Entreprendre Aujourd'hui n°135 octobre 2011
Entreprendre Aujourd'hui n°135 octobre 2011
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°135 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 15,6 Mo

  • Dans ce numéro : Rencontre avec Johnny Macoir, de MJ Pack, qui a fait de l'emballage un métier essentiel !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
MMM ESPACE ENTREPRISES > ECHOS Transinne Le spatial a (aussi) la cote chez nous… Décollage réussi pour Galileo ! Accord historique mi-octobre entre Vitrociset Belgium et Thales Alenia Space Deutschland pour le déploiement global des infrastructures terrestres de Galileo. Le lancement des deux premiers satellites de la constellation finale de Galileo a eu lieu le 20 octobre dernier, à Kourou (Guyane), mais c’est chez nous que Vitrociset Belgium et Thales Alenia Space Deutschland GmbH ont officialisé leur partenariat en signant un important contrat pour le déploiement aux quatre coins du monde des systèmes Galileo Sensor Stations (GSS). Vitrociset Belgium SPRL Rue Devant les Hêtres 2 à Transinne 061 23 00 04 ou www.vitrociset.be Bertrix La trigénération n’est pas l’apanage du Groupe François… Le Saupont maîtrise aussi ce procédé révolutionnaire, et depuis 2009 encore ! En confondant vitesse et précipitation, nous nous sommes rendus coupables, en nos pages de septembre, d’une maladresse que n’a pas manqué de relever - avec raison - la direction du Saupont que nous remercions pour cette précision. Faute journalistique oblige, nous rendons à César ce qui lui revient, à savoir que l’entreprise bertrigeoise a effectivement deux ans d’avance sur le projet Kiowatt, notamment porté par le Groupe François, qui a récemment présenté son projet en territoire luxembourgeois comme la première européenne en matière de trigénération. Lancé il y a deux ans, le projet trigénération du Saupont est aujourd’hui une réalité si évidente à nos portes que nous l’avions oubliée. Erreur ! Le Saupont Rue de Lonnoux, 2 à Bertrix 061 41 18 16 ou www.lesateliersdusaupont.be 10 - Entreprendre Aujourd’hui N°135 - octobre 2011 Arlon Idelux-AIVE change de direction… René Delcomminette cède son siège à Fabian Collard Vous l’avez probablement lu, vu ou entendu, le Groupe Idelux-AIVE a tout récemment changé de patron. Retraite oblige, le numéro 1 de l’Institution a rangé ses cartons. À la direction générale, exit donc René Delcomminette, qui après onze années a tiré sa révérence, le nouvel homme fort - directeur général comme on le nomme dans le chef-lieu - s’appelle Fabian Collard. Il est jeune et encore peu connu, le défi qui l’attend semble l’emballer… Disons-le sans ambages, avec le départ de René Delcomminette, l’Intercommunale attaque bel et bien une nouvelle ère que d’aucuns sentent déjà poindre du côté de la Drêve de l’Arc-en-ciel. On connaissait le patron d’hier, beaucoup le craignaient, nombreux respectaient sa carrière, reste à son successeur à imprimer sa propre marque, à imposer ses objectifs, à définir, voire à ciseler, sa stratégie. C’est un quadra bien dans sa peau, laissons-lui le temps de placer ses pions, laissons-le s’exprimer… Fabian Collard, nouveau big boss Réfléchi, consensuel mais déterminé, Fabian Collard occupe depuis le 17 octobre dernier le job de Directeur général du Groupe des intercommunales Idelux- AIVE. Première rencontre avec un patron au service du développement économique et environnemental de la province de Luxembourg. EA : Fabian Collard, nouveau Directeur général d’Idelux-AIVE, qui êtes-vous ? Fabian Collard : Un Luxembourgeois, heureux d’apporter mes compétences au sein de ma région parce que, sans flagornerie, je suis convaincu de la qualité exceptionnelle des personnes que j’y côtoie au sein des intercommunales, du monde politique, des associations, des entreprises… EA : Services aux communes, développement économique, gestion de l’environnement : les métiers des intercommunales sont terriblement variés. Votre tâche va être rude, non ? Fabian Collard : Non seulement les métiers, mais aussi les sensibilités et les personnalités. Cette complexité peut être regardée comme un obstacle ou comme une richesse. J’opte pour la complémentarité de ces compétences et de ces sensibilités. Fabian Collard, nouveau DG d’Idelux-AIVE EA : Comment envisagez-vous d’imposer votre vision des choses ? Fabian Collard : Nous ne pouvons plus nous contenter de bien faire nos métiers chacun. Nous devrons faire groupe et regarder au-delà, avec l’ensemble des acteurs luxembourgeois, comment construire un vrai développement et un avenir pour ce territoire qui nous est commun. Vous savez, j’ai été choisi à cette fonction de direction générale sans complaisance mais aussi avec le soutien unanime des actionnaires privés des intercommunales. Ce constat contribue à me rendre confiant dans notre capacité à mener ensemble des réflexions prospectives qui seront mises au service de la région et des entreprises. Après, c’est une question de volonté et de temps. EA : Quelles sont les grandes lignes de votre programme