Entreprendre Aujourd'hui n°135 octobre 2011
Entreprendre Aujourd'hui n°135 octobre 2011
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°135 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 15,6 Mo

  • Dans ce numéro : Rencontre avec Johnny Macoir, de MJ Pack, qui a fait de l'emballage un métier essentiel !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
A LA CHAMBRE > agROALIMENTAIRE Les entreprises de l’agroalimentaire ont des obligations ! En comprendre les objectifs à long terme aide peut-être à s’y conformer… Bon, il n’entre pas dans nos intentions de dire que l’hygiène alimentaire et les efforts entrepris pour que l’industrie agroalimentaire y soit attentive ont nécessairement révolutionné les choses au point d’influencer le devenir du genre mais, parmi les facteurs combinés, l’amélioration sanitaire des méthodes et process de production de la « fourche à la fourchette » a porté des fruits qu’il serait sot d’ignorer. Ainsi, vous qui produisez, transformez, emballez et importez des denrées, lisez les quelques lignes qui suivent, cela devrait vous intéresser… ou, à tout le moins, vous rafraîchir (un peu) la mémoire. Autocontrôle, la base en matière de sécurité alimentaire L’autocontrôle, vous le savez, est une mesure obligatoire. Elle concerne toute entreprise et tout producteur relevant du secteur agroalimentaire. Certes, des différences existent bien au niveau des exigences, notamment selon la taille, le secteur précis ou la chaîne de distribution mais, dans la plupart des cas, les règles édictées dans l’HACCP (Hazard analysis and critical control points ou analyse des risques et des points critiques de contrôle) doivent impérativement être respectées. Sept grands principes y sont décrits, ils identifient tout danger lié à votre production, ainsi que les points critiques de contrôle. Pour chacun de ces CCP, les limites critiques sont établies afin de différencier l’acceptable de ce qui ne l’est pas pour la prévention, l’élimination ou la réduction des risques identifiés. Afin de s’assurer que ces limites seront respectées, l’entreprise est tenue d’établir et d’appliquer des procédures de surveillance efficaces, ainsi que des actions correctives et préventives, par exemple lorsque la maîtrise ne s’avère 28 - Entreprendre Aujourd’hui N°135 - octobre 2011 L’espérance de vie qui croît est tout sauf le fait du hasard. Et il n’y a pas que les progrès de la médecine qui participent au phénomène, sachez-le… Vous n’y pensez probablement pas comme ça d’emblée, mais l’amélioration des conditions d’hygiène au quotidien fait par exemple partie de l’évolution positive en question, y compris s’agissant d’hygiène et de sécurité alimentaires. Tiens, tiens… pas assez efficace. Précisons encore pour être complets que d’autres procédures et documents sont également réclamés comme preuve de l’efficacité de tout système. Pas simple, n’est-ce pas ? Mais vous pouvez cependant vous faire aider ! Ne perdez toutefois jamais de vue qu’un consultant externe ne doit en aucun cas se substituer à vous car, en cas de problème, c’est l’entreprise, et elle seule, qui assume la responsabilité. Notification obligatoire : gage de sécurité pour tous ! Au-delà du contrôle et des procédures mis en place pour garantir un niveau d’hygiène élevé et des risques les plus faibles possibles, il est également demandé à tout producteur de prévenir l’AFSCA lorsqu’un produit (de sa production, transformation ou importé) peut s’avérer préjudiciable à la santé humaine, animale ou végétale. Idem, si une erreur venait à être découverte sur une quelconque étiquette, notamment au niveau de la date limite de consommation ou de la température de conservation. Et n’allez pas imaginer que réagir en ce sens et notifier tout problème constaté stigmatise l’entreprise, bien au contraire… La traçabilité, suite logique… Tant pour s’acquitter de l’autocontrôle obligatoire que pour donner une information pertinente aux consommateurs et aux autorités, un producteur doit connaître ses produits. Cela va sans dire ! Chacun doit donc être attentif aux dates d’achat, de transformation, de vente, aux conditions de production… En la matière, la traçabilité des ingrédients et emballages directs, entrants et sortants, est primordiale. C’est la clé de voûte du système, elle doit d’ailleurs être conservée Avec le soutien de la DGARNE Wallonie durant 2 ans (sauf dérogation) au sein de l’établissement pour contrôle. N’oubliez jamais que tout système permettant de faire le lien entre les matières entrantes et les produits sortants sera jugé acceptable. à chacun sa méthode, mais pensez, par exemple, à indiquer les numéros de lots sur les factures correspondantes. L’étiquetage, un outil marketing… et informatif L’emballage, outre sa fonction première que l’on double généralement d’une valeur marketing toujours plus accentuée, informe aussi – et c’est là une fonction non moins négligeable - quant aux particularités du produit. Tout qui vend directement à un client final a donc des obligations. La Directive 2000/13/CE y fait référence et, même si elle traite essentiellement de généralités, il convient de ne pas passer à côté des spécificités qui concernent plus spécialement l’outil qui est vôtre. » > Quelques règles ou remarques en vrac ! • Vous avez le choix, pour les colorants par exemple, d’indiquer le nom complet du produit ou d’utiliser le code E…• La mention sans additif ni conservateur peut être ajoutée, sauf si vous utilisez un produit déjà travaillé avec des additifs ou conservateurs.• Le cas échéant, il est obligatoire d’indiquer la mention « conditionné sous atmosphère modifiée ».• Les ingrédients, y compris les additifs, doivent être mentionnés dans l’ordre décroissant de la composition.• Si on fait état d’un ingrédient dans le nom du produit, il est obligatoire d’indiquer le pourcentage de cet ingrédient dans la composition.
• Certains ingrédients peuvent être mentionnés de manière plus globale via leur catégorie (voir Annexe I de la directive). Par exemple : les fromages, les épices, le sucre, les huiles, les légumes…• D’autres ingrédients sont au contraire obligatoirement repris de manière précise : nom de la catégorie suivi du nom spécifique ou du numéro E…• Une attention particulière doit être portée aux allergènes au vu des risques non négligeables pour les personnes allergiques. La directive 2003/89/CE définit d’ailleurs 14 allergènes qui seront obligatoirement indiqués sur l’étiquette…• Enfin, notez que la valeur nutritionnelle et les apports journaliers recommandés seront bientôt obligatoires… et sont calculés sur la base des moyennes pour une femme. Faites-vous aider… Les règles sont donc nombreuses, non ? Elles peuvent en outre se révéler difficiles à implémenter dans une production. Le recours à des professionnels est peut-être la solution. Pensez-y… a o o Plus d’informations : www.afsca.be En collaboration avec Lorraine Bodeux Projet agroalimentaire 061 29 30 66 N’oubliez pas le 16 novembre notre séance d’accompagnement relative aux certifications. Pour les renseignements pratiques : www.ccilb.be (agenda) lorraine.bodeux@ccilb.be 061 29 30 66 44 Wallonie NETTOyAgE LA LORRAINE an ENTRETIEN dEs EsPAcEs vERTs sOINs AuX ARBREs ROgNAgE dEs sOuchEs TITREs - sERvIcEs PETITEs RéNOvATIONs PEINTuREs Zone Artisanale de Weyler rue Claude Berg, 32 A - 6700 ARLON rue de la Gare, 91 - 6880 BERTRIX Tél. 063 60 80 21 fax. 063 23 22 31 secretariat@lalorraine.org www.lalorraine.org Entreprendre Aujourd’hui N°135 - octobre 2011- 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 52-53Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 54-55Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 56-57Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 58-59Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 60