Entreprendre Aujourd'hui n°138 février 2012
Entreprendre Aujourd'hui n°138 février 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°138 de février 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre avec George Vanderplancke, Directeur général de Luxus, qui se prépare à investir à Arlon, pour tester les vertus du commerce en dehors des grandes villes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
BON A SAVOIR Crédit-temps Modifications profondes du système Rappelons tout d’abord que le crédittemps - dans le privé - comme l’interruption de carrière - dans le public - sont des dispositifs qui permettent aux travailleurs de réduire partiellement, ou de suspendre totalement, leur carrière pendant un certain temps. Ça, c’est pour le dispositif général. Or, depuis le 1er janvier, les règles régissant les mécanismes en question ont subi de lourds changements. La réglementation relative à l’octroi d’allocations a en effet été profondément modifiée, ce qui n’est pas sans inquiéter travailleurs et entreprises. Signalons quand même à ce sujet que rien ne change par contre relativement aux congés thématiques que l’on connaît, à savoir les congés parentaux ou ceux pour assistance médicale, voire pour soins palliatifs. Les allocations d’interruption sont un droit Précisons d’emblée que le travailleur qui choisit à un moment donné de recourir au crédit-temps ne recevra plus de salaire de son employeur pendant la période durant laquelle il ne fournira aucune prestation ou, ce qui est plus généralement le cas, réduira ses prestations habituelles. En compensation de la perte de salaire, le salarié en question recevra une allocation d’interruption forfaitaire mensuelle payée par l’ONEM, mais cette dernière sera limitée dans le temps. Jusque-là, rien ne change. Par contre, le changement principal relève désormais de la distinction à faire quant à la motivation de la formule. Crédit-temps non motivé Pour le crédit-temps non motivé, le droit à des allocations est dorénavant limité à un équivalent de 12 mois de suspension complète des prestations de travail pour la carrière professionnelle complète. Ce qui revient à dire que tout travailleur qui prend un crédit-temps sans motivation a droit à 12 mois à temps plein, 24 mois à mi-temps, 60 mois à 1/5 e 44 - Entreprendre Aujourd’hui N°138 - février 2012 Dans le train des mesures qui ont été votées fin de l’année dernière dans l’accord de gouvernement, et plus spécialement celles qui touchent aux entreprises, l’évolution du crédit-temps n’est pas sans interpeller. Nous avons fait le point… temps ou encore une combinaison limitée à un équivalent temps plein de 12 mois. Des conditions d’ancienneté sont cependant liées à l’octroi d’allocations, il est ainsi précisé que le travailleur doit avoir une ancienneté de 5 ans en tant que salarié au moment de l’introduction de la demande écrite auprès de l’employeur pour pouvoir prétendre à des allocations (et 2 ans auprès de son employeur actuel). Remarquons quand même que ces conditions d’ancienneté ne valent pas pour les travailleurs qui prennent un crédit-temps après avoir épuisé leur droit au congé parental pour tous leurs enfants ayants droits. Ce crédit-temps doit alors commencer immédiatement après leur congé parental. Crédit-temps motivé Le droit à des allocations d’interruption est en outre étendu à un droit complémentaire à des allocations d’interruption. Ce droit complémentaire à des allocations de crédit-temps coexiste donc avec le droit à des allocations pour un crédit-temps non motivé. La durée de ce droit complémentaire diffère en fonction de la motivation. Il est de 36 mois pour soins et formation, et de 48 mois pour un enfant malade ou handicapé. Relevons encore que ce droit n’est pas proportionnellement compensé lors de la prise d’une formule à temps partiel. Ainsi, le travailleur peut prendre un crédit-temps motivé avec allocations de 36 ou 48 mois à temps plein, de 36 ou 48 mois à mitemps, de 36 ou 48 mois à 1/5 e temps ou une combinaison, mais la période maximale est invariablement de 36 ou 48 mois. Parlant de conditions d’octroi, si le travailleur ne doit pas dans ce cas faire montre d’une ancienneté de 5 ans en tant que salarié au moment de l’introduction de la demande écrite auprès de l’employeur, les deux années de travail auprès de son employeur actuel déjà précisé pour le crédit-temps non motivé s’appliquent dans ce cas-ci. Exceptions et remarques• L’âge auquel on a droit à des allocations majorées en cas de droit spécial à une diminution de carrière pour les travailleurs âgés passe de 51 à 55 ans. Le travailleur doit en outre avoir une ancienneté de 25 ans comme salarié au moment de l’introduction de la demande écrite auprès de l’employeur.• Les travailleurs exerçant un métier lourd (voir liste des métiers critiques) peuvent prétendre à des allocations majorées à partir de 50 ans s’ils ont exercé un métier lourd pendant au moins 5 ans au cours de ces 10 dernières années (ou 7 ans au cours de ces 15 dernières années).• L’ancien régime reste d’application dans certains cas précis qu’il convient de vérifier auprès des instances concernées. Source : A.R. du 28 décembre 2011 modifiant l’arrêté royal du 12 décembre 2001 pris en exécution du chapitre IV de la Loi du 10 août 2001 relative à la conciliation entre l’emploi et la qualité de vie concernant le système de crédit-temps, la diminution de carrière et la réduction des prestations de travail à mi-temps.
La prime de crise temporaire pour ouvriers licenciés… … transformée en allocation de licenciement permanente Date critique s’il en est, le 1er janvier a signé - dans le cadre du régime temporaire de prime de crise forfaitaire unique - un passage jugé important. Du coup, la prime de crise temporaire pour ouvriers licenciés a cédé la place à une allocation de licenciement permanente, laquelle est également exonérée d’impôts. Ce nouveau règlement est d’application pour les travailleurs liés par un contrat de travail d’ouvrier, un contrat de travail titres-services ou un contrat de travail domestique. Du neuf depuis le 1er janvier Il en ressort que le travailleur dont le contrat de travail est résilié moyennant un congé donné par son employeur, avec ou sans respect d’un délai de préavis, notifié à partir du 1er janvier 2012, a droit à une allocation de licenciement payée intégralement par l’Office national de l’Emploi (contrairement à la prime de crise dont un tiers doit être payé par l’employeur lui-même). Montants Le montant de la prime varie en fonction de la date à laquelle le contrat de travail prend cours. La prime s’élève à 1.250 euros pour les travailleurs dont le contrat de travail prend cours à partir du 1er janvier 2012, sinon le montant de l’allocation augmente en fonction de l’ancienneté du travailleur, soit 1.250 euros (pour une ancienneté dans l’entreprise inférieure à 5 ans), 2.500 euros (de 5 à 10 ans d’ancienneté et 3.750 euros (plus de 10 ans). Par ancienneté LES ANNONCES DEMANDE EMPLOI Jeune graduée en gestion des ressources humaines recherche un emploi stable dans une entreprise conviviale. Disponible immédiatement, province de Luxembourg. Contact : 0498 37 54 84 dans l’entreprise, on entend la période pendant laquelle le travailleur est resté au service de la même entreprise sans interruption. Particularités Pour les travailleurs à temps partiel, le montant de l’allocation sera réduit proportionnellement aux prestations prévues par le contrat de travail. Cette proportion se calcule par rapport à un travailleur à temps plein se trouvant dans une situation comparable. Le travailleur n’aura cependant pas droit au paiement de l’allocation de licenciement dans certains cas, et notamment si le contrat de travail est résilié par l’employeur pour motif grave, pendant la période d’essai, en vue de la pension, en vue de la prépension, avant que le travailleur n’ait acquis une ancienneté de six mois dans l’entreprise. L’allocation de licenciement n’est pas due non plus lorsque l’employeur a droit au remboursement par l’ONEM d’une partie de l’indemnité d’insertion. En outre, l’allocation de licenciement ne peut être payée au travailleur qu’une fois par année civile, à l’occasion du licenciement chez le même employeur. INDICATEURS BON ÉNERGIE A SAVOIR Degrés-jours 16.5 équivalent Facteur climatique permettant de relativiser les consommations spécifiques de chauffage par rapport aux conditions climatiques subies. Au plus le nombre de degrés-jours est élevé au plus le besoin de chauffe est important. Source : IRM 2008 2009 2010 2011 2012 Jan 309 492 509 386 349 Fév 303 364 394 314 Mars 316 303 304 276 Avr 217 122 192 84 Mai 41 75 168 62 Juin 34 39 28 31 Juil 13 5 1 31 Août 6 1 13 15 Sept 80 32 70 31 Oct 184 159 185 141 Nov 287 200 305 233 Déc 423 420 534 324 TOTAL 2214 2212 2703 1928 349 Prix de l’électricité et du gaz Evolution des prix de l’électricité et du gaz sur le marché pour une fourniture future. ELEC € /MWh 65 60 55 50 45 40 janv.-10 févr.-10 mars-10 avr.-10 mai-10 juin-10 juil.-10 août-10 sept.-10 TTF : indice représentant l’évolution de la cotation des contrats futurs trimestriels de gaz naturel. Source : APX ENDEX Tarif officiel des produits pétroliers Prix moyen TVA incluse calculé sur base des cotations des produits pétroliers à Rotterdam. € /L 1,8 1,6 1,4 1,2 1,0 0,8 0,6 0,4 Source : SPF Economie Prix de l'électricité et du gaz oct.-10 nov.-10 déc.-10 Entreprendre Aujourd’hui N°138 - février 2012 - 45 janv.-11 févr.-11 mars-11 ELEC Cal 2012 ELEC Cal 2013 ELEC Cal 2014 GAZ Cal 2012 GAZ Cal 2013 GAZ Cal 2014 Trim 1 Trim 2 Trim 3 Trim 4 Trim 1 Trim 2 Trim 3 Trim 4 Trim 1 Trim 2 Trim 3 Trim 4 jan fév mars avr mai juin juil août sept oct nov dec jan avr.-11 mai-11 juin-11 juil.-11 Tarifs des produits pétroliers 2008 2009 2010 2011 2012 Essence Super 95 Diesel Gasoil chauffage (+ de 2000 L) août-11 sept.-11 oct.-11 nov.-11 déc.-11 janv.-12 févr.-12 50 45 40 35 30 25 20 15 GAZ € /MWh



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 52