Entreprendre Aujourd'hui n°138 février 2012
Entreprendre Aujourd'hui n°138 février 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°138 de février 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre avec George Vanderplancke, Directeur général de Luxus, qui se prépare à investir à Arlon, pour tester les vertus du commerce en dehors des grandes villes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
ACE ENTREPRISES > ECHOS Libramont Vous avez besoin de personnel à temps partagé ? La Chambre de commerce lance l’idée d’un groupement d’employeurs ! Dans les entreprises, on a parfois besoin de certaines fonctions de support (secrétaire, responsable qualité, informaticien…) qu’il est trop coûteux, trop compliqué, pour ne pas dire impossible d’envisager à temps plein. La Chambre de commerce suggère donc l’idée de constituer un groupement d’employeurs afin de « partager » des ressources avec d’autres patrons. Et pourquoi pas ? GIE ? Une initiative similaire a d’ailleurs été lancée et fonctionne depuis bientôt 4 ans à la CCI de Liège. François Hurdebise, en charge de « JobArdent », le groupement d’employeurs liégeois, était à Libramont, le 7 février dernier, afin d’expliquer les détails relatifs à cette initiative. Le cadre légal est en effet précis : il s’agit de constituer un GIE, avec un règlement d’ordre intérieur et des statuts en règle. Pour les entreprises, l’avantage peut être considérable car au lieu de devoir faire avec les moyens du bord, elles peuvent disposer de ressources qualifiées pour le poste à pourvoir, juste le temps qu’il faut (un jour par semaine par exemple). Pour l’employé, les avantages sont également conséquents puisqu’il bénéficie d’un CDI à temps plein (c’est une obligation légale) et qu’il effectue un travail varié. La Chambre de commerce, de son côté, s’occupera de tout le volet réglementaire et administratif. Manifestement, voilà une idée à creuser... Vous êtes intéressé par la formule ? Vous voulez en savoir plus ? Contactez Anne-Michèle Barbette au 061 29 30 45, am.barbette@ccilb.be. 12 - Entreprendre Aujourd’hui N°138 - février 2012 Arlon L’Eau à la bouche mise depuis longtemps sur la gastronomie de haut vol Cette adresse, c’est vingt ans d’émotions à partager... Un livre de recettes, signé Vincent Morel-Jean, entend d’ailleurs marquer l’événement d’une trace indélébile autant que plaisante, nous vous le recommandons... Cuisine authentique Cuisinier réputé, au caractère entier, Vincent Morel-Jean est de ces personnages qui marquent l’esprit avant de titiller les papilles. Installés sur l’ancienne route de Luxembourg, à la sortie d’Arlon, le chef et son épouse, Joëlle, accueillent depuis vingt ans les gourmets et gourmands à la recherche d’une cuisine authentique, de celles qui ne trichent pas. « Cuisiner, c’est aimer. Et aimer, c’est tout simplement savoir partager. Notre bonheur est d’augmenter le vôtre », glisse-til en ouverture d’un bel ouvrage sorti à l’occasion de cet anniversaire important pour l’enseigne et intitulé « Les Grands Plats dans les Petits ». Des plus grandes tables jusqu’à la sienne ! Ce livre, publié il est vrai pour célébrer les deux décennies d’un établissement de renom, est avant tout un livre de recettes. Mais c’est aussi l’occasion pour le Chef de revenir sur sa jeunesse, au fil d’un parcours d’exception qui l’a conduit de l’école hôtelière de Libramont jusqu’aux tables renommées d’Alain Chapel à Mionnay (Lyon) ou d’Alain Senderens à Paris. Il y est également question de concours, de joies et, surtout, d’émotions. Table gastronomique installée aux portes d’Arlon, « L’Eau à la bouche » vient tout récemment de fêter ses vingt ans au service d’une clientèle fidèle et ravie. « N’est-ce pas le moteur de toute vie que de créer du plaisir, des émotions, des souvenirs ? », tonne Vincent Morel-Jean, à la fois passionné et philosophe. À chacun de trouver les bons ingrédients À la table des matières, les habitués des lieux remarqueront que les incontournables de L’Eau à la bouche sont présentés et expliqués. On l’a dit, il s’agit en l’espèce d’un mélange de produits simples et plus nobles, déclinés au gré de recettes parfaitement illustrées grâce à l’objectif d’Alain Wemers, photographe et ami de Vincent Morel-Jean. Au final, les deux hommes ont réussi un livre pas comme les autres, rythmé par les envies d’un homme exigeant. « Mon obsession, c’est d’allier chaque jour constance et travail. La vie n’est finalement qu’une recette, à chacun de trouver les bons ingrédients au bon moment… ». L’Eau à la bouche Route de Luxembourg, 317 à Arlon 063 23 37 05 ou www.leaualabouche.be
Longlier ATE inaugure ses nouvelles installations… … et entend bien se développer grâce à un outil à hautes performances ! Bernard Déome devant ses installations neuves Imaginez en effet que l’entreprise a officiellement franchi le cap du vingtième anniversaire en 2011. Imaginez que cela fait tout bonnement deux décennies qu’ATE a su prendre un chemin l’emmenant vers une croissance, synonyme de bonne santé et de succès, qui trouve aujourd’hui son aboutissement naturel dans des installations ultramodernes qui seront inaugurées tout prochainement. De diversification en diversification… C’est en 1991 que Bernard Déome reprend ATE et se spécialise dans l’achat et la vente de Volkswagen, des coccinelles, d’occasion. Deux ans plus tard, en 1993, l’entreprise développe aussi la vente de la Chevrolet Blazer Diesel (véhicule tout terrain, ex-armée américaine). En 1995, nouvelle diversification, Bernard Deome se tourne cette fois vers le marché des véhicules utilitaires d’occasion toutes marques. Parallèlement, l’entreprise plonge dans une niche et s’adjuge un contrat portant sur le déneigement des routes et autoroutes, via le Ministère de l’Equipement et des Transports (MET). De diversification en diversification, la petite entreprise progresse certes mais, durant toute cette période qui s’étale quand même sur une dizaine d’années, le développement ne suit pas la courbe espérée. Il faut dire que Bernard Déome ne s’est jusquelà pas investi totalement dans l’entreprise puisqu’il assure aussi la gestion partielle d’une autre PME, Traction Sud, à Léglise. Là, il aide Yves Déome, son père, au sein d’une structure spécialisée dans l’achatvente de véhicules d’occasion et d’anciens véhicules militaires pour la grande exportation. à l’époque, Traction Sud assurait aussi la représentation et le développement de la marque MAN, ce qui ne sera pas sans conséquences ultérieures pour ATE. L’heure du vrai développement En 2001, il y a donc une petite dizaine d’années, le choix est fait de se recentrer sur ATE. L’entreprise prend du coup (enfin) son envol. Bernard, le patron, décide de s’atteler à la croissance de son outil et multiplie les engagements stratégiques. En 2002, l’entreprise reprend la concession MAN. Deux mécaniciens sont engagés et un « petit » garage poids lourds est construit, sur la zone d’activité économique, à proximité de la gare de Longlier (Neufchâteau). L’inauguration a lieu en mai 2003, elle signe le début de la croissance dont les retombées se vérifient plus que jamais aujourd’hui. Il ne faut pas longtemps en effet pour que les choses se mettent en place et que la clientèle se presse. Outre une évidente image dynamique liée à la marque MAN qui surmonte le garage chestrolais, ATE se spécialise dans certaines niches et montre des signes évidents quant à son envie de croissance. Les ventes de véhicules neufs sont en constante augmentation, et ce malgré la crise. Bernard Déome est cependant loin de passer tout son temps sur la route car il s’occupe de la gestion journalière de l’entreprise. Malgré cela, plus de cinquante véhicules (occasions et neufs) sont vendus chaque année ! Le dépannage 24/24h participe aussi à l’augmentation du chiffre d’affaires, tout comme des petits plus dont notamment l’installation de tachygraphes et autres limiteurs de vitesse… Le personnel s’étoffe, les installations deviennent rapidement exigües. ESPACE ENTREPRISES > ECHOS En Centre-Ardenne, la notoriété d’ATE n’est plus à faire. Sans doute un peu à cause, ou grâce à la personnalité, de son patron, Bernard Déome. C’est lui qui est à la base de l’aventure, c’est lui qui a œuvré pour développer ce bel outil tel qu’il se dresse aujourd’hui en 2012. Coup d’œil… Les moyens de ses ambitions En 2011, après mûre réflexion, notamment appuyée par une étude d’incidence et un permis d’environnement réalisé par la Chambre de commerce, ATE se lance dans la construction d’un tout nouvel outil sur un terrain idéalement situé juste en bordure de la E411 (sortie 27), au croisement avec la E25, sur le tout nouveau zoning « Ardenne Logistics ». Le projet est, dit-on,up-to-date, c’est-à-dire non seulement flambant neuf mais surtout étudié en profondeur pour répondre aux exigences de la marque, de la clientèle et du personnel. Il a coûté la bagatelle de 2,5 millions d’euros, mais l’investissement est à la hauteur des ambitions affichées. Ces nouvelles installations ont d’ailleurs plutôt fière allure, avec pas moins de 8 travées, pour 16 portes, dont 4 avec fosses. Pour les puristes, nous préciserons ici que l’ensemble dispose, notamment d’un pont roulant, d’un banc de frein avec simulation de charge avec capteurs de pression, d’un autre pour le contrôle des tachygraphes et limiteurs de vitesse et d’un troisième pour la détection des jeux. ATE est aussi agréée pour les climatisations et spécialisée pour l’entretien et la réparation des véhicules MAN. Rappelons pour être tout à fait complets que l’entreprise, qui emploie désormais une douzaine de salariés, réalise un chiffre d’affaires, hors vente de véhicules, qui avoisine le million et demi d’euros par an. ATE SPRL Zoning Ardenne Logistics Allée du Centre ardenne, 140 à Neufchâteau Entreprendre Aujourd’hui N°138 - février 2012 - 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 52