Entreprendre Aujourd'hui n°142 jui-aoû 2012
Entreprendre Aujourd'hui n°142 jui-aoû 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°142 de jui-aoû 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : Le Terminal Container Athus change de boss... rencontre avec Alain Rysman, nouveau directeur général.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
AFFAIRES EUROPé ENNES ET INTERNATIONALES Matières douanières Administration et chambres de commerce appelées à collaborer plus étroitement Pour Noël Colpin, Administrateur général des Douanes et Accises, comme pour John Stoop, Président de la Fédération des chambres de commerce belges, cosignataires de cet accord de coopération historique, le signal du départ d’une véritable coopération structurelle entre les deux organisations a été donné dans l’intérêt de la communauté des affaires. TVA intracommunautaire Bloquez déjà votre agenda Afin de connaître toutes les subtilités des derniers changements en matière de TVA intracommunautaire, la Chambre de commerce, membre d’Entreprise Europe Network, organise comme chaque année un séminaire à ce sujet le 23 octobre prochain. 42 - Entreprendre Aujourd’hui N°142 - juin/juillet/août 2012 Avec deux objectifs prioritaires, à savoir l’information et le soutien des entreprises, douanes et chambres de commerce se sont récemment engagées à faire mieux qu’hier au profit de l’ensemble du circuit économique. Dans les faits, elles entendent doper l’efficacité des mécanismes qui existent au profit des entreprises, nos entreprises. Coopération structurelle Notons quant à nous déjà que ladite coopération se concentrera dans un premier temps sur trois objectifs précis que sont l’information rapide et adéquate aux entreprises, la constitution de réseaux internationaux de support mutuel, les carnets ATA (exportations temporaires) et certificats d’origine. En s’engageant de la sorte, les chambres entendent évidemment être au plus près de la réglementation douanière dont on connaît le rythme des évolutions sous l’influence de l’Europe et sous la contrainte des développements techniques et des questions de sécurité. Le tout, bien entendu, au profit des entreprises qu’il ne restera qu’à informer ou à convaincre de se préparer aux changements douaniers qui les concernent. Collaboration mutuelle Les Douanes ne seront quant à elles pas en reste, elles bénéficieront du réseau des chambres à l’échelle internationale, ces dernières pouvant de leur côté profiter de maillage douanier pour servir les intérêts des entreprises, exportatrices notamment. Faut-il le rappeler, le réseau des attachés douaniers à l’étranger est en l’espèce un socle fort et compétent sur lequel éventuellement s’appuyer pour une série de problématiques précises liées aux exportations vers des pays tiers. De là à entrevoir cette collaboration en termes de relais vers les attachés douaniers ? Et pourquoi pas ? La collaboration qui devrait naître de l’engagement signé concernera, par exemple aussi, le partage de compétences et leur expérience en matière de carnets ATA et de certificats d’origine, histoire d’optimaliser entre autres l’utilisation de ces instruments commerciaux et douaniers. Notons pour la petite histoire que les chambres de commerce avaient déjà conclu un accord structurel de coopération avec le Service Public Fédéral des Affaires Economiques (renouvelé début 2011, NDLR), ayant pour objectif explicite le soutien de la position internationale de concurrence des entreprises belges. Plus d’infos : ata@belgianchambers.be « Le client est roi… … mais que faire si le roi ne paye pas ? » De quels moyens financiers et juridiques disposez-vous pour vous prémunir du non-paiement de clients étrangers ? Question difficile, non ? Vendre sur le marché unique européen est une chose, être payé en est une autre. Comment éviter que vos clients étrangers vous règlent en retard, voire pas du tout ? De quels instruments financiers disposez-vous ? Comment vous couvrir contractuellement ? Comment imposer vos droits à l’étranger ? Si le sujet vous intéresse, n’hésitez pas à nous rejoindre, le 4 octobre prochain, à 15h00, au Quartier Latin à Marche-en-Famenne (inscriptions www.ccilb.be) Ce séminaire est rendu possible grâce au soutien de la Commission Européenne dans le cadre du projet Assistance on Enforcement of Outstanding Claims.
