Entreprendre Aujourd'hui n°140 avril 2012
Entreprendre Aujourd'hui n°140 avril 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°140 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : Rencontre avec Jean-Louis Dussard, patron pressé de Concept’Eco Energy qui a tout balayé sur son passage en quatre ans seulement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
ESPACE ENTREPRISES > ECHOS• 44 Arlon Grand Prix des Générations Futures 2012 Le Grand Prix des Générations Futures a pour objectif, vous le savez déjà probablement, de mieux faire connaître les initiatives belges exemplaires qui ont réussi à intégrer au quotidien les principes d’un développement durable, alliant prospérité économique, bien-être social, respect environnemental et un mode de gouvernance participatif. Initiative de la Fondation pour les Générations Futures, en partenariat avec CERA, Lampiris, Derbigum et le magazine MO*, avec le soutien des Gouvernements flamand, wallon, bruxellois et fédéral, ce prix épingle chaque année un projet par province qu’il promeut. La confrontation des idées et des volontés est récompensée. L’Institut Cardijn Lorraine défend le durable Le lauréat 2011 pour le Luxembourg belge n’est autre que celui qui a été salué en octobre dernier du Godefroid développement durable, à savoir l’Institut Cardijn Lorraine (Athus), une école du sud de la province qui a mis depuis plus de trente ans le développement durable au cœur de ses préoccupations. Rappelons en ces lignes que l’engagement de l’Institut Cardijn Lorraine dans le développement durable franchit par ailleurs chaque année de nouvelles étapes, notamment avec l’organisation de journées environnement, le tri sélectif des déchets, les récupérations les plus diverses (piles, médicaments périmés…) et autres initiatives porteuses, comme tout récemment la sélection, en finale, de la mini-entreprise « Récup », créée par les quatorze élèves de 6 e technique de qualification et qui représenta cet été la Belgique à Oslo. « Récup » La victoire de « Récup » est en quelque sorte l’apothéose de nombreuses années d’investissement dans le développement durable puisque cette mini-entreprise a mis au point et commercialisé un allume-feu écologique – dénommé Wouup ! - à partir de matières premières recyclées : vieux journaux de l’école, eau de pluie et restes de bougies récupérées par les élèves. Plus d’infos : www.cardijn.be 16 - Entreprendre Aujourd’hui N°140 - avril 2012 Pour rappel, ce Réseau d’information, de formation et d’accompagnement d’entreprises à la gestion de l’Environnement a permis de sensibiliser, mais surtout d’accompagner, plusieurs PME de cette région au management environnemental (ISO 14001) comme à l’utilisation rationnelle de l’énergie et de l’eau (URE). 49 entreprises… et des résultats variés ! Depuis 2009, 49 entreprises se sont lancées dans l’aventure : 14 dans notre province, 28 en Lorraine et 7 au Grand- Duché ! Certaines ont même poussé « le vice » jusqu’à un accompagnement sur 2 thématiques… Et les résultats obtenus sont, vous vous en doutez, très variés et très variables. En effet, chaque entreprise, et vous êtes bien placés pour le savoir, a une situation de départ très différente d’une autre. Par ailleurs, les résultats varient également selon les moyens que vous, patrons, êtes disposés à allouer à la démarche… qu’il s’agisse de moyens techniques, humains ou financiers. Enfin, le retour sur investissement de chaque action sera différent selon le prix des énergies et matières premières sur le marché. à bon entendeur ! L’engagement de la direction : facteur clé de succès… On le voit, la direction est le maître à bord en matière de moyens à allouer ! Mais ce n’est pas tout. Un engagement réel amenant une nouvelle culture d’entreprise est un gage de réussite. Car l’époque du « faites ce que je dis, pas ce que je fais » est bel et bien révolue. Et ce ne sont pas ces 3 années d’accompagnement qui nieront un tel état de fait. Wallonie Province Rendre les entreprises de la Grande Région plus vertes…... vraiment plus vertes ! Le défi que s’étaient lancé les partenaires luxembourgeois, lorrains et grand-ducaux pour les 3 années qu’a duré le projet RIFE2 - auquel la Chambre de commerce a largement participé et qui a réuni plusieurs entreprises du Luxembourg belge et des régions voisines - était pour le moins clair. Du vert... toujours plus de vert ! … aux différentes origines ! Bien sûr, la motivation de chacun peut avoir plusieurs origines. Pour les patrons, les trois principales sont la règlementation, l’augmentation du coût des ressources naturelles et, principalement pour le management environnemental, la