Enfants Bien-être n°2 oct/nov 2014
Enfants Bien-être n°2 oct/nov 2014
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°2 de oct/nov 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 31,9 Mo

  • Dans ce numéro : réussir à l'école... doit-on l'aider à faire ses devoirs ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
•Mes enfants & moi MES ENFANTS & MOI Les bienfaits de la garde alternée Une semaine chez la mère, une semaine chez le père. Un couple sur dix demande aujourd'hui la garde alternée pour ses enfants. Ce système loin de faire l'unanimité, entraîne de nombreuses questions. Géré avec intelligence, il peut cependant résoudre bien des soucis. THINKSTOCK D.R. Egalitaire pour les parents, est-il propice au bon équilibre de leur progéniture ? Quel est son impact sur la vie familiale et le bien-être des enfants ? L'alternance hebdomadaire est-elle trop courte pour que l'enfant s'adapte convenablement ? Faut-il la bannir pour les plus jeunes ? Bref, est-il possible de bien gérer ce changement permanent de résidence ? Un sujet qui fait débat La garde alternée a fait couler beaucoup d'encre ces dernières années, du côté tant de ses détracteurs que de ses militants. Pourtant, ce mode de garde s'avère le moyen le plus juste et le plus rassurant pour l'enfant, qui peut ainsi être élevé au quotidien par ses deux parents. La résidence ou garde alternée reste minoritaire en France car, dans la plupart des cas, la garde est accordée à un seul des deux parents, le plus 10 Enfants Bien-être 68 FÉMININPSYCHO
THINKSTOCK D.R. souvent à la mère. Cependant, la loi sur l’autorité parentale du 4 mars 2002 a remis en avant cette possibilité, facilitée par les modifications apportées à la loi sur le divorce. En fait, c’est la philosophie derrière la loi qui a changé. Le principe selon lequel il valait mieux pour l’enfant résider dans un seul foyer, traditionnellement le foyer maternel, est remis en cause pour faire en sorte que les deux parents aient une possibilité de garde équivalente. Les droits du père sont donc réaffirmés. L’article 373-2-9 précise même que le type de résidence alternée est le mode préférentiel, sauf s’il y a un autre accord entre les parents ou si le juge en décide autrement pour préserver l’enfant. Les principales contraintes Elles sont plus nombreuses que dans le cas d’une garde classique.• La coopération des deux parents est non seulement conseillée mais obligatoire. En effet, il faut avoir une bonne organisation, mais surtout il faut accorder une attention toute spéciale à être en phase sur l’éducation et les valeurs à inculquer. Bien sûr, même dans un couple marié, il y a parfois des désaccords, donc il ne faut pas exagérer les dissensions qui peuvent se manifester, mais l’essentiel doit être préservé afin que Une garde alternée réussie est avant tout le résultat d'un vrai dialogue et d'une bonne organisation. l’enfant ne sente pas de remise en cause permanente. Si cette condition n’est pas remplie, la résidence alternée représente alors une source de tension plus importante pour l’enfant qu’un autre type de garde.• Comme l’enfant va aller souvent d’une maison à l’autre, il est capital que ces arrivées et départs fréquents se passent bien et sans stress. Si les parents ont des choses à régler, qu’ils le fassent à un autre moment, afin qu’il ne soit pas pris à témoin et que ces changements ne soient pas une épreuve pour lui mais quelque chose qui peu à peu soit du ressort d’une habitude. o o o• L’idéal dans ce cas-là est de pouvoir dédoubler la garde-robe ainsi que les objets quotidiens. Cela a clairement un coût. Mais il ne faut pas que chaque changement de résidence signifie déménagement ou passe par une crise, parce que les affaires de foot sont dans l’autre maison et que l’on a un match. Si l’enfant est petit et a un animal fétiche, essayez de le lui laisser.• Il faut aussi un accord sur la participation aux activités extra-scolaires. Tout simplement parce qu’il faut pouvoir se libérer ou avoir quelqu’un susceptible d’accompagner l’enfant aux activités.• Etant donné que les zones de résidence doivent rester proches, il faut prévoir le cas où l’on serait obligé de réviser ce type de garde ou en revoir la fréquence. Mieux vaut en parler dès le départ, plutôt qu’au moment où le problème se présente. Par exemple, si l’un des deux exconjoints est au chômage et retrouve un emploi dans une autre zone, cela modifie de fait le mode de garde. Il est aussi possible que la donne soit modifiée suite au remariage de l’un des parents ou des deux. o o Des avantages en nombre• Il est bon pour les enfants de construire leur identité en s’inspirant de leurs deux parents et en connaissant leur histoire, en épousant ou rejetant leurs valeurs. Cela n’est pas toujours possible, et ce sont parfois les grands-parents qui jouent ce rôle de mémoire pour l’enfant. Mais il est sûr que le fait de passer un temps assez équilibré entre ses deux parents est un avantage. De plus, les activités menées avec le papa sont souvent différentes de celles que l’on fait avec la maman et quel que soit le sexe de l’enfant, il est bon d’avoir un prisme large sur le monde des adultes. THINKSTOCK D.R. Enfants Bien-être 11 FÉMININPSYCHO 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 1Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 2-3Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 4-5Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 6-7Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 8-9Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 10-11Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 12-13Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 14-15Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 16-17Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 18-19Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 20-21Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 22-23Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 24-25Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 26-27Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 28-29Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 30-31Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 32-33Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 34-35Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 36-37Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 38-39Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 40-41Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 42-43Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 44-45Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 46-47Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 48-49Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 50-51Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 52-53Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 54-55Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 56-57Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 58-59Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 60-61Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 62-63Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 64-65Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 66-67Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 68-69Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 70-71Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 72-73Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 74-75Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 76-77Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 78-79Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 80-81Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 82-83Enfants Bien-être numéro 2 oct/nov 2014 Page 84