Entreprendre Aujourd'hui n°136 novembre 2011
Entreprendre Aujourd'hui n°136 novembre 2011
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°136 de novembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : Altitude 500 se trouve dans le peloton de tête des producteurs européens de sapins de Noël. Rencontre avec Louis Brasseur, administrateur délégué.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
ESPACE ENTREPRISES > ECHOS Léglise Encore une médaille pour la Brasserie d’Ebly Le prochain objectif de la petite entreprise est désormais arrêté : devenir une « vraie » brasserie Même si les concours en tous genres n’ont au final que le rayonnement qu’on veut bien leur donner, les récompenses glanées de-ci delà taillent petit à petit une réputation qui n’est pas sans générer in fine un retour en terme d’activité. Médaille d’argent, pour la Triple Corne Comme l’année passée, le Mondial de la bière se déroulant à Strasbourg a récemment décerné sa médaille d’argent du grand public à la jeune brasserie d’Ebly. Mais cette année, c’est la triple Corne qui reçu cette récompense. « Nos deux produits étaient en compétition parmi 504 bières », nous confiait Gaëtan Patin. « C’est vraiment dingue, la même médaille du grand public (coup de cœur) nous revient, mais pour la Triple Corne cette fois. C’est fou ! ». Un marché… Suite à cette seconde médaille, le jeune brasseur franchit un palier. Des échanges commerciaux devraient être du coup intitiés prochainement entre l’Ardenne et l’Alsace. « Nous avons été en relation avec beaucoup d’importateurs. Espérons que cela porte ses fruits car l’Alsace, même s’il n’y a plus de brasserie artisanale, reste une grande terre brassicole ». Bientôt dans ses murs Pour l’avenir, le projet brassicole avance bien. Très bien même ! Le jeune brasseur nous explique que bientôt la brasserie d’Ebly sera définitivement terminée. « Une brasserie ne se monte pas ainsi d’un coup de baguette magique, surtout lorsque l’on part de zéro. Les investissements sont gigantesques. Mais après ces 20 premiers mois, je peux déjà vous dire que la brasserie définitive sera opérationnelle, et ouverte au public, pour 2014 ». Brasserie d’Ebly Rue Champs Claire, 70 à Ebly Tél./fax : 061 25 69 61 www.lacorneduboisdespendus.be 10 - Entreprendre Aujourd’hui N°136 - novembre 2011 Libramont Le Comptoir hôtelier du Luxembourg belge porté sur les fonts baptismaux Coup de pouce pour le secteur… Le secteur hôtelier en Luxembourg belge - grand pourvoyeur de main-d’œuvre et l’une des activités économiques majeures sur le territoire - offre des visages très nuancés lorsque l’on entreprend de l’analyser plus en profondeur. En effet, derrière les jolies façades, les intérieurs cossus, et entre les assiettes, se cachent parfois des situations moins idylliques que dénoncent tour à tour Thierry Neyens, Président de Fed.HoReCa Wallonie, et René Collin, Député provincial à l’Economie et au Tourisme. En mars dernier, une « task force » a même vu le jour, elle ambitionnait à la fois d’évaluer la situation et, surtout, d’identifier les principales difficultés pour mettre en place un plan ambitieux de soutien. Dont acte, avec des opérateurs spécialisés, parmi lesquels la FTLB, Idelux, le CITW (Centre d’ingénierie touristique de Wallonie), les Fédérations HoReCa Wallonie et Luxembourg, la Province et la Chambre de commerce, qui vont mettre leurs forces et compétences au service des professionnels du secteur. Tirer la sonnette d’alarme Certes, l’activité économique qui découle du tourisme n’est pas globalement en péril, mais le secteur de l’hôtellerie souffre pour l’heure de plusieurs maux qui le fragilisent. Pour le touriste qui choisit de séjourner chez nous, l’image n’a guère évolué négativement au fil du temps. Mais, si l’ensemble bénéficie du potentiel largement exploité par certains, l’arbre ne cache plus la forêt. Et les difficultés liées à des évidences comme la saisonnalité, la concurrence, voire la crise économique, se doublent aujourd’hui d’une réflexion plus profonde quant à la fonctionnalité d’un outil vieillissant que les patrons eux-mêmes songent - pour la moitié d’entre eux ! - à transmettre. Alertées par le Président de la Fédération HoReCa, les Autorités provinciales ont décidé il y a plusieurs mois de prendre le taureau par les cornes et de mener une véritable croisade en faveur de ces hôteliers qui, en proie au doute, aux difficultés financières ou à la mutation de secteur, éprouvent désormais d’énormes problèmes et voient leurs chiffres jouer au yoyo. Un métier exigeant Et pour cause, le visage même du secteur hôtelier est aujourd’hui bouleversé. De plus en plus vieillissant, le patrimoine hôtelier perd de sa valeur faute d’investissements. Ajoutez à cela une rentabilité faisant souvent défaut si elle est envisagée en dehors de la structure familiale (notamment parce qu’elle est grevée par les charges salariales,ndlr), des aides faibles comparativement à d’autres secteurs, une concurrence élevée de l’étranger, l’explosion du tourisme rural, des horaires extrêmement lourds, les investissements conséquents nécessaires à tout projet attractif, la frilosité des banques et, ce faisant, la complexité de monter des projets neufs, bref une multitude de facteurs qui ne plaident aucunement en faveur d’un boom du secteur. On notera encore que le parc hôtelier passe depuis quelques années aux mains d’entrepreneurs extérieurs à la province (Flamands et Hollandais pour la plupart,ndlr), mais cela ne change rien à la photographie d’ensemble qui vient d’être faite. Une photographie entre gris clair et gris foncé, plutôt sombre donc, où émergent quand même çà et là de petites touches aux couleurs plus vives.