stratégique ? Fabian Collard : Nous sommes tenus de suivre un programme qui est défini jusqu’en 2013. Parallèlement, je veux renouer des liens concrets avec la Lorraine, l’Allemagne, le Grand-Duché de Luxembourg, aller à la rencontre des communes et des entreprises avec un leitmotiv : l’innovation. Des ferments de nouveauté sont présents un peu partout, nous devons contribuer à les activer, à leur faire place pour rencontrer les exigences du monde de demain. En vrac : le défi énergétique, la crise économique, la reconnaissance de nos spécificités de région rurale… EA : Un message pour les entreprises ? Fabian Collard : Elles doivent savoir que nous sommes solidaires avec elles. Notre rôle est de soutenir le développement économique à leurs côtés, avec nos contraintes. Idelux-AIVE Drève de l’Arc-en-Ciel 98 à 6700 Arlon 063 23 18 11
Faire l’unanimité en affirmant qu’une société qui ne communique pas n’existe pas… facile ! Mais la question n’est évidemment pas s’il faut ou non communiquer, mais bien comment le faire de la manière la plus performante et la plus adaptée à son marché et à ses objectifs. La question est d’autant plus cruciale que le nombre de supports et de moyens de communication sont devenus extrêmement évolutifs, de plus en plus variés et toujours plus nombreux. La crédibilité et l’impact d’une communication étant également fonction du nombre de croisements diversifiés de ses sources de diffusion, un plan de communication précis est un prérequis à la rentabilisation maximale de ses investissements publicitaires. à défaut d’en avoir le budget illimité. à ce titre, il est devenu raisonnable d’envisager la vidéo comme un outil de communication. Nos repères changent et pas un peu ! Saviez-vous que Google enregistre 31 milliards de recherches par mois ? Que YouTube est devenu le second moteur de recherches au monde ? Que 3 milliards de photos sontuploadées chaque mois sur Facebook ? Plus de 2 milliards de tweets par mois… 77% des consommateurs se laissent influencés dans leurs achats par les avis publiés sur le web ! Imaginiez-vous que 84% des internautes y regardent de la vidéo ? Que 40% du trafic internet sur GSM est utilisé en vidéo ? 2 milliards de vidéos visionnées sur YouTube… par jour ! PUBLI-REPORTAGE Et la vidéo dans tout ça ? La question de la vidéo pourrait se résumer en trois points : 1. elle est devenue le support le plus sollicité et le plus regardé par tous les publics ; 2. elle est le support multicanaux le plus adapté aux nouveaux média (sociaux) et s’y diffuse gratuitement ; 3. elle est un puissant outil de référencement et d’image. Googlė, yo. Professional Video, Differently ! Mais indépendamment de ceci, la vidéo reste avant tout un moyen de communication dynamique et particulièrement efficace pour qui sait la concevoir et la réaliser de manière adaptée, pertinente et professionnelle. Notre centre de documentation (sur www.orangeclignotant.be) fournit de nombreuses données pratiques à ce sujet : Où et comment diffuser son film, Comment personnaliser son canal YouTube, Les subsides proposés, Comment réaliser un film d’entreprise... Orange Clignotant Bien plus que du cinéma ! Notre société n’est pas une maison de production comme les autres : nous concevons la vidéo comme un véritable outil Marketing et de Communication ! En faisant appel à notre expertise et à notre expérience en Communication et en Publicité et sans que cela ne vous coûte un euro cent de plus ! Nous voulons que nos réalisations soient ainsi des films d’impact. C’est-à-dire avec un réel Retour sur Investissement. Bien plus qu’une belle histoire et de belles images, nos films sont avant tout un moyen concret d’atteindre vos objectifs. Bien sûr, nos équipes de tournage sont constituées de professionnels passionnés par leur métier et font appel aux dernières innovations technologiques en matière de tournage et de postproduction. Mais, à nos yeux, l’un ne peut aller sans l’autre ! Sinon, à quoi bon investir dans un film ? www.orangeclignotant.be tél : 02 377 12 68 « Bien plus qu’une belle histoire et de belles images, nos films sont avant tout un moyen d’atteindre des objectifs concrets... » Alexis DE LA CROIX, Managing Director – Orange Clignotant La vidéo d’impact, professionnelle et à budget accessible ! Si je suis personnellement très exigent avec mon propre personnel sur la qualité du service rendu à nos clients ; j’en attends tout naturellement autant de la part de mes fournisseurs ! à ce titre, je peux dire que la créativité et la réactivité d’Orange Clignotant a été à la hauteur de nos attentes tout au long de la réalisation de notre film. Une collaboration comme on les apprécie. Philippe Emond – www.emond.bmw.be Entreprendre Aujourd’hui N°135 - octobre 2011- 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 52-53Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 54-55Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 56-57Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 58-59Entreprendre Aujourd'hui numéro 135 octobre 2011 Page 60