Entreprendre Aujourd'hui n°142 jui-aoû 2012
Entreprendre Aujourd'hui n°142 jui-aoû 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°142 de jui-aoû 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : Le Terminal Container Athus change de boss... rencontre avec Alain Rysman, nouveau directeur général.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
ESPACE ENTREPRISES > ECHOS Province Prix Zénobe 2012 L’innovation récompensée… Le Prix Zénobe s’adresse autant aux entreprises qu’aux chercheurs. D’ailleurs, il récompense les unes et les autres. à la clé, une enveloppe joliment garnie d’un montant de 12.000 euros pour chacune des deux catégories afin de récompenser toute innovation mise en place pour améliorer un produit, un service ou un processus. On attend vos candidatures Attention cependant, l’appel à candidature concerne cette année les innovations non technologiques, c’est-à-dire les démarches créatives portant sur des méthodes d’organisation, des techniques commerciales, du design, des process de conception, de la logistique ou du financement... Trois conditions Trois conditions sont retenues pour valider votre participation en tant qu’entreprise, à savoir disposer d’un siège d’activité en Wallonie, être établi en société commerciale (pas d’activités en « personne physique », ni d’asbl), l’innovation proposée devant en outre avoir déjà fait l’objet d’une application (pas d’innovation au stade de l’idée). Avant le 30 septembre ! Rappelons que pour se porter candidat comme unité de recherche, il faut appartenir à une université, à une haute école ou à l’un des 22 centres de recherche agréés en Wallonie. Les dossiers doivent être rentrés pour le 30 septembre 2012 au plus tard. Pensez-y ! www.prixzenobe.be 18 - Entreprendre Aujourd’hui N°142 - juin/juillet/août 2012 Province Avis aux producteurs agroalimentaires… Développez de nouveaux produits, seul ou accompagné ? On le sait peu, mais l’agroalimentaire souffre comme n’importe quel autre secteur de la concurrence quant à ses produits classiques. Du coup, innover en matière de produits est ici aussi une nécessité pour tout qui veut résister sur un marché des produits de bouche particulièrement concurrentiel. L’innovation demande du temps… Seulement voilà, si imaginer un nouveau produit paraît simple, le mettre en œuvre est une autre affaire. Surtout dans le domaine de l’agroalimentaire ! Entre tests produits, stabilisations, contrôles divers, essais… la route est longue et semée d’embûches pour ceux qui veulent produire des choses différentes ou révolutionner leur approche du produit. L’innovation suppose de l’investissement… Des aides existent pourtant, elles couvrent autant le spectre des compétences que les aspects du financement. Vous en avez l’eau à la bouche, non ? Venez donc entendre comment financer vos projets et vous faire aider pour le développement de vos nouveaux produits. Une matinée sur le sujet aura lieu le 7 septembre prochain dans les murs de la Chambre de commerce (entre 10 et 13 h). L’innovation suppose le recours à des aides extérieures Déjà entendu parler des chèques technologiques ? C’est dommage, voilà un moyen de financer vos innovations. L’interface ADISIF vous en détaillera donc le fonctionnement. Envie de connaître les meilleurs partenaires de votre évolution produit ? L’Institut Meurice vous présentera la palette de ses compétences (technologie alimentaire, ingénierie gastronomique, microbiologie, analyse sensorielle…), alors que le CEI d’Idélux et Innovatech vous expliqueront comment vos projets d’innovation peuvent être assistés. Enfin, un patron de la province, Michel Bouttier (Végépack), témoignera quant à lui de son expérience positive d’activation de ces dispositifs pour un projet qu’il a déjà concrétisé. Renseignements et inscriptions : am.barbette@ccilb.be, 061 29 30 45 Avec le soutien de la DGARNE
Province Travaux immobiliers en Belgique Nouvelles dispositions depuis le 1er juillet Vous l’avez peut-être déjà lu ou entendu, le Gouvernement fédéral vient tout récemment d’étendre l’application des mesures existantes en matière de responsabilité solidaire pour les dettes fiscales et sociales du sous-traitant. Et oui, un mécanisme de responsabilités successives existe désormais. Rappelons que la responsabilité solidaire pour les dettes fiscales et/ou sociales rend solidairement responsable le maître d’ouvrage des dettes de l’entrepreneur principal. Ce même régime s’applique donc désormais dans la relation entre l’entrepreneur principal, ses soustraitants et ainsi de suite. Et alors, vous dites-vous sûrement ? Du neuf… Depuis le 1er juillet, cette fameuse responsabilité solidaire s’exercera maintenant de manière successive. En d’autres termes, si l’entrepreneur principal ne paye pas les dettes fiscales et/ou sociales de son sous-traitant, le maître d’ouvrage en devient automatiquement solidairement responsable. Dans les faits, la responsabilité s’élève au maximum à 100% de la valeur des travaux hors TVA. Elle peut être évitée en respectant l’obligation de retenir et de verser 35% pour les dettes sociales et/ou 15% pour les dettes fiscales. Maître d’ouvrage responsable Une nouvelle responsabilité pour les dettes salariales apparaît également puisque cette fois le maître d’ouvrage devient solidairement responsable des dettes salariales de son entrepreneur principal et ce dernier de celles de son sous-traitant. Cette responsabilité, qui n’est pas limitée à la valeur des travaux, devient effective dès que le maître d’ouvrage reçoit une notification par les autorités sociales belges. Cette notification se fera dès que l’autorité aura constaté un manquement grave de l’entrepreneur principal et/ou de son sous-traitant, comme par exemple le non-paiement des rémunérations dans les délais ou le paiement d’une rémunération inférieure au salaire minimum en Belgique. La chasse est ouverte ! Quels sont les objectifs de tout ceci, vous demandez-vous peut-être… Et bien tout simplement que notre gouvernement fait désormais ouvertement la chasse aux travailleurs non déclarés, ainsi qu’aux entreprises recourant à une main-d’œuvre étrangère « sous payée ». ESPACE ENTREPRISES > ECHOS Province Un fonds public booste votre créativité St’art pense à vous… pensez-y aussi ! Savez-vous que près de 5.000.000 euros ont déjà été octroyés par St’art à des entreprises créatives wallonnes et bruxelloises depuis le lancement officiel du fonds, en janvier 2010. 27 projets ! En faisant les comptes, avec toute la précision requise, il appert que pas moins de 280 entreprises en création ou en phase de développement ont déjà pris contact avec le fonds St’art, signe assez révélateur d’un besoin criant des Industries Culturelles et Créatives (ICC) en mal de financement. Le résultat d’un tel engouement ne s’est pas fait attendre puisque 27 entreprises, et donc autant de projets, pour un investissement total de 4.932.487 euros, sous forme de prêt et/ou de prise de participations, ont été soutenues, encouragées, aidées et accompagnées. Force vive de la Wallonie créative Démontrant leur capacité entrepreneuriale, répondant efficacement aux besoins du marché, occupant une place utile dans les différentes filières des secteurs créatifs, avec à la clé la création directe et indirecte d’emplois, ces entreprises sont les forces vives de l’économie créative en Wallonie et à Bruxelles. L’intervention du fonds, mis à disposition par la Fédération Wallonie- Bruxelles et la Région wallonne, leur assure une bulle d’oxygène au bénéfice du déploiement de leurs activités. Envie d’en savoir plus ? www.start-invest.be Entreprendre Aujourd’hui N°142 - juin/juillet/août 2012 - 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 52-53Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 54-55Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 56-57Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 58-59Entreprendre Aujourd'hui numéro 142 jui-aoû 2012 Page 60