Endorphinmag n°34 nov/déc 2015
Endorphinmag n°34 nov/déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de nov/déc 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : www.endorphinmag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 90

  • Taille du fichier PDF : 73,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'aventure du Team France Jeune sur le RIF.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
photo B. Glinche Composition  : 47%nylon, 44% polyester, 5% coton, 4% élasthanne Taille  : 36 à 48 TEST DES CHAUSSETTES STANCE WOMEN FUSION RUN Complémentaire à la ligne Run, Stance dévoile sa nouvelle collection intitulée Fusion Athletic. Cette collection homme et femme mélange l’expertise et le design de la griffe californienne. Spécialement pensée pour la pratique du sport, Fusion Athletic n’en n’oublie pas pour autant le côté créatif des designs et imprimés ayant fait la renommée mondiale de la marque. L’innovation « Triniti » procure de nombreux avantages techniques à la chaussette  : - Le Traction Control  : permet un maintien optimal du pied dans la chaussure. - L’Advanced CSS  : matérialisée par des coussins et supports pour amortir les foulées. - La Moisture Management  : offre une aération à toute épreuve pour garder le pied au sec, car même en faisant du sport, il n’y a aucune raison de ne pas porter des chaussettes Stance ! CHAUSSETTES STANCE FUSION ATHLETIC By Béatrice GLINCHE Marque nouvellement débarquée en Europe, j’ai testé le modèle Sprint Crew Run. Au premier coup d’œil, c’est tout d’abord l’originalité côté design qui ressort puis le tube de la chaussette qui est décentrée du talon. Ce système de décentrage permet d’épouser parfaitement le tendon et le talon. La matière est agréable à porter et ne se déforme pas après plusieurs lessives. Le choix est large côté taille et pas seulement réservé « aux grands pieds ». Le talon, la pointe des pieds et la voute plantaire sont renforcés, apportant plus de résistance du produit (durée de vie plus longue) et un effet compression, facilitant la circulation sanguine. Testé lors de footings nocturnes, le logo arrière réfléchissant est un plus non négligeable pour la sécurité du sportif. La pratique du sport est agréable, le modèle testé n’a pas engendré de mauvais frottements, ennemi du coureur à pied. J’ai aussi apprécié la régulation thermique, synonyme de confort et de prévention des « champignons ». La gamme offre différentes hauteurs, de la chaussette invisible à la taille haute (over calf) (voir carré noir ci-dessous) et de nombreux modèles hauts en couleurs ! En conclusion, un produit que je recommande sans hésiter ! ENDORPHIN LES PLUS Look Thermo régulation Talon, pointe et voute plantaire renforcés Traitement anti bactérien A PROPOS DE STANCE  : Avec son mantra « The Uncommon Thread », Stance s’est affirmé dans le secteur de la chaussette en moins de cinq ans. Face à un secteur qui fût négligé et mis de côté, les fondateurs de Stance ont réussi à transformer une humble paire de chaussettes en véritable œuvre d’art, créant une expression forte dans un cadre inattendu. Stance a alors « réveillé » un mouvement d’art et d’expression de soi qui a attiré des athlètes, des artistes et des influenceurs culturels emblématiques de la marque – appelés « Punks & Poets ». En soutenant ses racines créatives avec une attention sans relâche sur l’innovation technique, Stance se trouve maintenant dans plus de 40 pays. La marque est le fournisseur officiel de chaussettes de la NBA dès la saison 2015-2016 et lancera sa première ligne de sous-vêtements dans l’année. Pour tous les amoureux de style et de sport cette collection est disponible à partir de 17 euros. À retrouver sur www.stance.com ENDORPHINMAG.FR N°34 - novembre décembre 2015 72 # TEST  : Chaussettes Stance Fusion Athletic Les PLUS  : photo B. Glinche Le look Matière respirante Large gamme de tailles Bon rapport qualité/prix
Prix de vente 7.99 € ENDORPHINMAG.FR N°34 - novembre décembre 2015 73 # TEST  : Bidon ZÉFAL Arctica Bidon ZÉFAL Arctica by Nicolas VERDES ** www.lecyclo.com ** Que l’on roule dans le sud ou en Bretagne, les températures chaudes de l’été, à partir de l’automne, sont parfois, voire souvent fraiches… mais ces périodes ne sont pas, pour les sportifs que nous sommes, des moments d’inactivité, bien au contraire, elles préparent le « foncier » qui nous permet d’entamer la saison de façon optimale. Souvent les « bonnes résolutions » de septembre, voire de janvier, nous imposent un entrainement (quand ce ne sont pas les premières courses), dans le froid. Contrairement aux « cagnards » de l’été, les températures fraiches ne nous incitent pas à boire. Pourtant il est d’autant plus important de ne pas oublier de s’hydrater, que le froid demande beaucoup d’énergie au corps pour maintenir un chaleur correcte pour faire travailler les muscles. Le soucis, notamment à vélo, ou en VTT, c’est que la vitesse augmente le refroidissement de nos bidons, ce qui rend encore plus répulsive l’envie de s’hydrater. Par l’intermédiaire du site www.lecyclo.com j’ai découvert le bidon de la marque ZEFAL, et plus particulièrement le modèle isotherme ARCTICA. C’est un bidon que l’on peut assimiler à un thermos, d’une contenance de 750 ml. Il est réputé pour conserver un liquide à une bonne température pendant 2H30, grâce à son sac isotherme intérieur, dissimulé à sous une triple paroi en polypropylène. Ce bidon fabriqué en France est étanche, sans B.P.A, se lave en machine et peut-être entreposé dans le congélateur. En matière « Polypropylène PP », il a la particularité de ne pas conserver l’odeur ou le goût des matières qui lui ont été confiées précédemment. D’un poids de 210 g, il est disponible dans 3 coloris  : rouge, jaune et blanc, pour le faible prix de 7.99 € . TEST  : Dans un premier temps, j’ai pu rouler en emportant ce bidon sous le soleil, avec des températures avoisinant les 22/24 degrés. Dans le but de conserv e r une e a u/grenadine fraiche, j’y ai ajouté quelques glaçons. Après une heure et demie de sortie, le bidon était quasiment vide, mais la température du liquide qui restait était encore fraiche et agréable à boire. Cela m’a permis d’apprécier la large ouverture du bidon pour le remplissage et le nettoyage, mais aussi et surtout son système de fermeture idéal, empêchant les « fuites » désagréables qui rendent le cadre du vélo collant, tout comme nos doigts. Malgré son gabarit (250ml de plus que les bidons classiques), le bidon se tient bien en main. Seul petit bémol, une fois la « tétine » en bouche il faut forcer un peu plus l’aspiration pour boire le liquide, ce qui est sûrement dû à la rigidité de la triple épaisseur de la bouteille. Depuis l’arrivée des premières pluies, du raccourcissement des journées, la fraicheur des sorties se fait ressentir. J’ai donc profité du début novembre pour « sortir » mon bidon en lui mettant des liquides plus chauds. Le cuissard long et les gants étaient de mise, même si les températures n’étaient pas non plus glaciales. Du coup tout au long de la sortie j’ai pu apprécier le côté tiède de ma boisson. J’en conclus donc que ce bidon isotherme est un produit adapté aux températures chaudes et/ou fraîches, mais pas extrêmes, pour que la boisson que l’on y insère conserve une température agréable. La finition est soignée, le design est de son côté bien proportionné et adapté à son utilisation. Pour 2 € uros de plus, profitez de votre commande sur www.lecyclo.com pour ajouter ce « tour de cou » multifonctions qui vous protègera du frimas lors de vos sorties, n‘hésitez surtout pas, votre bien être en dépend. ENDORPHIN Points positifs Capacité  : 750 ml Poids  : 210g Qualité isotherme jusqu’à 2H/2H30 en fonction des températures extérieures Fermeture étanche Tenue en main Coloris disponibles Sans B.P.A Prix A améliorer  : aspiration du liquide via la tétine.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 1Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 2-3Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 4-5Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 6-7Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 8-9Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 10-11Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 12-13Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 14-15Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 16-17Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 18-19Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 20-21Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 22-23Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 24-25Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 26-27Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 28-29Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 30-31Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 32-33Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 34-35Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 36-37Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 38-39Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 40-41Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 42-43Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 44-45Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 46-47Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 48-49Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 50-51Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 52-53Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 54-55Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 56-57Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 58-59Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 60-61Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 62-63Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 64-65Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 66-67Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 68-69Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 70-71Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 72-73Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 74-75Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 76-77Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 78-79Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 80-81Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 82-83Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 84-85Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 86-87Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 88-89Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 90