Entreprendre Aujourd'hui n°137 déc 11/jan 2012
Entreprendre Aujourd'hui n°137 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°137 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 7,1 Mo

  • Dans ce numéro : spécialisée dans les travaux publics, la S.A. Daniel Pirot & fils est une PME au cœur de l’Ardenne… Rencontre avec Arlette Renault et Daniel Pirot.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
A C E E N T R E P R I S E S > E C H O S Province Les déclarations environnementales annuelles À vos agendas 2012 ! Déclarations annuelles Qui ? Autorité Echéance Déversement des eaux usées industrielles L’exploitant autorisé (auteur du déversement) 12 - Entreprendre Aujourd’hui N°137 - décembre 2011 Déclaration annuelle à la taxe sur le déversement des eaux usées industrielles SPW - DGO 3 - Division de l’eau. Eaux souterraines captées L’exploitant autorisé à capter• Déclaration du volume capté à la Division de l’eau SPW - DGO3 - Division de l’eau. Déchets dangereux Le producteur de déchets dangereux• Contribution de prélèvement (exonération si le volume est < à 3000m³/an). Déclaration fiscale à la Division de l’eau (DGRNE) SPW - DGO3. Déclaration annuelle de détention de déchets dangereux SPW - DGO3 - Office wallon des déchets. Huiles usagées Le producteur d’huiles usagées Déclaration annuelle de détention d’huiles usagées : si le stockage est > à 500 litres SPW - DGO3 - Office wallon des déchets. Emballages Le responsable d’emballages Obligation d’information des responsables d’emballages soumis à l’obligation de reprise des emballages. Commission Interrégionale de l’emballage (ou adhésion VAL I PAC et/ou FOST Plus). Etablissement classé autorisé : permis d’exploiter ou permis d’environnement Emission de gaz à effet de serre L’exploitant autorisé Registre des modifications adressé annuellement à la commune et au fonctionnaire technique si les transformations et/ou extensions intervenues n’impliquent pas l’application d’une nouvelle rubrique de classement (autre que la classe 3) ou n’aggrave pas les risques et nuisances sur l’homme et sur l’environnement. L’exploitant autorisé• Déclaration des émissions de GES spécifiés + rapport d’assurance du vérificateur SPW - DGO3 Cellule air.• Par dérogation : si Emissions de GES spécifiés < à 100kT + vérification confiée au service (SPW) sur demande SPW - DGO3 Cellule air. Et encore… N’oubliez pas également vos différents contrôles périodiques comme : - Le contrôle annuel des installations électriques, dont le transformateur statique (haute tension). - Le contrôle annuel de vos récipients d’air comprimé et dispositifs de sécurité. - Le contrôle périodique de vos citernes d’hydrocarbures (variant en fonction de la date d’exploitation). - Le contrôle périodique de vos installations de chauffage (si le combustible est solide ou liquide, le contrôle est annuel, si le combustible est gazeux un contrôle s’impose tous les 3 ans). - Les contrôles réguliers de vos installations de réfrigération et le contrôle d’étanchéité tous les 12, 6 ou 3 mois, selon la charge en agent réfrigérant de l’équipement (> 3 kg, > 30 kg, > 300 kg). - Etc. Il est difficile de faire le tour de toutes les installations faisant l’objet de contrôles annuels ou de mesures de surveillance (tours de refroidissement, monte-charges, autoclaves...), n’hésitez Avant le 31 mars Avant le 31 janvier Avant le 31 mars Avant le 31 mars Avant le 31 mars Avant le 31 mars à la date anniversaire du permis d’exploiter ou permis d’environnement (permis initial) Pour le 12 mars Pour le 12 février donc jamais à contacter le Service environnement pour tout renseignement. Un conseil, conservez de façon rigoureuse les preuves des tests et contrôles. Organisez aussi un archivage et rappelez-vous que, dans certains cas, la réglementation vous impose même de mettre en place des carnets de suivi ou carnets de bords. Pour d’autres informations, vous pouvez contacter le Service environnement de votre Chambre au 061 29 30 49 ou au 061 29 30 66
La Hulpe Investissements européens pour les entreprises et l’emploi Le point de vue des entrepreneurs luxembourgeois intéresse l’Europe… Or chacun sait que les PME constituent, partout en Europe, l’essentiel des entreprises en question. Le tout est donc de savoir comment promouvoir la croissance de ces PME, principal levier de la création d’emploi, en orientant particulièrement la dynamique vers les jeunes. L’Europe s’intéresse aux entreprises, notamment aux PME… L’entreprise a donc un rôle important à jouer. Une rencontre a récemment eu lieu à l’échelle wallonne pour nous le rappeler. Le rendez-vous était fixé en Brabant wallon, à La Hulpe, le but étant en l’occurrence de donner la parole aux entrepreneurs, de les sonder, pour soutenir un projet politique ambitieux pour l’Europe, ses citoyens et ses acteurs économiques. L’objectif de cette rencontre était donc d’envoyer un message politique dans le cadre des négociations quant aux choix budgétaires et financiers en cours au niveau européen et national. Cette grandmesse a évidemment rassemblé divers technocrates et les représentants d’Eurochambres, de l’UEAPME (association des petites et moyennes entreprises en Europe), de Businesseurope. Jean-Julien Houyoux représentait les patrons luxembourgeois Dans le contexte de crise financière et d’austérité budgétaire que nous connaissons, l’Europe n’a d’autre choix, pour redynamiser son économie, que de soutenir les entreprises et favoriser l’emploi. Demander l’avis des patrons Parmi les participants invités au titre d’entrepreneur, nous noterons la présence de Jean-Julien Houyoux, patron luxembourgeois bien connu, qui a profité de cette invitation pour livrer sa vision de l’entreprise et les défis qui, selon lui, attendent les patrons. Certes, nous savons que, dans le cadre financier 2014– 2020, l’Europe va mettre à disposition des PME plusieurs fonds, au travers des programmes COSME et Horizon 2020, mais encore faut-il que, sur le terrain, les entrepreneurs soient les réels bénéficiaires des sommes allouées à leur attention. En creusant un peu, et ce n’est pas le patron qui nous lit qui viendra contredire cette réalité, les technocrates européens doivent sentir le pouls du terrain pour mieux saisir les besoins et opportunités. D’aucuns parlent d’innovation et de compétitivité accrue, de partenariats transfrontaliers, Jean-Julien Houyoux a quant à lui mis l’accent sur la carence en personnel, le besoin de formation et la nécessité de fidéliser les salariés. Formation Si l’Europe est consciente des batailles à mener pour faciliter l’accès des PME au financement et aux marchés internes et externes, la simplification administrative revêt pour la plupart une importance capitale car elle est source de dynamisme neuf et de levée des contraintes. Patron d’une entreprise qui emploie plus de 200 personnes, Jean-Julien Houyoux relève lui d’autres freins à la croissance des PME, notamment en termes d’adéquation entre les attentes des entreprises et les profils des candidats. Outre la fragilité d’une région comme la nôtre, manifestement mise en péril par une fiscalité moins forte de l’autre côté des frontières, l’entrepreneur marchois regrette que les recherches en personnel au sein de son entreprise ne trouvent pas preneur alors que le taux de demandeurs d’emploi ne fléchit pas. S’en est suivi un débat quant à l’adaptation des études, filières et formations aux besoins des entreprises, sachant par exemple que des demandeurs d’emploi formés ont deux à trois fois plus de chance de trouver un emploi. Vous, patrons, savez ce qui est bon pour votre outil, l’Europe, elle, l’ignore bien souvent. Une telle rencontre aura-t-elle le mérite de faire avancer les choses ? Allez savoir… E S PA C E E N T R E P R I S E S > E C H O S Province Bistrot de terroir Une convivialité qui a le goût… de chez nous Dans le cadre de la structuration des filières de produits touristiques, FedHoReCa Wallonie a été chargée, par la Région wallonne, de créer et de développer une filière originale privilégiant plats régionaux, breuvages artisanaux et ambiance chaleureuse. Le résultat est visible un peu partout en Wallonie sous le label Bistrot de terroir, une appellation qualitative de revalorisation des cafés. Un réseau pour une philosophie… En adhérant au réseau Bistrot de Terroir, ces cafés s’engagent en fait collectivement dans une démarche de qualité, en respectant des critères précis et contraignants, comme l’accueil convivial et de qualité, la promotion des produits du terroir, l’information touristique et l’animation locale, le respect des règles d’hygiène… 15 bistrots répertoriés dans la province En province de Luxembourg, une quinzaine d’établissements a jusque-là choisi de s’inscrire dans cette approche différente du métier, acceptant de jouer par ailleurs un rôle aujourd’hui essentiel dans la dynamique de communication, à savoir être un relai fiable d’information touristique locale et régionale. Les 15 bistrots de terroir luxembourgeois sont donc à la fois café, lieu de rencontres et comptoir touristique, ils méritaient bien un peu de médiatisation. Saluons en ces lignes la Brasserie Lamborelle à Bastogne, La Vieille Ardenne à Bouillon, Le Pré-Thiry à Champlon, Le Moulin Cambier à Chiny, Le Vieil Engreux à Engreux, Le Relais d’Estalle à Etalle, Au Coeur de la Gaume à Ethe, Le Chameleux à Florenville, L’Estaminet à Forrières, Au Randonneur et La Dicôse gourmande à Herbeumont, Le Relais à Manhay, Le Pali à Paliseul, La Forgerie à Sainte-Cécile, La Ferme des 4 Vents à Sélange et La Ferme des Sanglochons à Verlaine. www.bistrotdeterroir.be Entreprendre Aujourd’hui N°137 - décembre 2011- 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :