Entreprendre Aujourd'hui n°138 février 2012
Entreprendre Aujourd'hui n°138 février 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°138 de février 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre avec George Vanderplancke, Directeur général de Luxus, qui se prépare à investir à Arlon, pour tester les vertus du commerce en dehors des grandes villes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
ESPACE ENTREPRISES > ECHOS Marche-en-Famenne Le WexProChef s’inscrit dans la vague des concours culinaires qui fleurissent partout… Il aura lieu en marge d’Horecatel, du 11 au 15 mars prochain, un salon placé sous le signe de la gastronomie… Que dire de neuf et d’intéressant sur un événement qui continue à drainer les foules et à parler du secteur horeca au sens large à l’attention des professionnels qui en vivent. Pas grandchose, au fond ! Et pourtant… Rien à dire donc, si ce n’est peut-être que l’événement continue à multiplier les touches innovantes, s’intéressant à ce qui fait l’actualité des métiers auxquels il s’adresse et s’ouvrant à toutes les visions de l’horeca de demain. Notons toutefois qu’avec 350 exposants censés combler le professionnel quant à ce qui se fait de neuf, de meilleur et de pointu pour les cafés, hôtels, restaurants et autres pros de la filière, et à l’occasion de l’année de la gastronomie belge, l’émergence d’un palais de haute gastronomie est une idée originale et dans l’air du temps... L’année de la gastronomie aussi au Wex « Le Palais Gastronomie » fera en effet la part belle à la complémentarité des arts culinaires. Une délégation de Chefs et de Sommeliers français se joindra pour l’occasion aux Maîtres belges des fourneaux. Le résultat attendu résonnera d’excellence et de prestige au sein du palais flambant neuf du WEX marchois, avec tantôt des concours culinaires, de la pâtisserie (chocolat), du vin… Précisons que des thématiques particulières seront aussi abordées (le 12, Tendances des législations nutritionnelles dans le secteur du Out of Home ; le 13, Produits de bouche, artisanat et gastronomie : ingrédients de l’image de marque d’un territoire ; le 14, Gestion dynamique et innovante dans le secteur Hôtelier). Rendez-vous donc à horecatel, où vous pourrez aussi prendre le pouls du secteur avec le Comptoir hôtelier du Luxembourg belge, présent au stand 6B10. Plus d’infos www.horecatel.be 10 - Entreprendre Aujourd’hui N°138 - février 2012 Marche-en-Famenne Laloux Web Stores Une PME marchoise fait sa révolution... sur la toile En lançant un site de vente en ligne pour la confection de stores sur-mesure, une PME luxembourgeoise choisit de se renouveler en même temps qu’elle ouvre son marché. Bien vu ! Laloux Web Stores s’attaque au potentiel gigantesque de la toile et se propose d’habiller la fenêtre de son savoir-faire, de sa maîtrise artisanale d’un produit qualitatif, bref de faire du sur mesure à grande échelle. La toile permet aujourd’hui toutes les audaces, reste à convaincre et à faire parler de ce produit original made in Famenne… Quand le sur mesure s’en va titiller les produits standards… Le sur mesure en confection de stores pour la maison, on connaît. C’est même un produit exclusif défendu de longue date par certaines entreprises spécialisées, dont la Maison Laloux, à Marcheen-Famenne, qui est à ce jour un des pionniers du domaine. Jusque-là l’approche de cette PME demeurait classique, pour ne pas dire spécialisée, axant sa dynamique sur une relation personnelle entre un conseiller expérimenté et un client à la recherche d’un produit soigné, réalisé selon ses besoins et exigences, après visite du showroom de l’entreprise et avant déplacement au domicile du client pour la prise des mesures et l’installation. Du grand classique, ni plus ni moins. Sauf qu’avec l’arrivée de la quatrième génération au sein de cette entreprise centenaire, l’omniprésence des nouvelles technologies est une réalité du quotidien. Et l’idée d’user de la toile, qui a fait son apparition dans la plupart des foyers ces dix dernières années, a petit à petit germé dans les esprits. « La force du web sur le plan commercial n’est plus à démontrer, expliquait Evan laloux lors Evan Laloux et Christophe Fruytier se lancent dans la vente de stores sur la toile ! du lancement officiel du site, à tel point que l’évidence de pouvoir toucher d’autres publics pour nos produits exclusifs nous a paru aller de soi… » « Made in Belgium » Jouant sur l’aspect qualitatif du produit, mais encore sur sa provenance et son caractère durable qui constituent autant de critères de choix toujours plus importants pour le consommateur, les concepteurs de ce site s’attachent aussi à valoriser le label « Made in Belgium », déjà fortement apprécié dans la décoration. Rares sont pourtant aujourd’hui les sites francophones qui proposent du qualitatif en ligne, l’approche discount ayant surtout jusqu’ici été privilégiée. Or c’est justement le contraire que prône le site www.laloux-stores.be qui entend pouvoir réduire le délai entre la commande et la livraison à domicile de produits prêts à poser, en fait un avantage concurrentiel indéniable que les jeunes entrepreneurs à la base de ce projet original espèrent voir décoller rapidement pour une consolidation prévue sur trois ans. Si les prévisions s’avèrent correctes, les retombées pourraient alors se faire sentir positivement sur l’activité même de l’entreprise Laloux qui prend en charge la production. Quant au marché, si la Belgique francophone est privilégiée dans un premier temps, la Flandre sera approchée tout prochainement et des phases ultérieures prévoient d’attaquer le Grand-Duché de Luxembourg, la France et la Suisse, excusez du peu.
