Entreprendre Aujourd'hui n°140 avril 2012
Entreprendre Aujourd'hui n°140 avril 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°140 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : Rencontre avec Jean-Louis Dussard, patron pressé de Concept’Eco Energy qui a tout balayé sur son passage en quatre ans seulement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
AFFAIRES EUROPé ENNES ET INTERNATIONALES BRICS Des marchés porteurs… à l’honneur ! , 1116, ellea : r'I l Difficile, voire impossible, de restituer en quelques lignes toute la richesse d’un rendezvous à la fois original, pointu et, disons-le, très intéressant. Et pour cause, nous avons eu droit à des présentations et des échanges réunissant une quarantaine d’entreprises venues aborder les relations avec autant de pays, autant de marchés qui n’ont à vrai dire… rien à voir les uns avec les autres ! En effet, si les BRIC - aujourd’hui devenus BRICS depuis qu’un nouveau gisement exceptionnel les a rejoints - relèvent d’une appellation commune jugée porteuse, il faut tout de même préciser que c’est à leur corps défendant que ces contrées éloignées à la plupart des points de vue ont été associées. Créé de toute pièce par les Européens pour désigner des pays connaissant une même croissance galopante, le terme BRICS n’évoque en fait rien pour le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine ou l’Afrique du sud… Où nous perdons de la vitesse… à leur avantage ! Au rayon des constats généraux, on retiendra d’abord que ces pays ont des dynamiques de croissance fort proches et qu’au fur et à mesure que nous nous endettons, eux nous financent ! Et oui, l’inversion de tendance amorcée il y a déjà quelques années semble s’accentuer. Ces pays émergents acquièrent donc nos actifs et, du coup, commencent à nous maîtriser… politiquement. Nous savions déjà qu’à l’heure où nous délaissons notre industrie, eux en profitent pour produire à notre place. Chacun aura compris que la société de loisirs à laquelle nous aspirons et à mille lieues de leurs préoccupations premières. Ils travaillent donc dur, grignotant inlassablement nos parts de marché. Le tout, qui plus 34 - Entreprendre Aujourd’hui N°140 - avril 2012 Les locaux d’Investsud avaient un goût d’ailleurs, en mars dernier, lors d’un rendez-vous export placé sous le signe des marchés émergents. à l’initiative des centres AWEX régionaux Liège et Libramont et des CCI des mêmes zones, le séminaire en question abordait les pays BRICS, histoire de cerner les opportunités… ou les menaces de régions que l’on dit (très) porteuses. est, à la lumière d’un respect des droits de l’homme souvent douteux, voire inexistant. Il n’empêche, il nous faut adapter nos mentalités et reconstruire coûte que coûte notre compétitivité. BRICS : quelques caractéristiques communes… Au rayon des autres points communs que l’on peut trouver à ces colosses, Benjamin de Seille, expert chez GBN, pointe lui que ceux-ci connaissent tous une classe moyenne émergente, avec dès lors des besoins et un potentiel de marché intéressants. Ajoutant, non sans une pointe d’intérêt pour les entreprises occidentales comme les nôtres que leurs consommateurs semblent particulièrement attirés par le « Made in Europe ». D’un autre côté, il ne faut pas cacher la réalité de pays disposant d’une puissance de production et de ressources naturelles importantes, ainsi que d’une main-d’œuvre bon marché. Néanmoins, remarquons que les pays englobés au sein de cette fameuse dénomination sont tout de même demandeurs de certaines choses, et notamment de savoir-faire et d’éducation. … mais aussi bon nombre de spécificités régionales ! Après avoir passé en revue les différents pays avec leurs spécificités majeures, il semble qu’il faille cependant s’intéresser à des régions précises au sein de ces grandes contrées pour identifier des pistes d’intérêt. En effet, le potentiel des unes n’ayant pas forcément grandchose à voir avec celui des autres, même au sein d’un même pays... finalement trop vaste ! De la même manière, les exportateurs wallons veilleront à ne pas viser des secteurs, mais bien des produits particuliers, autrement dit des niches. Aspects culturels… l’iceberg ! Alain Ernotte, expert en la matière, nous apprend de son côté qu’il est une autre constante caractéristique commune aux pays BRICS, une donnée déjà véhiculée de longue date par une série de pays à l’égard des colonisateurs d’hier. Elle résonne comme un espèce de rasle-bol vis-à-vis de l’arrogance - historique - des Européens ! Et si certaines différences culturelles sont visibles et facilement identifiables, d’autres le sont moins. Un mot d’ordre s’impose donc en la matière : éviter les idées préconçues et faire preuve tant d’ouverture que d’humilité ! D’autant que nous avons affaire à des peuples fiers, dont la notion du temps peut s’avérer radicalement différente de la nôtre… Des PME wallonnes osent s’y risquer Outre les experts précédents, des dirigeants de PME (Stassen, Câbleries namuroises, Brasserie de Rulles…) ont également fait part de leur témoignage et expérience éventuelle sur ces marchés. Comme s’il était nécessaire de corroborer les précédents propos, il s’avère bien sûr que rien n’est finalement simple… S’y retrouver dans les certifications nécessaires voire les barrières érigées contre les exportations européennes, parvenir à s’entretenir avec l’interlocuteur qui prend réellement les décisions… sont autant de contraintes qu’il faudra accepter. Néanmoins, une évidence s’impose : nul besoin d’être « gros » pour exporter ! Il est surtout question, selon nos témoins, de savoir saisir les opportunités qui se présentent, en ayant pris soin toutefois de s’interroger au préalable sur sa capacité à échouer le cas échéant…
