Entreprendre Aujourd'hui n°139 mars 2012
Entreprendre Aujourd'hui n°139 mars 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°139 de mars 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : De l’ossature classique aux parois d’un bâtiment sur plusieurs étages, le lamellé-collé permet(presque toutes les audaces… Rencontre avec Philippe Courtoy, Directeur général de Lamcol SA.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
RIFE ISO 14001 Cinq entreprises récemment certifiées nous en parlent… En 2009, lorsque commence l’aventure pour les cinq entreprises en question, aucune ne se doute bien sûr des efforts qu’il va lui falloir déployer pour obtenir le sésame qui lui revient deux ans et demi plus tard ! Et pourtant, la certification obtenue n’est certainement pas un document de plus qui tombe ainsi dans l’escarcelle de l’entreprise. Entre les formations collectives relatives à la norme elle-même comme aux outils nécessaires à sa mise en place, il a fallu montrer à la fois du courage, de la volonté et une sérieuse envie de répondre aux exigences de cette norme internationale pour y arriver… Deux ans d’accompagnement Deux ans et quelques mois se sont donc écoulés depuis les prémices de cette démarche autant originale que novatrice, une période a priori longue sauf qu’elle était nécessaire parce que le SME auquel elle répond est à lui seul une aventure globale. Ce laps de temps a évidemment été ponctué de mille événements « normaux » dans quelque organisation que ce soit, sauf qu’en l’espèce cela signe parfois autant de découragements que de changements au sein des structures ellesmêmes. Et ne parlons pas de la complexité d’entrevoir un tel travail sur le long terme qui engage un accompagnement de fond sur le terrain, la mise en place d’outils… En matières normatives, il est différentes façons d’appréhender les choses. Côté ISO, on le sait, c’est une numérotation qui définit la portée de la norme, chaque classification traitant d’un contenu précis. La série des ISO 14000 traite, par exemple, des différents aspects du management environnemental, abordant des thèmes généraux aussi bien que plus spécifiques, tels que l’analyse du cycle de vie, l’évaluation de la performance, l’étiquetage, la communication et l’audit. La norme ISO 14001-2004 fait partie de cette nomenclature, elle définit les exigences relatives à un système de management environnemental, le fameux SME. Cinq entreprises de la province viennent de voir leurs efforts récompensés en la matière, elles figurent parmi les pionnières dans le domaine, même si elles ne sont pas a priori les toutes premières à être certifiées de la sorte. Nous les avons accompagnées, nous vous emmenons à leur découverte… Cinq entreprises certifiées Mais la récompense est une fois de plus au bout du processus. Les partenaires du projet RIFE2 - Réseau d’Information, de Formation et d’accompagnement d’entreprises à la gestion de l’Environnement - (Idelux, ULg - campus d’Arlon et la Chambre de commerce) ayant mis en œuvre cet accompagnement de longue durée et les différentes formations sont donc fiers d’un tel aboutissement qui salue l’engagement d’entreprises aux métiers si différents, de tailles curieusement très éloignées et implantées aux quatre coins de notre vaste province. En quelques lignes, nous vous présentons ci-dessous le parcours de nos cinq entreprises jusqu’à l’obtention de la certification. Coup d’œil sur Protelux, l’Atelier Vachon-France, la SCRL Kessler Frères, LS Frais et Joris Ide-Division Isometall ! Mieux maîtriser les obligations et faire progresser l’outil, l’objectif de Protelux Activité : collecte des os et graisses provenant de boucheries, abattoirs, salles de découpes ; collecte et prétraitement des graisses et huiles de fritures usagées Contact : Christophe Duchêne, gérant « Le métier de Protelux consiste en la collecte et le recyclage de déchets. La mise en place d’un SME au sein de l’entreprise semblait donc s’imposer naturellement A LA CHAMBRE > RIFE parce qu’une telle certification doit nous permettre de mieux maîtriser l’ensemble de nos obligations tout en nous imposant de faire progresser l’outil de production. Dans notre cas, la mise en place du SME coïncidait en outre avec le renouvellement de notre permis d’environnement. Nous avons donc travaillé en parallèle sur les deux « dossiers ». Pour la mise aux normes de l’entreprise, nous avons dû réaliser pas mal d’investissements et de modifications dans les procédures en place. Il est évident que pour une petite entreprise comme la nôtre, sans l’aide de la Chambre de commerce, de l’ULg - campus d’Arlon et d’Idelux, il aurait été plus compliqué d’obtenir la certification. Leur disponibilité était clairement un atout pour l’aboutissement de ce grand projet. Malgré cela, certaines contraintes sont apparues çà et là, nous faisant parfois même douter… En premier lieu, je pense que le temps à consacrer à la démarche, en plus d’être au four et au moulin, n’est pas négligeable… Ensuite, il y a l’aspect financier qui entre bien évidemment en ligne de compte. Enfin, il faut aussi convaincre le personnel du bien-fondé de la démarche elle-même et, surtout, des changements que cela va nécessairement engendrer au sein de l’entreprise. Ajoutons encore que la plus grande difficulté réside quand même dans le fait de cerner tout ce qu’impliquent nos obligations en matière d’environnement. Et en cela, l’aide Entreprendre Aujourd’hui N°139 - mars 2012 - 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :