Entreprendre Aujourd'hui n°136 novembre 2011
Entreprendre Aujourd'hui n°136 novembre 2011
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°136 de novembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : Altitude 500 se trouve dans le peloton de tête des producteurs européens de sapins de Noël. Rencontre avec Louis Brasseur, administrateur délégué.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
Province de LUXEMBOURG Direction é conomie Les périls qui guettent cette dynamique sont moins la crise actuelle ou la concurrence internationale que l’approvisionnement en matière première - un comble chez nous ! - ou les difficiles relations avec certaines administrations. Explications. Dates et chiffres clefs Spanogroup est une entreprise flamande vieille de près de cinquante ans. C’est en 1998 qu’elle a installé à Vielsalm - Burtonville précisément - une unité de production de MDF 1, la seule de Belgique, et de parquet stratifié : Spanolux. L’entreprise emploie aujourd’hui 360 personnes. Sa capacité de production s’élève, annuellement, à 300.000 m³ de MDF et 20 millions de m² de parquet. Spanolux ne compte pourtant pas de « grands » clients industriels. Son marché est fait de petits clients, de petites commandes, de petits chargements. Rien à voir avec un Ikea, par exemple. La stratégie de Spanolux est basée sur l’innovation, la qualité, la flexibilité. Les produits - de qualité élevée - sont commercialisés sous la marque Spanolux pour le panneau MDF et la marque Balterio pour le parquet stratifié (car Spanolux est depuis dix ans en joint venture avec Balta, producteur textile), ou sous des marques privées. Précisons aussi que l’international est une réalité quotidienne pour cet outil luxembourgeois dont les produits sont à près de 60% exportés. 1. Le MDF - Medium Density Fiberboard - est un panneau composite de fibres de bois à moyenne densité, par opposition aux panneaux de fibres de bois durs, à la densité élevée. Il est constitué de fibres de bois et d’un liant synthétique que l’on soumet à des contraintes de température et de pression. (Extrait de Wikipédia) 44 - Entreprendre Aujourd’hui N°136 - novembre 2011 Spanolux et les noeuds de la filière bois « Gros porteur » de l’industrie provinciale, entreprise exportatrice de 1er plan, important employeur d’une sous-région qui en manque, Spanolux est en permanent développement. Menace sur le bois Spanogroup avait choisi d’implanter une unité de production en Ardenne pour qu’elle puisse être facilement approvisionnée en bois brut, matière première de l’usine. Cette proximité était même au cœur de la réflexion stratégique d’intégration verticale de la production : « directement de la forêt au produit fini ». Mais aujourd’hui, la vogue du bois énergie, portée à la fois par la crise énergétique et le souci environnemental, fait peser une menace sur l’approvisionnement en bois de l’entreprise, et partant sur l’entreprise elle-même. Non seulement le bois se raréfie, mais en plus son prix explose ! Or, dans un marché internationalisé et hyper-concurrentiel, de surcroît en période de crise, il est inconcevable d’essayer vendre plus cher le produit fini. Et les limites de la compression des coûts de production - réduction de la quantité de colle, de la consommation d’énergie, du nombre d’équipes - seront vite atteintes. Des questions fondamentales d’orientation du développement se posent donc ici. Quelles sont les priorités dans les options de valorisation du bois wallon ? Le bois-énergie est-il une solution réellement durable ? Qu’adviendra-il du secteur de la transformation du bois si Electrabel aussi décide d’alimenter ses centrales avec cette matière ? Ne serait-il pas temps d’adopter ce principe déjà en vigueur ailleurs : « un bois qui peut être valorisé pour fabriquer des produits NE peut PAS être brûlé » ? Bref, le marché du bois est en train de se déstructurer, au bénéfice des exploitants forestiers peutêtre, mais assurément pas des entreprises de valorisation du bois. Et aucune règle ou régulation nouvelle ne voit le jour. Intenable pour une entreprise de la taille de Spanolux. Le plombet l’or du développement D‘autres obstacles brident aussi le développement local de Spanolux, qui énervent la direction flamande. Le parc d’activités tarde à être étendu et la mobilité y est difficile et dangereuse. Les Le Fonds européen de Développement Régional et la Région wallonne investissent dans notre avenir. relations avec plusieurs services de l’administration wallonne sont problématiques. Certains contrôles, qui paraissent tatillons et inappropriés, ont des conséquences lourdes sur l’investissement ou l’activité. La difficulté de recruter - ou de conserver - des techniciens qualifiés constitue