Entreprendre Aujourd'hui n°134 septembre 2011
Entreprendre Aujourd'hui n°134 septembre 2011
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°134 de septembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 8,5 Mo

  • Dans ce numéro : Rencontre avec André-Marie Morosini, de ML Concept, qui s'est penché sur la chambre du futur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ESPACE ENTREPRISES > RENCONTRE La chambre du futur, vous connaissez ? Vous devriez en tout cas, le concept est surprenant… et les résultats étonnants. L’idée elle-même n’est ni tout à fait neuve, ni vraiment unique, mais la réalisation que nous avons découverte cet été - toute en rondeur, en douceur, en intimité, et dotée d’éléments techniques audacieux - laisse augurer d’un vrai potentiel. On s’y love en quête d’une récupération optimale et l’on découvre un espace plutôt luxueux étudié selon les principes de base de l’aménagement énergétique qui procure une sensation de bien-être. Résultats garantis ! André-Marie Morosini, son concepteur, est intarissable lorsqu’il s’agit d’aborder le sujet, lui qui voue à ce « produit » innovant - qu’il a conçu de toutes pièces et qui répond à ce qu’il pense être le cocon idéal, bien qu’encore perfectible - une véritable passion. La cinquantaine presque sonnante, l’homme a parcouru un bon bout de chemin à la tête de son business et entend aujourd’hui aboutir dans des projets comme celui-là qui lui tiennent à cœur et qui s’inscrivent, à l’instar de ce qu’il défend déjà depuis de nombreuses années, dans son approche globale du bien-être. 6 - Entreprendre Aujourd’hui N°134 - septembre 2011 Jr *ti : 111111111• 1V1010SIN1 CONCEPTEUR IN fERIEURS Concevoir des intérieurs est un métier à part entière Au-delà du simple aménagement des pièces, un Luxembourgeois s’est même penché sur un concept global baptisé La chambre du futur. Rencontre avec André-Marie Morosini… André-Marie Morosini, indépendant dans l’âme ML Concept, c’est en effet depuis toujours une dynamique d’entreprise centrée sur l’aménagement de la maison en accord avec certaines lois, certains principes, certains fluides. Au-delà des placards, des plafonds, des stores, autant de métiers que l’entreprise prend en charge pour une clientèle exigeante plutôt cossue, ML Concept est avant tout l’architecte d’intérieur d’une décoration réussie à l’appui de matériaux de qualité, d’une compétence incontestable, d’une réflexion centrée sur le respect des règles élémentaires de l’aménagement harmonieux et, in fine, du bien-être - encore lui - des occupants des lieux qu’il s’agisse de bureaux, d’une maison d’habitation, d’une véranda ou… d’une chambre. Rencontre…
Entreprendre : Cette chambre du futur est l’aboutissement d’un processus global d’aménagement intérieur. Vous n’auriez pas pu y arriver il y a vingt ans ? André-Marie Morosini : Non, et pour plusieurs raisons. D’abord, il y a vingt ans, à mes débuts, j’avais d’autres objectifs immédiats qui ne me permettaient pas de me consacrer comme je l’ai fait ces dernières années à réfléchir, à chercher et à tester l’ensemble du concept lui-même. Et puis, il y a vingt ans, je ne suis pas sûr que l’aménagement intérieur revêtait l’intérêt qu’il suscite fort logiquement aujourd’hui. Soyons francs, je n’avais pas alors les moyens financiers, ni la clientèle susceptible d’emboîter mon pas, pour me lancer dans une réflexion comme celle-là. Enfin, il y a vingt ans, l’idée elle-même ne m’était peut-être pas encore venue qu’une chambre futuriste, c’est-à-dire conçue tel l’œuf, pouvait apporter à l’homme une sorte de mieux être lié à un meilleur sommeil. Entreprendre : Le concept vous est venu en même temps qu’une série d’autres ont eux-mêmes rêvé d’une maison du futur, ici à Athus… André-Marie Morosini : Tout à fait, le point de départ est là. Hélas, l’ardeur initiale a rapidement décru, me laissant seul avec mes idées, mes espoirs, mes rêves. Le retour à la réalité en quelque sorte. ESPACE ENTREPRISES > RENCONTRE « La spécificité de notre métier nous protège de la concurrence. Je pense en outre que ce que l’on fait n’est ni facile, ni commun, cela exige des qualités que l’ensemble de l’équipe a acquis avec le temps et l’expérience… » L’évolution normale, dirons-nous… Mais je n’ai jamais gommé l’idée originale et ce que j’ai découvert, lu ou appris avec le temps au sujet de l’aménagement intérieur, notamment les principes du Feng Shui ou les études relatives à l’anthropologie du sommeil, n’a fait que renforcer ma curiosité et titillé mon envie créative, créatrice. Entreprendre : ML Concept, c’est pourtant bien plus qu’une « simple » chambre, fut-elle du futur. Votre parcours professionnel a toujours été bien ancré dans le présent. Un présent dynamique, constructif et florissant. Parlez-nous de votre entreprise, de vos défis, de votre réussite… André-Marie Morosini : La réussite n’est pas une donnée suffisante, selon moi, pour mériter qu’on la souligne. Si elle arrive, on s’en félicite, mais n’allez pas vous imaginer que cela vaut à mes yeux la peine d’en tirer une quelconque gloriole. Ce qui me fait avancer, par contre, c’est la réalisation de soi. Fils d’indépendants (sa maman, la septantaine rayonnante est toujours aujourd’hui bon pied bon œil derrière son comptoir,ndlr), frère d’indépendant, je n’ai jamais envisagé la vie professionnelle autrement. C’est comme s’il n’y avait pas d’autres voies d’épanouissement aussi parfaites. Ce qui me pousse, c’est faire des choses, entreprendre, avancer. Et l’argent dans tout cela n’est certainement pas un but, c’est seulement le résultat du travail et de l’investissement. Entreprendre : Jeune ingénieur, vous aviez pourtant déjà décroché le bon job au Grand-Duché voisin, fin des années’80, un must à l’époque. Mais quelque chose clochait… André-Marie Morosini : Oui, je l’ai dit, j’avais ce besoin de me réaliser personnellement. Au début des années’90, je cherchais l’idée. Maintenant, vous me direz que de là à se lancer dans l’aménagement il y a un pas, et pourtant… Pourtant, cela m’a paru évident car les clients eux-mêmes, déjà à l’époque, s’émerveillaient pour telle petite touche décorative alors que nul ne remarquait - et surtout ne se félicitait - d’exploits techniques d’architecture ou d’ingénierie. C’est toujours vrai actuellement, on note qu’un bâtiment est exceptionnel dans sa conception ou son génie, mais l’on craque pour un magnifique papier peint, des stores aux tons flamboyants ou un dressing ultramoderne et soigné. C’est peut-être de cette frustration d’ingénieur qu’est né mon métier, puis ma passion, mon investissement. Entreprendre : Entre 1990 et 1995, vous êtes alors passé de l’aménagement complet à une approche plus spécialisée. Vous avez commencé en association, le succès a immédiatement suivi. Cinq ans plus tard, vous décidiez de voler de vos propres ailes… André-Marie Morosini : C’est rigoureusement exact. En 1992, nous avons été récompensés du Prix de la Fondation Roi Baudouin pour les jeunes entrepreneurs. Un cadeau à l’époque ! Et puis, nous nous sommes développés. » > Entreprendre Aujourd’hui N°134 - septembre 2011- 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 1Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 2-3Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 4-5Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 6-7Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 8-9Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 10-11Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 12-13Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 14-15Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 16-17Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 18-19Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 20-21Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 22-23Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 24-25Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 26-27Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 28-29Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 30-31Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 32-33Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 34-35Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 36-37Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 38-39Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 40-41Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 42-43Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 44-45Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 46-47Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 48-49Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 50-51Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 52-53Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 54-55Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 56-57Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 58-59Entreprendre Aujourd'hui numéro 134 septembre 2011 Page 60