Une première en Belgique L’idée défendue par la PME luxembourgeoise est donc bien de révolutionner son approche commerciale en bénéficiant du flux en constante évolution sur la toile. Pour ce faire, Laloux Stores s’est donc associée à une petite entreprise, elle aussi marchoise, spécialisée dans le business sur la toile, App& Web, pour lancer ce 1er site belge online de vente de stores, tentures et rideaux réalisés sur-mesure. Ce projet inédit a pour double objectif de mettre en avant un métier artisanal sur la toile et de le rendre accessible à un plus large public grâce aux technologies innovantes actuelles. L’idée, en créant ce site de vente sur internet, était que l’entreprise ajoute une corde à son arc et introduise de facto la différence entre le prix du produit et celui du service exclusif classique. Quelques éléments de différenciation Alors, que proposent nos artisans luxembourgeois par rapport à la concurrence qui, on le sait, fait rage aujourd’hui sur la toile ? D’abord, et peut-être avant tout, en se lançant sur le web pour vendre ses stores en tissu, l’entreprise Laloux joue une belle carte marketing puisqu’elle se dote d’un outilup-to-date qui la replace d’emblée dans les entreprises modernes, ce qui, vous en conviendrez, n’est pas innocent dans le domaine de la décoration intérieure qui est son segment. Au-delà, le but est d’ouvrir le portefeuille clientèle en faisant découvrir, photos à l’appui, la différence qualitative du produit maison. Notez que le site joue en outre parfaitement la carte de l’interactivité permettant au client, en quelques clics seulement, de choisir son produit, la texture qui lui convient, les coloris qui le séduisent, en demandant au besoin des échantillons gratuits, en consultant vidéos-conseils et autres fiches descriptives afin de dimensionner correctement le tout, de choisir le mécanisme le plus approprié. Cerise sur le gâteau, une rubrique « Do It Yourself » explique comment on peut réaliser son store soi-même et, entre 10h00 et 21h00, il est possible d’appeler un conseiller pour obtenir une explication supplémentaire, de même qu’il est permis d’envoyer des photos de vos fenêtres afin d’obtenir la garantie d’un vrai produit… exclusif qui sera livré selon les desideratas de chaque client (y compris le samedi). Un pari audacieux Le projet Laloux Web Stores n’est ni utopique, ni risqué, il demande simplement un peu de temps pour s’imposer car il bouscule les habitudes, surtout dans le chef d’une clientèle peu habituée à se prendre en main dans ce type de produit. Il n’empêche, l’idée est à la fois originale et la démarche elle-même très convaincante. Pour mener à bien un tel challenge, la PME s’est entourée de l’ensemble des acteurs économiques de terrain, dont la Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge, Investsud, la Province du Luxembourg, l’AWT et l’AWEX. Car relever le défi de créer une interface commerciale qui permet de choisir un habillage de fenêtre, store ou tenture, à un prix très avantageux, de le configurer selon ses choix et exigences, tout en bénéficiant de conseils professionnels, de transmettre directement la commande à l’atelier de fabrication et de recevoir le tout à domicile dans un délai très court, n’est ni à la portée du premier venu, ni forcément une évidence. Souhaitons bon vent à Evan Laloux et à Christophe Fruytier qui ont travaillé de concert pour cette première belge en déco d’intérieur. Laloux Stores Rue du Commerce, 3 à Marche-en-Famenne 084 31 17 15 ou www.laloux-stores.be ESPACE ENTREPRISES > ECHOS Libramont Vincent Reuter, patron de l’Union wallonne nous a rendu visite Vous étiez nombreux pour l’accueillir… Fin décembre dernier, la proximité entre la Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge et l’Union wallonne des entreprises, qui se matérialise non seulement sous forme de collaborations pour aider nos entreprises sur le terrain mais également par l’engagement de la Chambre à représenter l’UWE dans certains organes et assemblées, a une nouvelle fois pu s’exprimer de très belle manière parce que les deux institutions ont à cœur de défendre, d’une même voix, les patrons luxembourgeois et, à travers eux, les entreprises de la province. La voix des patrons Venu à Libramont pour donner le point de vue de l’organe wallon quant à l’avenir de nos entreprises à la lueur de ce que nous annoncent, par petites touches, le gouvernement fédéral et les pouvoirs wallons, Vincent Reuter, Administrateur délégué de l’Union wallonne, a séduit une assemblée nombreuse acquise quasi totalement aux propos du porte-parole des entrepreneurs wallons. Entreprendre Aujourd’hui N°138 - février 2012 - 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 138 février 2012 Page 52