une autre embûche à la productivité. Pourtant, l’entreprise veut voir son avenir ici et nourrit des projets nouveaux, notamment dans la valorisation de nouvelles biomasses, dans l’isolation, la création de nouveaux parquets ou encore de nouveaux systèmes de fixation. Et pour le développement de ses projets et produits neufs, elle apprécie pouvoir s’appuyer sur Technifutur, dont il n’existe pas d’équivalent en Flandre. De la nécessité du débat Le discours direct et critique des responsables de Spanolux est fortement interpellant. Il rappelle que le développement d’une entreprise, d’un secteur, d’une région, n’est ni naturel ni spontané. Il engage des recherches, des expériences, puis des choix et des responsabilités à plusieurs niveaux. Spanolux nous dit que ce sont ces choix qu’il faut aujourd’hui pouvoir mettre en débat. Spanolux SA Zoning industriel de Burtonville Route de la Forêt, 2 6690 Vielsalm Tél. : 080 29 27 10 ou www.spanogroup.be
Le Fonds européen de Développement Régional et la Région wallonne investissent dans notre avenir. Province de LUXEMBOURG Direction é conomie ITW Mima De l’expertise dans le packaging industriel Aux origines Mobil Plastics Europe s’installe sur le zoning de Latour dès 1979, soit deux ans seulement après le choc sidérurgique lorrain. La nouvelle usine fabrique du film stretch destiné à l’emballage industriel. La production va se diversifier en suivant l’évolution des marchés et de la recherche. En 1997, Mobil souhaite se défaire de la branche stretch. C’est ITW qui s’en porte acquéreur. Ainsi va naître ITW Mima. La même année, une unité de production de films voit le jour en Irlande. Elle sera suivie d’une seconde unité quelques années plus tard. Des solutions packaging complètes Les lignes de production installées à Latour ne sont qu’une partie de l’expertise développée par ITW Mima dans le domaine de l’emballage. Grâce au savoir-faire du groupe dans le domaine de l’outillage, Mima propose des solutions « emballage » complètes : depuis le centre de recherche et développement chargé d’étudier les besoins spécifiques du client et d’y apporter une réponse adéquate, de la mise en production du film avant la phase des tests et la fourniture de la solution au client, ITW gère l’ensemble du processus. Forte de 120 personnes (production, management et service clients), ITW Mima fait partie du paysage gaumais depuis 32 ans. ITW (Illinois Tool Work Inc.), ce sont plus de 700 « business units » actives dans quatre grands secteurs industriels : équipement automobile (moulage, extrusion et connectique), fourniture de matériel de préparation, de découpe et de conditionnement alimentaire, d’outillage et de pièces dans le domaine de la construction et enfin, de solutions packaging. Le groupe emploie 50.000 personnes dans 52 pays. Visite… De la haute technologie… N’allez surtout pas vous imaginer que les films d’emballage étirables sont des produits banals. La recherche est incessante et les technologies mises en œuvre ne cessent d’évoluer. Trois grandes familles de produits sortent de Latour : le « cast », qui est un film coulé, il allie souplesse, transparence et adhésion alors que le « blown », film soufflé, privilégie plutôt la résistance à la perforation et la rigidité. Chacun de ces deux types de films trouve des applications spécifiques dans l’emballage et la sécurisation de différents types de charges sur palettes. Le troisième produit est un film opaque, anti-UV, destiné à l’agriculture (enrobage de ballots). Une performance maximum doit - c’est dans l’air du temps - aller de pair avec économies de matière et offrir des possibilités de recyclage importantes. La matière première est elle-même issue du recyclage de polyuréthanes et les produits finis sont étudiés pour être recyclés à 100%. … et de la performance Enfin, ITW Packaging a développé une gamme de machines performantes qui permettent l’emballage des charges les plus diverses sur palettes. Quel que soit le type de produits palettisés, ITW Mima propose toujours le film et l’outillage adapté à la situation. Des grands noms mondiaux font d’ailleurs confiance en l’entreprise gaumaise : Nestlé, Coca-Cola, Unilever, Danone, Yoplait, Guinness ont reconnu l’expertise Mima et continuent à choisir les produits et outillages développés par ITW Mima Packaging. ITW Mima Zoning de Latour à Virton Tél. : 063 58 87 00 ou www.mimaitw.be Entreprendre Aujourd’hui N°136 - novembre 2011 - 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 52-53Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 54-55Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 56-57Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 58-59Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 60