Entreprendre Aujourd'hui n°143 septembre 2012
Entreprendre Aujourd'hui n°143 septembre 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°143 de septembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : Euro-Locks Bastogne : des millions de clés pour un succès sur la durée… Rencontre avec Daniel Ceron, Administrateur délégué, et Stephan Wilmotte, Directeur général.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ESPACE ENTREPRISES > RENCONTRE Euro-Locks Bastogne : des millions de clés pour un succès sur la durée… Rencontre avec Daniel Ceron, Administrateur délégué, et Stephan Wilmotte, Directeur général Rencontre avec Daniel Ceron et Stephan Wilmotte Quarante ans ! Il aura fallu quarante ans pour qu’Euro-Locks, la discrète, fasse (enfin) parler d’elle. Le moment est toutefois particulièrement bien choisi puisque l’entreprise célèbre cette année quatre décennies de présence chez nous. Une présence forte, solide. Un ancrage jamais remis en question. Une appartenance régionale, aussi, qui semble avoir conquis tout le monde, y compris la maison-mère, de l’autre côté de la Manche, là-bas en Grande-Bretagne. Ici, à Bastogne, l’entreprise fait en tout cas partie du paysage. Le va-et-vient logistique est si coutumier qu’il rassure, tandis que le flux du personnel, rythmé par les deux pauses, est le signe évident de la bonne santé de l’entreprise. 6 - Entreprendre Aujourd’hui N°143 - septembre 2012 Implantée à deux pas du centre, l’usine procure, faut-il le dire, de nombreux emplois et draine une activité économique pas si courante à des lieues à la ronde. Décidément, Euro-Locks n’est pas un outil comme les autres. Atelier moderne, avec ce que cela suppose comme know-how et compétences, l’endroit a su se forger une place prépondérante dans sa branche en se spécialisant à outrance. Résultat : malgré la concurrence, la palette des produits semi-finis qu’elle distribue à sa clientèle éparse n’a jamais été aussi vaste. Sans qu’il y paraisse, Euro-Locks trace donc sa voie dans des domaines d’utilisation étrangement toujours plus larges. Que ce soit dans les loisirs, dans le fonctionnel de la vie de tous les jours ou dans des dizaines de pans de la vie professionnelle, les produits maison se sont taillés une place de choix. Normal, Euro-Locks travaille ses productions de bout en bout, s’impliquant avec le client dans le projet depuis l’étude jusqu’à la réalisation, pour se rendre à la fois indispensable et plus efficace que les autres. En franchissant les portes de l’entreprise, le sentiment qui vous envahit est vivifiant parce que la maturité de l’outil n’a pas entaché son potentiel. 480.000 serrures et plus d’1,2 millions de cylindres par mois, excusez du peu ! Le plaisir est aussi intense parce qu’on se sent entrer dans l’industrie au sens classique du terme. Sur place se dessine le process de production dans son ensemble, avec le bureau d’études en amont, les différentes étapes de production de gauche et de droite… et les produits terminés tout en aval. Le bruit des machines et l’activité fébrile qui règne en ces lieux ne mentent pas, l’endroit vit au rythme des commandes qui se bousculent, avec du personnel affairé à des productions minutieuses. Dans les bureaux, tout à côté, l’ambiance est tout aussi stimulante, là s’enregistrent les commandes et se gère l’administratif. Au fait, on ne vous pas encore parlé des spécialités d’Euro-Locks, une usine dont les produits-phares sont les serrures et cylindres tous usages autres que les portes du bâtiment. Avec des chiffres en hausse depuis au moins quatre exercices qui la rapprochent de ses meilleurs résultats, cette entreprise méritait sans nul doute que nous y fassions un petit tour. Nous y avons rencontré le nouveau Directeur général, Stephan Wilmotte. Il nous a reçus en compagnie de Daniel Ceron, Administrateur délégué des implantations allemande, belge, française et polonaise du groupe, un homme qui se bat depuis 35 ans en terres ardennaises pour défendre, au prix de l’investissement de toute une vie, une usine que la plupart des Bastognards continue à appeler « l’usine de clés ». Rencontre…