Des problèmes… mais aussi des succès Et oui, ne noircissons pas exagérément le tableau. L’hôtellerie luxembourgeoise n’est pas moribonde, loin s’en faut. Du nord au sud, en passant par l’est et l’ouest, sans citer les noms que tout le monde connaît, certains tirent leur épingle du jeu. Pourquoi ? Comment ? Allez savoir… D’aucuns avancent l’attrait touristique du lieu d’implantation, d’autres penchent pour l’accueil, le service et l’ensemble des prestations. Pêlemêle, ajoutons y les habitudes, le bouche à oreille… Mais ne perdons pas de vue une donnée essentielle parmi d’autres : les investissements. L’adage ne dit-il pas que celui qui n’avance pas recule ? Et bien cela semble se vérifier également parlant de l’hôtellerie. Reste que l’argent est ici comme dans d’autres types d’activités le nerf de la guerre. Or un hôtel ou un restaurant suppose de lourds investissements. Le porteur de projet devra donc s’endetter, mais aussi convaincre les bailleurs de fonds en différenciant son offre par rapport à la concurence. Le problème se pose toutefois avec plus d’acuité lorsqu’il s’agit de « reprendre » puisque les sommes sont importantes. Il faudra alors disposer de fonds propres car les cashflows sont généralement trop faibles par rapport aux actifs, surtout si la reprise prévoit de moderniser l’outil. Le Comptoir hôtelier du Luxembourg belge… bureau de conseil, d’aide et d’appui Pour faciliter les transmissions comme pour développer le secteur et répondre à la demande de professionnels trop souvent seuls, le Comptoir hôtelier du Luxembourg belge a donc été créé. À lui d’être le lien fort entre des indépendants, patrons et chefs d’entreprises esseulés, à lui de redynamiser les vocations pour ce secteur parmi les plus porteurs de notre image luxembourgeoise. Véritable guichet à destination des professionnels en activité et des candidats souhaitant créer leur propre business ou transmettre leur outil, ce comptoir a été pensé pour venir en aide de toutes les manières, qu’il s’agisse de faciliter l’accès aux ressources financières, d’adapter les montages juridiques et financiers, de sensibiliser, de renseigner, de fédérer, de répondre… Financé par la Province, ce comptoir vous accueillera sur rendez-vous au sein de la Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge, Grand’Rue 1 à Libramont, il sera géré en collaboration avec la FTLB et Fed.HoReCa Luxembourg. La Chambre, particulièrement soucieuse de ce pan majeur de notre activité économique, mettra quant à elle à disposition une personne ressources disposant de connaissances approfondies dans le domaine. Ce faisant, le Luxembourg s’est donc doté d’un « help desk » reprenant l’ensemble des matières, documents et outils nécessaires au moment de la création et de l’installation, autant de supports qualitatifs utiles à l’accompagnement (mise aux normes, suivi…) et essentiels pour le développement de la structure, en cas de problèmes ou lors de la transmission. Plus d’infos : Comptoir hôtelier du Luxembourg belge, Grand’Rue 1 à Libramont 061 29 30 40 Frédéric LION Un partenaire financier fiable à l’écoute de votre situation patrimoniale. Un conseiller efficace grâce à des produits de placement et d’épargne diversifiés. Bernard HOGGE Spécialiste en matière de crédits, il contacte pour vous les meilleurs organismes de prêts, les plus efficaces et les moins chers, en toute discrétion. L’efficacité de l » esprit familial ! Rue DR Hustin, 32 à 6760 ETHE 063/57.66.41 www.assurgaume.com Myriam SEMES Responsable de l’AGENCE IMMOBILIERE de référence en GAUME, elle vous guide et vous épaule dans vos projets de VENTE ou d’ACHAT d’un bien immobilier. Vincent SEMES Courtier en Assurances depuis 25 ans, il confie vos contrats aux meilleures compagnies et gère Entreprendre Aujourd’hui N°136 - novembre 2011- 11 vos sinistres de main de maître.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 52-53Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 54-55Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 56-57Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 58-59Entreprendre Aujourd'hui numéro 136 novembre 2011 Page 60