L’Awex peut vous aider… Pour dénicher les opportunités, nos exportateurs préconisent justement de profiter des missions organisées sur place (doublées d’un agenda propre, préparé avec l’Attaché de l’AWEX par exemple, et/ou d’un stagiaire qu’on aura engagé pour l’occasion). Il existe également des réunions « bilatérales », des Clubs d’affaires qui permettent de s’informer sur ces marchés. Toujours dans l’esprit de débusquer « la » niche idéale, pourquoi ne pas s’appuyer sur un partenaire (client ou fournisseur) européen, peut-être présent là-bas, et qui pourrait vous introduire sur place ? Sans doute est-il sage dans pareille situation de ne pas vouloir faire tout tout seul, mais de solliciter une aide bienvenue… Quant aux différences culturelles qui semblent effrayer plus d’un patron, dans le même esprit que ce qu’Alain Ernotte a expliqué, rappelonsnous que l’on se trouve avant tout en face d’hommes et de femmes. Agir avec respect et bon sens semble donc constituer la règle essentielle face à un interlocuteur inconnu. Derniers conseils Benjamin de Seille (GBN) nous l’a rappelé, préalablement à toute démarche à l’export rentable et efficace, une planification des différentes étapes s’impose, faites-le au travers d’une approche réaliste. Premièrement, l’exportateur doit étudier le marché visé. Ensuite, il doit identifier, qualifier et sélectionner ses cibles avant de passer à la structuration et à la budgétisation de sa démarche. Enfin, sur base des précédents éléments, il faut décider de se lancer… ou pas ! a AFFAIRES EUROPé ENNES ET INTERNATIONALES Sécurité au travail Nouvelle campagne « Ensemble pour la prévention des risques » Une problématique qui nous concerne tous… Le thème choisi n’est pas anodin, il insiste sur une réalité bel et bien nécessaire pour le succès de la démarche, à savoir l’implication de chacun au sein de l’entreprise quant à la problématique de la prévention des risques. Ainsi, du top management jusqu’aux travailleurs, en passant par la ligne hiérarchique, il ne fait pas de doute que si l’on veut qu’une démarche de prévention réussisse, chacun doit s’y associer. Le 28 mars dernier, à Bruxelles, la Directrice de l’Agence de Bilbao, Christa Sedlatschek, n’a pas dit autre chose, invitant les organisations Partenariat Une société allemande a élaboré un nouveau matériau de construction basé sur une formulation polymère spéciale. Le matériau ressemble à de la pierre naturelle, peut être produit en format mince (de 1 à 3 mm), avec un poids minimum (1,8 à 3 kg/m²). Facile à appliquer et d’entretien aisé, ce produit s’utilise à l’intérieur ou à l’extérieur, y compris dans des locaux humides. Le sol destiné à accueillir ce matériau neuf peut être constitué de matériaux conventionnels (béton, grès calcaire, ciment, plâtre, voire panneaux de ciment avec mousse, En marge de la journée mondiale pour la prévention des accidents de travail qui a eu lieu le 27 avril dernier, l’Agence européenne pour la Santé et la Sécurité au Travail avait dévoilé quelques jours plus tôt le thème et le logo de sa nouvelle campagne de sensibilisation à la sécurité au travail baptisée « Ensemble pour la prévention des risques » dans le cadre de sa traditionnelle réunion partenariale. européennes à devenir elles-mêmes partenaires de la campagne afin notamment d’en disséminer les différents supports et outils le plus largement possible. Le 27 avril, journée mondiale de prévention C’est le 18 avril que la campagne de prévention a officiellement été lancée, la Chambre de commerce a quant à elle choisi la date de la journée mondiale pour la prévention des accidents de travail pour en faire l’écho auprès de ses entreprises. 0 ■ Plus d’infos http://osha.europa.eu/fr aluminium, tôles de zinc...). Il répond par ailleurs aux exigences de la norme DIN 18363. Avantages : nombreux designs et couleurs, facile à mettre en œuvre, souple et élastique. Léger, résistant aux intempéries, à la mousse et la saleté. La société qui produit ce matériau recherche des partenaires européens dans le secteur de la construction, des architectes… pour accords de licences et coopérations techniques. Photos disponibles sur demande. » > Réf. : 12 DE 0855 3O99 Entreprendre Aujourd’hui N°140 - avril 2012 - 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :