Endorphinmag n°34 nov/déc 2015
Endorphinmag n°34 nov/déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de nov/déc 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : www.endorphinmag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 90

  • Taille du fichier PDF : 73,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'aventure du Team France Jeune sur le RIF.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Toutes les infos  : www.raidecp.net www.facebook.com/raidecp @raidecp sur Twitter et lnstagram Crédit photo Alexandre Cappi RAID CENTRALE PARIS 2016 ENDORPHINMAG.FR N°34 - novembre décembre 2015 08 # NEWS L’association étudiante du RAID Centrale Paris, composée de 90 élève-ingénieurs de l’Ecole CentraleSupélec, campus Châtenay-Malabry, a pour objectif d'organiser le plus important Raid Entreprise-Etudiant et ce depuis 18 ans avec des partenaires de choix. Le Raid est une grande épreuve sportive de haut niveau  : 200 concurrents, une course de 250 km et un Everest de dénivelé positif sur cinq jours, tout cela dans une nouvelle région chaque année. Mais c'est avant tout une expérience humaine hors du commun, permettant une rencontre informelle entre les étudiants et les représentants d'entreprises. Ils vont courir côte à côte et pourront nouer des liens allant de l'esprit d'équipe au dépassement de soi, le tout dans un cadre atypique. D'autre part, notre association représente un grand projet étudiant et est reconnue aussi bien sur le plan du respect environnemental que sur le plan organisationnel et logistique  : elle est normée ISO9001 et ISO14001. Mercredi 25 novembre prochain sera dévoilé officiellement le lieu de cette 18ème édition, l’Auvergne ? Le pays basque ? Les Vosges ? Après plusieurs mois de repérages du parcours, la nouvelle équipe organisatrice présentera le lieu choisi ainsi que le futur parcours. La finale 2015 des raids aventures (circuit ARWS) a eu lieu au Brésil du 11 au 21 novembre. Initialement prévue pour environ 100H de course, de nombreuses péripéties ont compliqué la course où le team Seagate remporte son 4e titre après 150H de course ! ! Seulement 5 équipes seront finishers (full course) sur 33 équipes engagées. Faute d’informations fiables et de reporter EM sur place, nous ne pouvons pas apporter d’explications. Nous devions recevoir des communiqués de course, hormis le 14ème jour, aucun article reçu. Les français, Issy Absolu et Raidlight… vous offriront certainement des récits inside très riches d’anecdotes… De notre côté, nous venons d’envoyer une demande d’interview à Craig Bycroft, boss du circuit mondial… Nous nous interrogeons comme nombre d‘entre vous sur la dérive des formats de course pratiqués lors de ces finales et qui nous semblent très peu maitrisés. Nous pensions que la finale 2013 au Costa Rica allait marquer le début d’une réflexion globale et commune sur des formats de course calibrés et maitrisés. Il n’en est rien... Restez connecté l’interview sera très prochainement diffusée sur notre site, rubrique « La Minute de la Rédac ». Plus d’infos sur http://www.arworldseries.com/races/arwsbrazil.htm
LA TRAGEDIE DU DOSSARD 512 Tout public - Durée  : 1H30 Sur une idée originale de YohannMetay. Ecriture et mis en scène  : YohannMetay LE SPECTACLE  : YohannMétay participe en 2006 à une course autour du Mont blanc. 160 km et 9500 m de dénivelé à parcourir à pieds. Pas de moto, pas d’hélico. Dans une quête haletante du héros qui est en lui, il devra faire avec les crampes, les doutes, les autres coureurs, la boue, les hypoglycémies, les délires hallucinatoires et la nature sauvage pour atteindre son rêve  : Quitter Chamonix, traverser 3 pays et finir, en moins de 45h, par revenir à son point de départ ! Et enfiler la polaire tant convoitée de « Finisher » ! Quand les fantasmes de gloire se confrontent aux limites du corps humain, que les hallucinations font parler les marmottes et que votre foie vous fait une crise de nerfs digne des plus grandes tragédies entre deux souvenirs de votre période inutero et un lamento passionné de votre ampoule au doigt de pied, il faut forcément en faire un spectacle… et comique si possible ! En tant qu'Ultra-Trailer, comment aurais-je pu résister à cette envie de pouvoir assister à l'une des séances du spectacle de YohannMETAY. Pour la petite histoire, YohannMETAY n'est pas un comédien comme les autres puisque sa pièce, La Tragédie du Dossard 512, relate, depuis cette soirée un peu alcoolisée qui le fit s'inscrire à l'UTMB (Ultra Trail du Mont Blanc), toute la course jusqu'au passage de la Finish-Line. Cet orgueil qui est en nous et nous pousse à nous lancer dans une aventure qui "sort de l'ordinaire". Un Ultra-Trailer, un vrai, qui s'est inspiré de son expérience "Traillistique" pour composer son spectacle et le rendre vraiment réaliste... une heure quinze de réel plaisir, sans avoir une minute de répit entre deux fous rires… On vit un spectacle dans lequel tout le monde se reconnait, même les plus sédentaires ! Les sportifs, et qui plus est les traileurs, ne pourront que s'y identifier et reverront en ces scènes, des moments vécus... des plus réjouissants aux plus dramatiques que l'on vit, que l'on ressent, que l'on subit durant ce type d'Ultra-course. Les kilomètres s’enchaînent, les douleurs qui s'accumulent, la lassitude, l'envie de tout arrêter, les "apparitions délirantes", la fatigue due au manque de sommeil... rien n'est oublié ! Pour vous mettre en bouche, de nombreux « teasers » du spectacle sont disponibles sur le site du comédien  : www.yohannmetay.com Bien évidemment, même si ces teasers peuvent faire sourire, honnêtement, quand on est assis dans cette petite salle de la Comédie des Boulevards, rue du Sentier à Paris, au milieu de "seulement" 90 spectateurs, on ne peut pas s'empêcher d'éclater de rire ! Alors si en plus vous avez la bonne idée de vous placer au premier rang et que Yohannvous demande votre profession... tout au long du spectacle vous "mangez chaud", mais d'une façon théâtralement excellente et humoristique. Dans ces extraits du spectacle burlesque, chaque "acteur" de notre organisme est passé au crible, nous parle, nous explique pourquoi il veut ou ne veut plus nous aider. Un récit épique sur un type bourré d'orgueil qui cherche le héros qui sommeille en lui dans une course mythique, mais tellement difficile. Depuis le 1er octobre, du jeudi au samedi, à 20H00, ce One Man Show de la Tragédie du Dossard 512 vous attend à la Comédie des Boulevards, à Paris, pour "seulement" 12 € ... de quoi ne pas se priver ! Je ne suis pas adepte des spectacles de ce type, des "virées culturelles", mais là, honnêtement j'étais vraiment déçu de voir que la séance ne durait pas plus longtemps (1H15 au final). Depuis la musique de Conquest of Paradise de Vangelis qui illustre le départ de la course pendant laquelle les coureurs s'encouragent mutuellement avant de se bousculer pour se placer devant, jusqu'au passage de ligne d'arrivée, on ne perd jamais le fil, fait de rebondissements et de "vacheries" que l'on prend en pleine face, mais avec humour. La Tragédie du Dossard 512 by Nicolas VERDES ENDORPHINMAG.FR N°34 - novembre décembre 2015 09 # NEWS  : La Tragédie du Dossard 512 Si certains traileurs s'empêchent d'en rigoler ou s'offusquent, qu'ils changent de sport, c'est qu'ils n'ont rien compris ! De l'autodérision il en faut lorsque l'on est un trailer humoriste, et c'est avec un grand talent que YohannMETAY m'a fait passer un moment réellement exceptionnellement drôle ! Cette tragicomédie aux senteurs de sueur et de sang de ce héros en fuseau est un spectacle pour tous les coureurs, les sportifs outdoor et toutes celles et ceux qui ont simplement un corps ! Merci et bon courage pour la Diag, l'an prochain Yohann... Vivement le prochain spectacle ! Toutes les infos, vidéos, RETEX sont sur le site de Yohann. Rédigé avant le 13/11, ce sujet est le bienvenu dans une actu encore bien triste… La rédaction. ENDORPHIN



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 1Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 2-3Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 4-5Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 6-7Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 8-9Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 10-11Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 12-13Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 14-15Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 16-17Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 18-19Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 20-21Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 22-23Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 24-25Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 26-27Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 28-29Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 30-31Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 32-33Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 34-35Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 36-37Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 38-39Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 40-41Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 42-43Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 44-45Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 46-47Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 48-49Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 50-51Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 52-53Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 54-55Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 56-57Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 58-59Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 60-61Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 62-63Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 64-65Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 66-67Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 68-69Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 70-71Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 72-73Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 74-75Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 76-77Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 78-79Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 80-81Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 82-83Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 84-85Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 86-87Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 88-89Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 90