Enfants Bien-être n°2 oct/nov 2014
Enfants Bien-être n°2 oct/nov 2014
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°2 de oct/nov 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 31,9 Mo

  • Dans ce numéro : réussir à l'école... doit-on l'aider à faire ses devoirs ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
• Santé Maternité 9 mois 21, ni de certaines maladies héréditaires, comme l’hémophilie ou la myopathie. Une anesthésie locale est réalisée sur la patiente afin de réaliser un prélèvement de liquide amniotique. L’examen a lieu entre la 16ème et la 18ème semaine après les dernières règles. Le médecin prévient toujours du risque de fausse couche, car ce prélèvement a tendance à provoquer des contractions. Cela reste cependant extrêmement rare. L’examen n’est pas obligatoire si les parents ne souhaitent pas qu’il soit fait. On peut également conseiller cet examen si l’on a détecté quelque chose d’anormal au niveau du bilan sanguin ou de l’échographie. Des désagréments passagers Si des cas de diabète ont déjà été détectés dans la famille, la femme peut aussi demander un contrôle dès le début de la grossesse. Cela est même recommandé. Il arrive assez souvent que certains phénomènes se produisent à l’occasion d’une grossesse.• Les cas de diabète Ainsi, on voit de plus en plus de cas de diabète dit « gestationnel », car il est identifié lors des contrôles effectués pendant la grossesse donc lors de la première visite prénatale au troisième mois. Les origines en sont diverses : il peut y avoir un antécédent familial, de l’obésité, et on a remarqué que ce sont souvent des femmes de plus de trente ans qui sont concernées et qui ont parfois donné naissance à des enfants de plus de quatre kilos. Les examens réalisés lors de la grossesse incluent systématiquement un contrôle du glucose qui permet de dépister le problème. Si le diabète est avéré, il y a bien entendu rendez-vous avec un spécialiste en diététique, afin d’adopter un régime hypocalorique tout en restant équilibré, pour que la grossesse se passe bien. Des injections d’insuline peuvent aussi s’avérer obligatoires. Normalement, ce diabète disparaît après l’accouchement comme il est apparu quelques mois auparavant. Cependant, le risque de le voir réapparaître, l’âge venant, est assez élevé, il convient donc d’adopter un style de vie sain (alimentation et activité physique) pour que tout se passe au mieux dans l’avenir. Malheureusement, il est probable qu’une nouvelle grossesse provoque une nouvelle fois le diabète, sauf que cette fois-là, les contrôles seront faits dès le départ.• De petits saignements Il arrive aussi souvent que des petits saignements apparaissent. Il ne faut pas forcément s’en inquiéter, surtout si cela arrive après les trois premiers mois et s’ils sont peu fréquents, ou seulement après un rapport par exemple. Pendant les premières semaines, un saignement fait toujours craindre une fausse couche et il faut donc consulter. Quant il s’agit de la fin de la grossesse, cela peut signifier que le col commence à s’ouvrir. Dans tous les cas, en parler à son médecin permet de se rassurer au plus vite. Grossesse… à risque ? Une grossesse à risque est souvent une grossesse tardive mais pas seulement. Il arrive que cela soit le cas sans que rien ne l’ait présagé. En fait, on parle de risque lorsqu’il y a un souci potentiel au niveau de la santé de la mère ou de l’enfant. Il se peut aussi que se développe une hypertension, une sensibilité cardiaque, une ; • sis. °• C/lb• i De multiples questions assaillent les femmes qui sont enceintes pour la première fois.• Grossesse & conduite Pas de souci s’il s’agit de simples trajets de travail ou de course. Cela n’est pas beaucoup plus fatigant que de prendre le métro à vrai dire. Il suffit simplement de faire attention à ne pas faire de longues routes si l’on se sent fatiguée, ni à faire du 4x4 évidemment ! L’autoroute et la nationale suffisent bien. Sur la fin de la grossesse, il arrive fréquemment que votre médecin vous demande de faire le moins de route possible par simple précaution. Il y a effectivement toujours des cahots et vibrations quel que soit le confort du véhicule. Vous pouvez aussi continuer à vous déplacer avec le train et l’avion. Ce dernier moyen de locomotion ne présente aucune contre indication, mais les équipages préfèrent ne pas prendre le risque d’avoir un accouchement en direct dans l’avion, c’est la raison pour laquelle ils déconseillent le voyage quand la mère est près du terme.• Une alimentation équilibrée Si vous êtes une adepte du régime, la tentation sera grande. Voire une tendance au laisser aller. Mais attention, cela ne profite nullement au bébé, et après la naissance, ce seront autant de kilos qu’il faudra perdre. Le bébé profite de tout ce que vous mangez, autant dire qu’il faut faire attention aux excès, aux sucreries. Et à présent les médecins sont beaucoup plus catégoriques qu’auparavant. De plus le résultat des études est clair : pas d’alcool et pas de tabac. Cela ne vous empêche nullement de sortir et de faire la• j•r,• hémorragie ou une infection. On parle aussi de grossesse à risque lorsque la mère attend des jumeaux ou qu’il y a eu fécondation in vitro. Cela n’empêche que tout se termine bien la plupart du temps, mais les contrôles sont bien sûr plus fréquents et il faut souvent s’arrêter de travailler pendant plusieurs mois. La vie normale reprend ensuite. Il faut donc faire preuve de patience et suivre les conseils du médecin à la lettre. 76 Enfants Bien-être 38 - Février-Mars-Avril 2008
...Lavage= *babilla MME 9 MOIS Les questions de la future maman ? fête. Le bébé ne va pas soudainement s’échapper parce que vous dansez sur la techno ou sur un bon vieux rock. Enfin, vous pouvez manger de tout, y compris des fruits de mer bien frais. La seule contre indication est évidemment la viande crue si les premiers tests ont détecté qu’il n’y avait aucune protection contre la toxoplasmose. Dans ce cas, il faut au contraire bien faire cuire la viande. Fini le steak tartare ou même saignant.• Grossesse & sport Si vous pratiquez déjà un sport, il est possible de continuer pendant les premiers mois de la grossesse à condition qu’il soit évidemment compatible. Il faudra faire une croix sur les sports violents ou à risque, comme les arts martiaux ou l’équitation par exemple. Marche, sports aquatiques, danse peuvent être poursuivis sans problème tant que la dimension du ventre le permet ! • Grossesse & beauté La grossesse doit également engendrer certains réflexes « beauté ». En effet, le bouleversement hormonal entraîne bien des changements. La fabrication naturelle de cortisol affaiblit l’action du collagène. C’est une des raisons de l’apparition des vergetures. L’élastine de notre peau fonctionne au ralenti, alors même que la peau se distend. Il est temps d’acheter aussi tôt que possible des crèmes hydratantes et anti-vergetures. Inutile de se laisser aller, mais il est vrai que le premier geste beauté reste une prise de poids raisonnable. Attention surtout lors du congé maternité où il n’y a plus grand chose à faire à part se reposer. Il est possible aussi qu’un peu de couperose apparaisse, rien de très grave. Le plus important pour les femmes qui vacances, et surtout si elles ont la peau mate : éviter le masque de grossesse. On ne peut savoir à l’avance si le problème apparaîtra ou non, car il s’agit d’une réaction hormonale individuelle. D’ailleurs, il est possible que cela n’arrive pas lors de la première grossesse, mais lors de la seconde. Alors attention. La seule protection est l’écran solaire maximal et le chapeau. Pas de souci pour le corps.• Grossesse & sexualité Pas de recette sur le sujet. A chaque couple de faire comme il l’entend. Certaines femmes ont une libido renforcée, alors que d’autres ont plutôt envie de dormir. Quant aux hommes, certains ont un blocage une fois que le ventre s’arrondit. A chacun de trouver son équilibre, en sachant que les relations sexuelles ne sont pas contre indiquées, sauf parfois à la fin, si les contractions se déclenchent facilement. Il ne faut pas non plus renoncer à être séduisante. Terminée l’époque où les femmes enceintes se cachaient pendant la grossesse. Aujourd’hui, cela aurait même tendance à être le contraire, avec des photos de stars au gros ventre en couverture de magazine. Et surtout le grand progrès est que l’on peut trouver des vêtements « mode » pour la période de la grossesse, sans que l’on ait l’air d’un sac. Evidemment, cela est plus facile au cinquième mois qu’au neuvième, mais enfin, tout dépend aussi du poids qui est pris. Raison de plus pour le surveiller.• Ce qui énerve ! - Le poids que l’on prend lors d’une grossesse dépend bien entendu de la femme en question, mais aussi de ce qu’elle mange. En moyenne, les médecins conseillent une prise de poids d’environ dix kilos. Le bébé pèse en moyenne 3,5 kilos (et Mieux vaut ne pas se laisser allers. au début, car il faut quand même tenir neuf mois. et avez - Vous avez les jambes lourdes q et minu- avez envie d’aller uriner toutes les cinq tes. Normal, pas de panique ! ertaines ? Yi minu- 1 - Une émotivité à fleur de peau. Certaines rire de femmes se mettent à pleurer ou leur rire com- de façon inconsidérée par rapport à z leur rassurer comportement habituel. Si vous voulez dispard rassurer/1 le papa, dites-lui bien que cela grossesse, disparaît après les deux ou trois mois de grossesse, hiliser. le travail des hormones va se stabiliser. oureux - Les seins sont gonflés, parfois douloureux. mustiers Profitez-en pour porter de jolis bustiers de car vous allez retrouver la taille âo- de départ quelques semaines après/l’ac- couchement la plupart du temps.• Apprendre à se préparerrla La grossesse se terminant par e pas la naissance, il faut bien entendu ne ces pas de paniquer à l’avance. Les séances ont une de préparation à l’accouchement sont Si passi- une bonne solution pour dédramatiser.ons Si possible, mieux vaut arrêter les discussions combien avec les copines qui vous racontent utant combien cela a été horrible pour elles. Autant tout s'est en parler avec des femmes pour qui stressant tout s’est bien passé, ce sera un peu moins ue stressant. possible Il est bon de se reposer autant que irienne possible doit et de laisser faire. Si une césarienne Vagit d'une doit intervenir, pas de panique, il s’agite. Surtout d’une si opération complètement maîtrisée. anesthésie Surtout si l’on peut simplement subir une anesthésie ster bien péridurale qui permet de rester bien• sont dans des régions ensoleillées ou qui partent en oui le poids moyen des bébés augmente aussi). éveillée lorsque l’enfant avec naît. PHOTOS : PHOTOS.COM C’est pour bientôt Au terme de votre grossesse, si vous n’êtes pas sûre de savoir quand aller à l’hôpital, et que vous n’avez pas confiance en ce que vous ont dit le médecin, la sage femme, votre mère et les voisins, quelques signes sont assez clairs : > La perte du bouchon muqueux (des glaires épaisses et du sang), > Accompagnée de contractions régulières. Lorsque cela parvient à des fréquences de moins de dix minutes, il est temps de penser à partir à la maternité. > La perte des eaux dans tous les cas vous oblige à partir, car attendre trop longtemps peut entraîner une infection. En fait, il est vrai qu’il n’est pas toujours évident de savoir quand partir, car les signes ne sont pas forcément évidents pour une première fois. Si cela est possible, téléphonez à votre médecin ou à la sage femme, sinon à une copine déjà maman plutôt que de vous rendre à l’hôpital pour rien comme cela arrive parfois. L’idéal est évidemment de n’être pas seule, mais même si c'est le cas, l’accompagnement de l’équipe médicale vous aidera en attendant que la famille arrive. Bref, une grossesse, c’est beaucoup de bonheur, de soucis, de sourire, de rires, de vie quoi ! ■ A.M. Enfants Bien-être 77 Février-Mars-Avril 2008 - 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 1Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 2-3Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 4-5Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 6-7Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 8-9Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 10-11Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 12-13Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 14-15Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 16-17Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 18-19Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 20-21Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 22-23Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 24-25Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 26-27Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 28-29Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 30-31Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 32-33Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 34-35Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 36-37Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 38-39Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 40-41Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 42-43Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 44-45Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 46-47Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 48-49Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 50-51Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 52-53Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 54-55Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 56-57Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 58-59Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 60-61Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 62-63Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 64-65Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 66-67Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 68-69Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 70-71Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 72-73Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 74-75Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 76-77Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 78-79Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 80-81Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 82-83Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 84