Entreprendre Aujourd'hui n°137 déc 11/jan 2012
Entreprendre Aujourd'hui n°137 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°137 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 7,1 Mo

  • Dans ce numéro : spécialisée dans les travaux publics, la S.A. Daniel Pirot & fils est une PME au cœur de l’Ardenne… Rencontre avec Arlette Renault et Daniel Pirot.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
A L A C H A M B R E > T R A N S M I S S I O N La transmission familiale vous tente… Avez-vous déjà pensé à la préparation (formation) de vos repreneurs ? En 2012, le baby-boom de l’après-guerre est bien loin. Les plus âgés des enfants nés au lendemain du conflit mondial ont déjà rendu leur tablier, et ceux des glorieuses années’50 atteignent une soixantaine synonyme pour beaucoup de… terminus professionnel. Bon, on n’est plus aussi vieux aujourd’hui qu’hier à la soixantaine ! D’ailleurs, la génération qui flirte avec cet âge entrevoit désormais sa vie autrement. Pour beaucoup, l’entreprise n’est plus l’unique priorité. Sans déjà parler de papy-boom, et d’évoquer d’emblée la question des pensions, la transmission d’entreprises est nécessairement sur toutes les lèvres. Reste que l’on n’enfile pas le costume du patron, fut-il père et patron, sans se préparer, sans anticiper... Un constat connu… qui n’est pas sans poser question En Belgique, on estime que près de 70% des entreprises ont un caractère familial. Sept entreprises sur dix ! C’est évidemment beaucoup, mais ce qui interpelle plus encore c’est qu’un tiers parmi celles-ci sera amené à envisager une « succession » dans les dix années à venir. Car les courbes de l’âge rappellent 28 - Entreprendre Aujourd’hui N°137 - décembre 2011 ce que nous disions plus haut : la génération née du baby-boom des années 45-55 arrive petit à petit à l’âge du passage de flambeau. Chez nous, les spécialistes estiment d’ailleurs que l’âge moyen du dirigeant familial classique oscille entre 50 et 55 ans (53,4 ans, selon les chiffres de l’Institut de l’Entreprise Familiale,ndlr). Transmission ignorée ? On le dit, on le voit, on le remarque, la transmission est - et demeure - un sujet tabou. Surtout dans les entreprises familiales. En tant que dirigeant d’entreprise, avez-vous par exemple déjà (et suffisamment) pris conscience, et connaissance, de l’effort que suppose la problématique ? Vous connaissez l’entreprise dans son fonctionnement, vous avez participé à sa création, à son développement, quid de la phase qui suit nécessairement ? Si la seconde génération est prête à prendre la relève, il ne faut pourtant pas hésiter Pensez donc à inscrire votre (vos) poulain(s) à notre Club de repreneurs. Cette démarche est capitale, elle permettra de vérifier son (leur) adéquation par rapport au projet de reprise et de mettre toutes les chances de son (leur) côté en lui (leur) donnant les premiers outils pour la reprise et la gestion future de l’entreprise. 9 séances pour réussir Ce Club n’est pas une première en province de Luxembourg, mais la Chambre a décidé de relancer une session dès février prochain parce que la problématique de la succession familiale n’a jamais été à vous investir pour que cette hypothèse intergénérationnelle soit un succès. Préparation En réfléchissant au futur pour votre entreprise, il est maintenant capital de passer à l’étape suivante. Il faut donc penser au repreneur et à son meilleur profil. Ne perdez ainsi jamais de vue que l’ensemble de la démarche doit être prise de concert. Jamais le dirigeant ne doit imposer une reprise non souhaitée, ou forcer la main d’un repreneur mal ou non formé. Le repreneur doit d’ailleurs, de son côté, évaluer sa propre motivation, ses compétences et ses capacités à diriger l’entreprise dans le futur. Car être le fils, la fille, le neveu, la nièce ou le cousin n’a jamais été gage de compétence, de respect ou de reconnaissance, n’en déplaise à certains jeunes loups… Vous avez envie de céder votre entreprise à court ou moyen terme ? Votre repreneur doit être formé aussi présente. En 9 séances, à raison d’une réunion par mois, la formule allie théorie, exercices pratiques et partages d’expériences (une séance est notamment consacrée à un témoignage d’une reprise familiale réussie). La Chambre de commerce accompagne cédants ET repreneurs Parce qu’on n’est jamais assez préparé, pensez donc à inscrire votre (vos) repreneur(s) potentiel(s) à notre club et/ou à prendre contact avec la chambre de commerce, qui pourra vous aider dans vos démarches et questions par rapport à la transmission.
d’Entreprises. Virton délices au safran… A E SL PA A CHE AE MN BT R E P> R TI SR EAS N> S ME IC SH SOI OS N INVITATION Vos enfants s'intéressent à votre entreprise ? Aidez-les dès aujourd'hui à réfléchir à leur futur dans l'entreprise et à une reprise ultérieure éventuelle.… un comptoir est désormais ouvert ! Avec l’ouverture de son épicerie fine « Atout délices », à Virton, Le Safran Gaumais poursuit une croissance parfumée et dévolue aux produits de terroirs. Imaginez que l’entreprise est même aujourd’hui certifiée… halal ! Entre les cédants et les repreneurs d'entreprises, nous assurons le relais Un chemin en plusieurs étapes… On vous en dire. a déjà Ensemble, parlé à il plusieurs sera donc reprises, important le La préparation n’est pas quelque Safran chose Gaumais, de fixer la petite clairement entreprise les règles fondée quant par à que l’on fait ainsi, sans s’interroger Pascal un Cherain votre et Véronique rôle pendant Merveille, toute la période ne collectionne no-pas seulement transition, les et récompenses, la durée maximum comme de le de minimum quant à certaines choses, tamment la décision elle-même, le prix transfert du savoir, celui du pouvoir… de safran, ellevrez avance quant aussi à vous à pas absolument de géant. Et préparer désor- de l’innovation celle-ci. Horecatel En tant que 2011 cédant, pour son vous sirop demais elle s’installe… votre reconversion, afin de planifier• La prise de décision : Même si votre décision semble prise, il est important que vous en détacher réellement le jour votre sortie de l’entreprise et pouvoir Ouverture d’une épicerie fine le(s) repreneur(s) potentiel(s) fonde(nt) venu. La crédibilité du repreneur peut Et en plein Virton encore ! Depuis fin juin donc, également ses (leurs) décision(s). La en effet être mise à mal si votre départ le Safran Gaumais, c’est aussi une épicerie fine au reprise d’une entreprise est un choix n’est pas concret. cœur de la Gaume dont le nom ne peut que ravir les de vie, très important, qui doit être réfléchi. La vie de chef d’entreprise est en Pour tous ces points, nous voyons gourmets : Atout délices. Le succès semble, dit-on, déjà au rendez-vous. « Nous sommes assez contents effet radicalement différente de celle donc que la préparation du (ou des) de l’accueil qui nous a été réservé, souligne Pascal d’employé d’une entreprise familiale. repreneur(s) à la transmission d’entreprise dans un cadre familial est en effet Cherain. Outre notre gamme de produits au safran, Elle implique un niveau de risques nous proposons également de nombreux produits de beaucoup plus important, et toutes les un exercice complexe car, outre les aspects purement financiers, il faut tenir terroirs. Des saveurs de notre région, mais également incertitudes qui vont avec… Vos successeurs potentiels sont-ils réellement compte des aspects relationnels nécessai- de l’ensemble de la Wallonie ainsi que de France ». prêts pour ça ? rement compliqués. Des marchés à la boutique• Le transfert du savoir : à côté Participant de la à Plus de d’infos nombreux marchés, les entrepreneurs le ter- gaumais Service découvrent d’accompagnement régulièrement de nou- formation dans l’entreprise, sur financier et transmission rain, il est important que le repreneur veaux produits artisanaux qui viennent garnir les Benoît Lescrenier se dote des outils de base nécessaires rayons de leur 061 29 nouvelle 30 47 boutique. Ainsi, le client ne à la bonne gestion de l’entreprise. sera Eneffet, même si votre enfant travaille d’Alsace, à base de champignons, qui ont croisé les pas surpris benoit.lescrenier@ccilb.be de voir des spécialités provenant dans l’entreprise et maîtrise confitures, déjà les sirops et autres liqueurs safranées. Quant aspects techniques ou commerciaux délices gaumais, on peut de plus en plus les Transmission d’entreprise liés à sa fonction spécifique, il déguster est important qu’il accède assez rapidement meilleures tables du pays. Et bientôt à l’export. dans les épiceries fines ainsi que sur les Les aspect sociaux sont (et restent) importants... aux autres notions qu’un chef d’entreprise doit connaître. Devenir patron La foire Le mois à Cologne dernier, en nous octobre vous avons ne s’improvise pas ! Ah, l’export. longuement Un grand rêve… parlé Or, des avec aspects le soutien sociaux de la pourrait reprise en très insistant vite devenir sur de l’Awex, l’exportation• Le transfert du pouvoir : Enfin, une fois réalité. Le Safran l’une Gaumais des valeurs va, principales en effet, participer de l’outil : Anuga, le personnel. à Cologne, Si le qui sujet est, avec vous le à l’entreprise transmise, il faudra que la prochaine foire votre (vos) repreneur(s) s’affirme(nt) SIAL, à Paris, paraît la plus important, grande foire n’hésitez-pas consacrée à l’alimentation au contacter monde. « Nous le conseiller avons qui déjà nous vendu aide des à comme le(s) nouveau(x) leader(s) dans l’entreprise. Pour le repreneur, il sera sirops à destination régulièrement de l’Allemagne, sur le sujet enchaîne : Pascal important d’imposer rapidement sa Cherain. En outre, nous avons également envoyé vision des choses, afin que l’environnement réalise que l’entreprise a un des échantillons Jean-Pol de nos Gourmet produits dans les Emirats ». Gageons que Hermès ce salon Ressources donnera et un Synergies nouveau coup de nouveau dirigeant. Bien souvent, en projecteur sur 0495 cette 57 culture 35 07 originale. tant que cédant, il vous sera difficile www.jeanpolgourmet.be de quitter l’entreprise définitivement Atout Délices Grand Rue, 8 à Virton et vous voudrez garder votre mot à 063 67 73 40 ou www.safran-gaumais.be Trading Energy ESSO Quality ORION Service Entreprendre Aujourd’hui N°134 N°137 septembre décembre 2011- 13 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :