Enfants Bien-être n°2 oct/nov 2014
Enfants Bien-être n°2 oct/nov 2014
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°2 de oct/nov 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 31,9 Mo

  • Dans ce numéro : réussir à l'école... doit-on l'aider à faire ses devoirs ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
•Mes enfants & moi MES ENFANTS & MOI Lui annoncer une séparation Comment peut-on se séparer, et quelquefois se détester, lorsqu'on a tout partagé au point de construire ensemble une famille ? Les questions des enfants sur le divorce laissent en général les adultes sans voix tant elles sont directes. Pour eux, comme pour les adultes, la rupture représente une épreuve dont il ne sert à rien de minimiser les effets. Encore faut-il savoir l’annoncer. THINKSTOCK Nos enfants ne sont-ils pas les premiers concernés par les déménagements, les changements d'école ou l'apprentissage d'une nouvelle organisation familiale, souvent contraignante ? Comment leur donner les moyens de se construire en confiance, sans rien renier de leur histoire personnelle, entre deux maisons et deux univers différents ? Avant tout, dédramatiser Il s’agit d’abord et avant tout de dédramatiser une situation douloureuse et de dégager les repères dont tout enfant a besoin lorsque ses parents se séparent. Si vous-même, vous vivez cette situation comme le plus horrible des drames, il est évident que vos enfants le vivront de la même manière, voire pire. Vos enfants n’ont pas à être mêlés à votre intimité de couple. En revanche, ils doivent être informés avec bienveillance, respect, tolérance, clarté et dans la vérité. 5 conseils essentiels à retenir Les enfants peuvent vivre plusieurs phases et revirements d’émotions. Ils peuvent se sentir tristes, confus, coupables ou inquiets de ce qui leur arrivera. La façon dont vous abordez les changements aura beaucoup d’importance sur leur bien-être. O Le contenu de votre message• Parler ensemble Si c’est possible, il est préférable de le faire ensemble. Choisissez le lieu et le moment pour en parler. Soyez honnête, mais tenez compte de l’âge de votre enfant lorsque vous décidez ce que vous lui dévoilerez. Les enfants plus jeunes ont besoin• Parlez-lui, à deux, avec le même langage et beaucoup d’amour• Rassurez-le, ce n’est pas de sa faute• Trouvez le bon moment et les bons mots• Donnez-lui des repères pour son avenir proche• Parlez en vérité mais sans forcément dire toute la vérité (tout ne le regarde pas). 8 Enfants Bien-être 66 FÉMININPSYCHO
COURRIER DES LECTRICES d’information moins détaillée. Les enfants plus âgés peuvent demander à en savoir davantage.• Le rassurer avec amour Rassurez votre enfant en lui disant que vous l’aimez toujours et que vous continuerez tous les deux à vous occuper de lui. Dites-lui qu’il aura de nombreuses occasions de passer du temps avec ses deux parents. THINKSTOCK• Le déculpabiliser Établissez très clairement que votre enfant n’est pas responsable de la séparation. Les jeunes enfants, en particulier, craignent d’être responsables de la séparation ou du divorce. Expliquez-lui que c’est un problème d’adultes et qu’il n’aurait rien pu faire pour l’éviter. Il aura peut-être aussi besoin de savoir que ni lui ni personne ne peut vous faire revenir sur votre décision. Aidez-le à comprendre que le divorce est définitif. e• Le laisser s’exprimer Encouragez votre enfant à parler ouvertement de ses sentiments. Lorsque votre enfant parle, écoutez-le attentivement et tâchez de ne pas l’interrompre. Il est normal qu’il éprouve de la difficulté à exprimer ses sentiments, alors soyez patient. Ce peut être difficile, mais il est important de le laisser exprimer ses peurs et ses inquiétudes en toute honnêteté. Répondez à ses questions le plus honnêtement possible.• Ne pas tout lui dire Dites à votre enfant seulement ce qu’il a besoin de savoir, pas ce qui est du ressort de l’intimité du couple, de LAURENCE, 43 ans, Paris 7 ème Comment leur annoncer notre séparation ? « Je suis mariée depuis 12 ans avec Thibault. Nous avons un fils de 12 ans, Eric qui souffre de quelques difficultés à l’école. J’ai rencontré un autre homme avec lequel je vis une passion amoureuse depuis presque deux ans. Il est marié et a trois petites filles. Mon problème, c’est que je n’aime plus mon mari. Je ne fais plus l’amour avec lui. Il en souffre et s’est mis à boire régulièrement. Il sent que je le trompe. La vie à la maison devient un enfer ! Je ne suis pas certaine que mon amant quittera sa femme pour moi. D’ailleurs, je ne lui demande pas… En revanche, je sais qu’il devient urgent que je parte de la maison… Comment annoncer cette séparation à mon mari et surtout à mon fils ? » La réponse du Dr K., psychologue « Votre histoire est malheureusement devenue classique… Si vous n’aimez plus votre mari, vous devez prendre votre courage à deux mains et lui parler. La situation présente n’est plus possible, car elle fait souffrir tout le monde. Engagez au plus vite un vrai dialogue, franc et sincère avec votre époux, sans agressivité. Les torts dans un couple sont souvent partagés… Pour votre fils, inutile de parler tant que vous n’avez pas réglé le problème avec votre mari. Votre fils aura besoin de poser des questions précises et il faudra lui répondre clairement. Pensez à lui annoncer votre décision ensemble, en parlant d’une même voix. Et surtout, montrez-lui que vous l’aimez tous deux très fort et qu’il n’est pas responsable de cette séparation. Si vous en ressentez le besoin, faites appel à un médecin spécialiste qui l’encadrera pendant quelques séances. » ses finances et de ses problèmes. Ne discutez pas de décisions d’adultes et ne vous disputez pas devant votre enfant. Attention cependant Il faudra du temps pour que votre enfant s’adapte à ces changements. Un enfant plus jeune peut retrouver des comportements qu’il avait abandonnés depuis longtemps. Par exemple, petit, il peut demander sa sucette. Les enfants plus âgés peuvent être en colère ou se sentir dépassés par le changement. Ce sont toutes des réactions normales, qui devraient disparaître au bout d’un certain temps. Les signes annonciateurs d’un trouble plus grave chez votre enfant peuvent inclure l’anxiété, la tristesse et la dépression, des changements à ses habitudes d’alimentation ou de sommeil, des problèmes à l’école, voire un comportement agressif. Si le comportement se maintient ou s’aggrave, parlez à votre médecin. Il existe de nombreuses sources pour vous aider, vous et vos enfants, à traverser cette période difficile. Ne vous gênez pas pour demander l’aide de vos amis, de votre famille, d’un psychologue, d’un homme de foi ou d’un groupe de soutien. Il est également important de prendre du temps pour vous et de vous donner du temps pour vous adapter au changement. Retenez surtout qu’il est primordial de bien faire comprendre à vos enfants que la séparation est une décision d’adultes et qu’ils n’ont absolument rien à voir avec ce changement. Il est tout aussi important de bien leur expliquer que votre amour pour eux n’est en rien affecté par la séparation et que vous allez les aimer aussi fort qu’avant. n I.N. À LIRE « Le divorce : Comment aider les enfants à passer le cap » album de bande dessinée d’Emily Menendez- Aponte avec des illustrations de R-W Alley, Editions du Signe. Enfants Bien-être 9 FÉMININPSYCHO 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 1Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 2-3Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 4-5Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 6-7Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 8-9Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 10-11Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 12-13Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 14-15Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 16-17Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 18-19Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 20-21Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 22-23Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 24-25Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 26-27Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 28-29Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 30-31Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 32-33Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 34-35Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 36-37Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 38-39Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 40-41Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 42-43Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 44-45Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 46-47Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 48-49Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 50-51Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 52-53Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 54-55Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 56-57Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 58-59Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 60-61Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 62-63Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 64-65Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 66-67Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 68-69Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 70-71Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 72-73Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 74-75Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 76-77Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 78-79Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 80-81Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 82-83Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 84