Entreprendre : Quarante ans, dont trente-cinq sous votre houlette, c’est un fameux bail pour cet outil. Comment réussit-on à consolider ses acquis alors que la mondialisation est passée par là ? Daniel Ceron : Ah, la question est difficile… Elle invite aussi à s’interroger sur la volonté de nos décideurs à soutenir, ou non, et surtout de quelle façon, l’activité économique. Nos responsables belges et européens ont des responsabilités à prendre pour contrer la déferlante asiatique qui balaie tout sur son passage. En 2012, la situation est forcément très différente de ce qu’elle était il y a une quarantaine d’années, nous avons quant à nous appris à nous battre sur la durée, avec nos armes et nos compétences. C’est une lutte quotidienne qui nous pousse à être créatifs, innovants, combatifs même. Au début des années septante, lorsque Lowe & Fletcher a décidé d’investir en Europe pour y développer ses marchés, notamment vers l’Allemagne et les Pays- Bas, la situation économique était encore largement engageante, tous les espoirs étaient permis. Mais ça n’a pas duré… Entreprendre : Plusieurs entités ont pourtant vu le jour dans la foulée, côtés allemand et français, Bastogne engageant elle-même à tour de bras… Daniel Ceron : Oui, c’est exact. En deux ou trois ans, l’emploi, ici, a explosé pour culminer à 160 unités. Quelques années plus tard, on déchantait déjà… Hélas ! Par la suite, les choses se sont stabilisées, mais l’évidence des cycles nous est apparue. On a alors commencé à remonter la pente. Puis, en 1981, on a restructuré le groupe. Le bureau commercial ouvert quelques années plus tôt au Grand-duché de Luxembourg a même été sacrifié, alors que s’ouvraient les entités allemande et française. L’appellation de l’implantation belge a elle-même changé. Nous avons troqué Lowe & Fletcher Belgique pour Euro-Locks, un nom devant servir à mieux identifier notre core business. « La meilleure récompense pour une usine comme la nôtre est que le client songe immédiatement à faire appel à nous au moment de lancer un nouveau produit… » Entreprendre : à Bastogne, on a pris l’habitude de vous identifier comme étant l’usine de clés. C’est un peu plus complexe que cela tout de même… Daniel Ceron : Oui… et non. Nous ne fabriquons pas à proprement parler les clés standards que chacun imagine… Nous ne fabriquons d’ailleurs aucune ESPACE ENTREPRISES > RENCONTRE clé classique pour le bâtiment. Notre spécialité, ce sont les cylindres et serrures qui s’intègrent dans tout ce qui doit être fermé au moyen d’une clé. Nos clients sont leaders ou fabricants dans de multiples domaines, ils intègrent nos productions pour sécuriser leurs propres produits. Entreprendre : Vous êtes donc essentiellement actifs dans le BtoB. Et donc corollairement peu connus du grand public… Daniel Ceron : Exactement. Cette situation a d’ailleurs autant d’avantages que d’inconvénients car notre savoir-faire reste dans l’ombre bien que nous sommes couramment associés à de véritables réussites commerciales. Nos serrures et/ou cylindres renforcent par exemple la plupart des produits distribués par l’entreprise scandinave - et premier fabricant mondial ! - Thule, sans que personne ne le sache vraiment. Nous sommes également actifs dans le secteur de la caravane et du mobile home, mais là encore notre visibilité est plus que ténue. Entreprendre : Pareil pour le reste des domaines où vos produits sont distribués… Vous êtes décidément appelés à rester dans l’ombre. Daniel Ceron : On pourrait le penser… D’autre part, comment valoriser une production certes utile et assez large, puisque nous nous sommes spécialisés dans un composant précis, mais qui ne se vend pas par elle-même ? Nous ne refusons pas que notre nom apparaisse sur nos produits, loin de là, mais c’est au final le client qui décide si le logo Euro- Locks figurera sur la clé de tel ou tel produit déterminé, qu’il s’agisse » > d’armoires, de distributeurs de Entreprendre Aujourd’hui N°143 - septembre 2012 - 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 52-53Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 54-55Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 56-57Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 58-59Entreprendre Aujourd'hui numéro 143 septembre 2012 Page 60