demande des clients ! Par ailleurs, nous ne vous apprendrons rien en l’espèce, la direction ne peut seule porter un projet pareil ! Elle doit surtout convaincre la ligne hiérarchique et l’ensemble du personnel… Ce n’est que comme cela que les objectifs fixés pourront être atteints, dans la sérénité et l’efficacité ! Bilan et perspectives après 3 ans d’accompagnement… Le 20 mars dernier, les partenaires du Réseau transfrontalier présentaient devant pas loin de 180 personnes les résultats obtenus par les entreprises. Les perspectives en la matière ont aussi été largement abordées. C’est ainsi qu’après un tour d’horizon par les partenaires eux-mêmes (présentant les méthodes, une « chasse au gaspi » ou encore des films réalisés sur chaque thématique), mais également par les entreprises lors d’une table ronde, de nouveaux concepts qui commencent à prendre de l’ampleur ont été proposés : l’éco-conception, l’économie circulaire ou encore l’économie de fonctionnalité. Pour faire simple, dans le premier cas, il s’agit bien de « réduire les impacts environnementaux négatifs des produits tout au long de leur vie tout en préservant la qualité d’usage du produit ou en l’améliorant » … soit une suite logique à la certification ISO 14001 de votre entreprise et de ses activités. à nouveau, sans entrer dans les détails, l’économie circulaire s’oppose à l’éco-
o• 1:* nomie linéaire que nous connaissons et pratiquons tous : puiser, utiliser, jeter. Le but est bien de créer de véritables « écosystèmes industriels » en utilisant efficacement les matières premières, l’énergie, les ressources et en limitant les déchets et les pollutions. Enfin, l’économie de fonctionnalité permet au producteur non plus de vendre un produit, mais bien un service. On crée alors une nouvelle relation à la consommation dans laquelle le vendeur a tout intérêt à produire des objets solides et durables. … et à la Chambre de commerce ? Nous sommes conscients que toutes les entreprises ne sont pas encore à ce stade de la réflexion… mais plus personne ne peut nier aujourd’hui l’engagement vert et durable croissant de la société. Si vous voulez vous faire accompagner dans des démarches relatives à l’URE ou au management environnemental, contacteznous, nous nous ferons un plaisir de vous épauler. Mathieu Barthelemy : facilitateur URE PROCESS Tél.:061 29 30 65 Lorraine Bodeux : Service environnement Tél.:061 29 30 66 RIFE N’hésitez plus et préparez d’ores et déjà votre circuit découverte du dimanche 13 mai prochain ! Les entreprises vous attendent, leurs chantiers sont prêts... Découvrir des métiers de l’intérieur Pour rappel, vous étiez plus de 80.000, l’an dernier, à avoir répondu à l’invitation de professionnels heureux de montrer leur savoir-faire, leurs réalisations, leur potentiel. Cette année, le programme sera à nouveau varié et original, proposant de découvrir de nombreux projets mis en œuvre par des entreprises renommées, comme des tunnels, des parcs d’éoliennes, des restaurations de patrimoine historique, des centres de soins, des hôpitaux, des musées, des projets résidentiels écodurables, des complexes sportifs, des centres de congrès… Huit chantiers en province de Luxembourg Chez nous, huit chantiers ouvriront leurs « portes » à Bastogne, Bertrix, Champlon, Hotton, Libramont, Marcheen-Famenne et Sainte-Ode. Il y a l’embarras du choix, allez-y…• Bastogne - Maison ossature bois – avec démonstration d’insufflage de cellulose et blower door tests, (chantier de la Menuiserie Maquet). - Immeuble à appartements, (chantier Batifer). ESPACE ENTREPRISES > ECHOS Province Découvrir la construction de l’intérieur Rendez-vous le 13 mai prochain pour la 6 e Journée Chantiers Ouverts Vous voulez vivre une expérience hors du commun, apprendre à connaître les entreprises les plus dynamiques de la filière construction et découvrir des projets spectaculaires dans une ambiance conviviale ? Alors, pas de doute, vous participerez plus que certainement à la 6 e Journée Chantiers Ouverts portée par la Confédération Construction.• Bertrix Extension de la Maison communale (chantier Gérard Construction)• Champlon Complexe sportif Tenneville – architecture contemporaine (chantier Picard Construct)• Hotton-Melreux Maison unifamiliale basse énergie (chantier Maisons Dessy & Valange).• Libramont Walexpo – Centre d’exposition et de congrès (chantier Franki)• Marche-en-Famenne Maison Jadot et musée (chantier Golinvaux)• Sainte-Ode Maisons unifamiliales à basse énergie (chantier Jumatt) Journée Chantiers une initiotlue de Confédération Constructkm Entreprendre Aujourd’hui N°140 - avril 2012 - 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :