Entreprendre Aujourd'hui n°141 mai 2012
Entreprendre Aujourd'hui n°141 mai 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°141 de mai 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 15,8 Mo

  • Dans ce numéro : Rencontre avec Sergio Calandri, patron convaincu et convaincant d'Herbalgem, leader mondial de la production d’extraits naturels de bourgeons.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ESPACE ENTREPRISES > RENCONTRE » > récoltons les bourgeons quand ils sont encore fermés, sinon ce serait de la phytothérapie classique, et utilisons exclusivement des bourgeons bio. Nous les stabilisons immédiatement au moment de la récolte dans un mélange d’eau-alcoolglycérine afin de conserver toutes leurs propriétés et principes actifs. Entreprendre : Les bourgeons grandissent très vite. Vous n’avez donc pas beaucoup de temps pour les récolter chaque année… Sergio Calandri : C’est tout à fait vrai. La récolte des bourgeons se déroule principalement entre février et mai. Nous récoltons plus de 50 types de bourgeons et jeunes pousses différents. Grâce à notre expérience, nous connaissons exactement la séquence de récolte en fonction du temps et du site. Entreprendre : Comment passez-vous du bourgeon au produit que vous allez ensuite commercialiser ? Sergio Calandri : Après des contrôles très stricts sur la qualité des bourgeons récoltés, nous les mettons en macération « Nous travaillons à assurer du bien-être pour notre clientèle, c’est extrêmement valorisant, croyez-moi... » 8 - Entreprendre Aujourd’hui N°141 - mai 2012 pendant 4 semaines et assurons ensuite l’extraction des différents composants. Le liquide obtenu après macération sera alors filtré. On le laissera ensuite décanter avant la mise en bouteille. Nos produits contiennent entre 15 et 20% de bourgeons frais. Quelques gouttes, suivant les applications et les besoins, suffisent donc pour que les principes actifs de la plante fassent effet. Entreprendre : Reconnu pour la qualité de ses produits, votre laboratoire se différencie notamment de la concurrence parce qu’il a choisi de travailler exclusivement les concentrés de bourgeons. C’est une volonté d’être au plus près de l’embryon ? Sergio Calandri : Bien sûr, et ce faisant d’être aussi au plus près des qualités intrinsèques les plus utiles des plantes en question. C’est pour cette raison que nous sommes le seul laboratoire au monde à utiliser exclusivement des bourgeons frais et stabilisés au moment de la récolte, qui est un standard de récolte des plus contraignants mais qui garantit une qualité irréprochable à la production. Entreprendre : Assurer le bien-être, œuvrer pour la santé, utiliser les plantes à des fins thérapeutiques précises, Herbalgem est vraiment dans l’air du temps qui se veut toujours plus bio et proche de la nature. Parlez-nous un peu plus de votre gamme ? Sergio Calandri : Nous commercialisons plus de 70 produits différents, soit à base de bourgeons, soit enrichis aux bourgeons. Ce sont les macérats unitaires, les complexes, les produits à base de sève de bouleau et, enfin, les sirops de l’herboriste. Nos produits sont recommandés pour une grande variété d’applications, dont le stress, les articulations, les voies respiratoires, la circulation, le sommeil et dans beaucoup d’autres domaines… Entreprendre : Vous exportez beaucoup ? Sergio Calandri : La moitié de notre production est exportée, le reste étant destiné à l’ensemble de la Belgique, du nord au sud. Entreprendre : Quels sont vos principaux marchés et circuits de commercialisation ? Sergio Calandri : Nous vendons la moitié de notre production chez nous, dans les herboristeries, magasins bio et pharmacies, en Flandre, à Bruxelles et, bien sûr, ici aux quatre coins de la Wallonie. Pour le reste, nos marchés les plus importants se trouvent en France, en Italie, en Espagne, au Canada et aux Etats-Unis. Nous pourrions faire plus, et aller chercher des clients tous azimuts, mais nous préférons travailler en profondeur les marchés prioritaires et focaliser l’essentiel de nos efforts sur les cibles que nous nous sommes choisies. Entreprendre : Vous choisissez donc vos marchés… Sergio Calandri : Oui, bien sûr. Nous préférons faire les choses avec professionnalisme que de courir le monde avec quelques clients par-ci, par-là. Nous avons logiquement une forte présence en France, parce que l’hexagone est un des principaux marchés européens pour la
gemmothérapie (c’est un médecin français, le Dr Max Tetau qui est à la base de la terminologie même,ndlr). Nous sommes aussi entrés aux Etats-Unis, en 2006, et au Canada, en 2008, deux pays que je connais particulièrement bien pour y avoir travaillé et étudié plusieurs années. En 2011, nous avons lancé l’Italie et l’Espagne, avec une quinzaine d’agents commerciaux sur chacun de ces deux marchés. Chez nous, nous avons quatre commerciaux full time affectés à nos gammes. Entreprendre : Votre arrivée, en 2004, correspond à une dynamique nouvelle pour l’entreprise. C’est ce dont Herbalgem avait besoin pour asseoir son développement ? Sergio Calandri : Peut-être, mais c’est peut-être aussi la maturation du projet entrepreneurial qui a fait que l’entreprise a su s’imposer comme elle l’a fait ces huit dernières années. Entre 2004 et 2011, le chiffre d’affaires a été multiplié par huit. On est en effet passé de 800.000 euros à 6.600.000 en huit exercices. Entreprendre : Vous avez des secrets pour cela ? Sergio Calandri : Oui… Nous faisons tout de A à Z. Nous sommes ultra spécialisés. Nos produits ont une forte valeur ajoutée et sont de qualité irréprochable. Malgré l’étroitesse de la niche qui est la nôtre, nous savons qu’il y a du potentiel et que l’on peut encore initier des dynamiques nouvelles de développement. Ça donne envie d’y croire et de se mobiliser au quotidien. Nous avons évidemment choisi l’excellence… et voulons donc être les meilleurs dans notre métier. Cela implique que nous travaillions désormais en amont comme en aval pour éduquer, informer, bref renforcer notre core business. Nous sommes aussi largement impliqués localement, nous faisons travailler les PME des alentours et participons à l’économie provinciale en procurant de l’emploi à 25 salariés au quotidien, sans compter les contrats saisonniers avec les récolteurs et les agents qui distribuent nos produits à l’étranger. Entreprendre : Que peut-on vous souhaiter pour l’avenir ? Sergio Calandri : Que la gemmothérapie devienne de plus en plus connue auprès des professionnels de la santé et qu’un nombre croissant de consommateurs puisse découvrir les bienfaits des bourgeons pour les aider à vivre en bonne santé et en harmonie avec la nature. C’est un bel objectif, non ? HERBALGEM SA Place des Chasseurs Ardennais - Rencheux B-6690 VIELSALM Tél. : 080 41 81 54 Fax : 080 41 81 53 www.herbalgem.com ESPACE ENTREPRISES > RENCONTRE Propos recueillis par Christophe Hay Photos Jean-Louis Brocart Entreprendre Aujourd’hui N°141 - mai 2012 - 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :