérience familiale qui n’avait pas renforcé notre confiance en nous. Nous entendions faire les choses sans prendre trop de risques. Notre outil était déjà une réponse forte à ceux qui, au sein de notre famille, n’avaient pas un point de vue identique quant aux perspectives de développement d’un outil performant dans un secteur aussi conventionnel. » > Entreprendre Aujourd’hui N°144 - octobre 2012 - 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 52-53Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 54-55Entreprendre Aujourd'hui numéro 144 octobre 2012 Page 56