Arriérés de paiement Source d’exaspération pour les fournisseurs… et pour l’Europe ! On vous en a déjà touché un mot, le Parlement européen a adopté début 2011 une directive concernant la lutte contre les arriérés de paiement dans les transactions commerciales. Il en ressort que les États membres ont jusqu’au 16 mars 2013 pour adapter la directive dans leur cadre législatif. Il semble pourtant, à moins d’un an de l’échéance, que la situation soit loin d’être réglée. Wouter Van Gulck, Directeur général de la Fédération des chambres de commerce belges, nous a donné son avis sur le sujet, notamment s’agissant de la façon dont les entreprises doivent réagir. Il ne fait évidemment pas de doute que les retards de paiement sont une importante cause de faillites pour les entreprises, en particulier pour les plus petites structures et les plus frêles. Au cours du premier semestre 2012, rien qu’en Belgique, 12,1% des factures émises auraient été payées avec plus de 90 jours de retard, c’est tout dire. D’autant qu‘un certain nombre des factures émises ne seront même jamais payées. EA : Parlez-nous des principaux éléments de cette directive ? Wouter Van Gulck : La nouvelle directive impose un délai de paiement de 30 jours après réception de la facture, sauf si le contrat y déroge de façon explicite. Mais encore ne peut-il imposer aucune condition déraisonnable. Pour les pouvoirs publics, les délais de paiement sont encore plus stricts : 30 jours, avec la possibilité, pour les États membres, de doubler ce délai, mais sans aucune autre exception. EA : La directive va donc dans le bon sens. Que peut-on, selon vous, faire de plus pour s’attaquer aux arriérés de paiement ? WVG : Cela commence par de bons processus internes au sein de l’entreprise. Pour ne citer qu’un exemple, toute société devrait être capable, à n’importe quel moment, de dresser un état des factures ouvertes. Une autre mesure réside dans le suivi attentif des débiteurs. La règle : réagir immédiatement dès que le délai de paiement d’une facture menace d’être dépassé. Il est important que le fournisseur indique clairement à ses clients qu’il suit ses affaires de près et souhaite le respect des délais contractuels de paiement. Cela requiert une bonne dose de psychologie. Ces derniers temps, on insiste de plus en plus sur l’importance de la gestion des fonds de roulement et des crédits. Ces deux aspects doivent contribuer à de saines liquidités de l’entreprise. EA : Quelle est la règle pour les paiements de factures par les clients étrangers ? WVG : On ne possède pas de données précises sur les arriérés de paiement de clients étrangers. Ce qui est sûr, c’est que l’encaissement de factures impayées est plus complexe encore à l’étranger, même si des procédures élaborées par l’Europe permettent de s’attaquer plus vite et plus aisément aux retards de paiement (procédure européenne de règlement des petits litiges, injonction européenne de payer, titre exécutoire européen pour les créances incontestées). EA : Les entreprises doivent à votre avis être encore mieux informées ? WVG : Nous le pensons, c’est même la raison pour laquelle nous organisons, avec plusieurs chambres de commerce, dont la CCI du Luxembourg belge, des séances d’information qui expliquent aux entreprises les instruments juridiques et financiers auxquels je fais référence dans notre conversation. N’oubliez pas notre séminaire du 4 octobre au Quartier Latin. Inscriptions www.ccilb.be AFFAIRES EUROPé ENNES Habiller ET INTERNATIONALES l’espace pour renforcer votre communication événementielle ? Pensez ESPACE ÉVÉNEMENTS ! Présenter un nouveau produit, accroître votre notoriété, créer de nouveaux contacts ? Optimisez votre présence sur salon ! CREATION, REALISATION et MONTAGE DE STANDS LOCATION DE MOBILIER EVENEMENTIEL SERVICES TECHNIQUES SON LUMIERE E v é ne me n t s ESPACE ÉVÉNEMENTS SA Rue de la Plaine, 12 6900 Marche-en-Famenne• Belgique tél : + 32 (0)84 46 69 65 fax : + 32 (0)84 44 52 18 Gsm +32 (0)473 24 51 90 www.espaceevents.be info@espaceevents.be Entreprendre Aujourd’hui N°142 - juin/juillet/août 2012 - 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 52-53Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 54-55Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 56-57Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 58-59Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 60