Entreprendre Aujourd'hui n°137 déc 11/jan 2012
Entreprendre Aujourd'hui n°137 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°137 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 7,1 Mo

  • Dans ce numéro : spécialisée dans les travaux publics, la S.A. Daniel Pirot & fils est une PME au cœur de l’Ardenne… Rencontre avec Arlette Renault et Daniel Pirot.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
E S PA C E E N T R E P R I S E S > E C H O S VOUS ÊTES ARTISAN ? VOUS AVEZ DE L’OR DANS LES MAINS ! PARTICIPATION GRATUITE ! Province Avis aux artisans ! Vous avez de l’or dans les mains ! La 6 e édition de la Journée de l’Artisan aura lieu le dimanche 5 février 2012. Une occasion pour tous les artisans de Belgique de faire connaître leur passion, leur métier et leurs créations en ouvrant les portes de leur atelier au public le temps d’une visite ! Cette journée consacrée à l’artisanat est organisée depuis 2006 et rencontre un succès grandissant. Lors de la dernière édition, pas moins de 76.000 visiteurs sont partis à la découverte de plus de 600 artisans. Organisée par le SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie avec le soutien du ministre fédéral des PME, cette journée nationale a pour but de valoriser le secteur de l’artisanat et ses travailleurs d’exception. Inscrivez-vous dès maintenant et ouvrez votre atelier au grand public ! Plus d’infos et inscription : www.journeedelartisan.be/inscription ou 070/66.03.06 La participation à cet évènement est entièrement gratuite ! DIMANCHE 05 I 02 I 2012 Ouvrez les portes de votre atelier le dimanche 5 février 2012 et partagez la passion de votre métier avec le grand public ! INFORMATION ET INSCRIPTION SUR www.journeedelartisan.be OU PAR TÉLÉPHONE 070 66 03 06 Une initiative du SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie, avec le soutien du ministre fédéral des PME. La Chambre de commerce vous so uhait e une année fructueuse et vous convie à son Cocktail de Nouvel An, le 12 janvier 2012 à la Mais on de la Cult ure d’Arlon La Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge, son Président, son Conseil d’administration, sa Directrice générale et son personnel, vous souhaitent leurs vœux les plus sincères à l’aube de l’année qui nous arrive. Que 2012 soit, à nouveau, pour votre entreprise, votre personnel et vous-même, une année réussie et performante. 10 - Entreprendre Aujourd’hui N°137 - décembre 2011 Et pour que cette année débute en beauté, nous vous invitons à notre traditionnel Cocktail de Nouvel An des entreprises, le jeudi 12 janvier prochain, à 19h00, à la Maison de la Culture d’Arlon. « Quoi de mieux qu’une soirée qui alterne souhaits, réfl exion et convivialité pour commencer l’année 2012 sous les meilleurs auspices… » Houffalize Le parc d’activités économiques des Cheras se concrétise Les premiers travaux d’aménagement ont déjà commencé... Sur les hauteurs d’Houffalize, à quelques centaines de mètres de l’autoroute, les entreprises pourront bientôt bénéficier des infrastructures d’un nouveau parc d’activités économiques, sur 4,7 hectares de terrains viabilisés. Si le planning d’aménagement est respecté, l’ensemble devrait même être prêt pour l’été 2012. Les travaux ont commencé mi-septembre dernier, ouvrant la porte à la création d’un parc d’activités original prévu en deux espaces respectivement dédicacés à des entreprises à vocation plutôt commerciale pour l’un, et orientées développement artisanal et petite industrie pour l’autre. 50 à 80 emplois en vue… Un premier plateau, situé le long de la route de Gouvy, sera donc consacré aux entreprises et activités artisanales de petite et moyenne dimensions (maximum 600 m²) qui pourraient avoir une vocation commerciale, mais sans pouvoir concurrencer les commerces du centreville voisin. Un second plateau accueillera quant à lui de petites industries et des activités artisanales de moyenne et grande dimensions. Dans un second temps, la construction d’un hall relais y est également prévue. Selon l’Intercommunale, le parc des Cheras, du nom de l’endroit, doit non seulement offrir de nouveaux espaces d’activités, mais également générer de l’emploi. Sur site, les perspectives les plus engageantes tablent sur 50 à 80 emplois nouveaux contribuant ainsi à la promotion du développement économique de la région. Et la protection de l’environnement en sus Soucieuse de l’environnement, l’Intercommunale a d’ailleurs élaboré un projet visant à intégrer un maximum d’éléments de développement durable, notamment l’aménagement de plateformes en équilibre déblais-remblais, la construction de voiries en béton (sens unique) et de piétonniers qui desservent le parc au départ de l’arrêt de bus existant, l’éclairage public sur site, un réseau d’évacuation des eaux de ruissellement et des eaux épurées, l’alimentation en eau, l’aménagement des abords et des plantations et la réalisation d’un bassin d’orage. à l’été, on pourrait déjà y voir poindre des activités... Plus d’infos www.idelux.be
Bastogne Le Groupe bnp Paribas prévoit d’importants investissements en province de Luxembourg Et quelques emplois dans la foulée… La multiplication des données utiles au fonctionnement de nos entreprises, notamment l’ensemble du back-up quotidien, nous oblige à stocker une information qualifiée de cruciale - et souvent sensible - de manière de plus en plus sécurisée. Avec un besoin d’espace à la clé... De véritables centres de traitement de données ont donc été créés, ils se présentent comme des lieux critiques où sont rassemblés différents équipements électroniques, surtout des ordinateurs et des outils de télécommunications, qui garantissent la continuité concrète d’une matière souvent volatile. Des centres de plus en plus courants… Comme son nom l’indique, un « data center » traite essentiellement les informations nécessaires aux activités d’une entreprise. Une banque, exemple classique, recourt d’ailleurs à un tel centre en lui confiant les informations relatives à ses clients, tout en traitant les transactions de ceux-ci. Dans la pratique, les entreprises de taille moyenne qui utilisent un tel outil n’ont cessé d’être plus nombreuses, les plus grandes structures n’hésitant pas à utiliser plusieurs centres du genre, arguant du fait que le danger de perdre des informations de premier plan guette moins les structures qui stockent en plusieurs endroits. … qui garantissent une sécurité accrue de l’outil De nos jours, pour nombre d’entreprises de services, les bases de données ont souvent une valeur cruciale qui participe du fonctionnement même des entreprises. Celles-ci sont donc extrêmement sensibles à leur protection. Il s’ensuit naturellement que les centres de traitement des données exigent toujours de plus « hauts » niveaux de sécurité et de service, histoire d’assurer l’intégrité et le fonctionnement des appareils sur place. En quelques années, des millions de mètres carrés destinés à abriter de tels centres ont même été construits aux quatre coins du monde, dans l’espoir de les voir occupés par des serveurs. Depuis, leur concentration s’est poursuivie, avec le développement de centres spécialisés pour lesquels les défis les plus importants sont la maîtrise de la climatisation et, E S PA C E E N T R E P R I S E S > E C H O S surtout, la consommation électrique. Ce mouvement a été intégré dans le green computing et vise à aboutir à des centres de traitement de données dits écologiques pour lesquels sont apparus des outils spécialisés. Bonne nouvelle pour le Luxembourg belge Afin de faire face à ses besoins actuels et futurs en matière de gestion de l’information, le Groupe BNP Paribas a décidé de se doter de deux nouveaux « data centers » qui seront construits à proximité de Bastogne. Suite à une recherche de sites potentiels au niveau international, c’est en effet l’offre de l’intercommunale Idelux qui a été retenue. BNP Paribas confirme ainsi son engagement sur le marché belge, déjà concrétisé par l’installation chez nous de plusieurs centres de compétence et de décision dans le cadre du Plan Industriel lié à l’acquisition de Fortis Banque. De son côté, le Conseil d’administration d’Idelux a marqué son accord fin octobre pour vendre au Groupe BNP Paribas deux terrains d’environ 10 hectares en Centre-Ardenne, non loin de Bastogne. Le projet de BNP Paribas est de construire sur chaque terrain, en trois phases successives échelonnées sur 15 ans, trois bâtiments d’environ 7.000 m² et un bâtiment logistique de 1.200 m². La première phase devrait être opérationnelle en 2015. Au terme de ce programme, l’investissement du Groupe BNP Paribas sera donc d’environ 44.000 m² de bâtiments affectés à l’activité « data centers ». À terme, le projet devrait être aussi générateur de 70 à 80 emplois nouveaux. Entreprendre Aujourd’hui N°137 - décembre 2011- 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :