Endorphinmag n°34 nov/déc 2015
Endorphinmag n°34 nov/déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de nov/déc 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : www.endorphinmag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 90

  • Taille du fichier PDF : 73,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'aventure du Team France Jeune sur le RIF.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Sophie Bernier  : Spécialiste trail et championne de France de Raid en Mixte lors de la finale en Guyane rêve de raids, d’aventure et de pouvoir rentrer en section STAPS à Font Romeu pour vivre pleinement de sa passion de sports outdoors. Simon Seguin Des étoiles pleins les yeux à la fin du stage retiendra une magnifique section VTT exigeante comme il les aime pour progresser. Lou Garcin Championne du monde Junior de VTT O en relai, à peine revenue de son stage VTT avec l’équipe de France contre toute attente gardera en mémoire un magnifique trail sur les plateaux du Vercors, c’était long mais tellement beau comme elle le dit que j’aurais pu courir encore des heures avec mes copines dans ce cadre magnifique. Mia Raichon La section rafting c’était top, on a pris tellement de plaisir et l’ambiance de ce groupe est dingue c’est ma famille du raid que je n’échangerai pour rien au monde. Ce qui ressort de ce groupe, c’est qu’ils ont déjà tous un super niveau, qu’ils s’investissent à fond dans leur sport et qu’il faudra clairement compter sur eux pour la prochaine coupe du monde, car ils ont une revanche à prendre et ce n’est pas la motivation qui manque pour enfin atteindre ce titre du Champion du monde Junior… L’avenir du raid est bien en place et nous promet de belles aventures dans les années à venir, en espérant qu’ils ne se brûlent pas les ailes trop vite. Il faut savoir prendre son temps et ne pas brûler les étapes pour durer dans le temps. ENDORPHIN ENDORPHINMAG.FR N°34 - novembre décembre 2015 28 # COURSE  : Retour sur le stage Team Raid France Jeune
3 questions à Greg Runner et JP Run Run… 2 athlètes journalistes très actifs sur les réseaux sociaux… Retrouvez leurs articles complets sur la course en fin de cet article (plusieurs liens disponibles). 3 questions à Greg Runner  : 1. Ce qui m'a motivé ? C'était de participer pour la première fois à une course à étapes. Cela m'a motivé à participer au DUST, bien que je ne suis pas très fan du sable et de la chaleur. 2. Des attentes ? Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, j'étais en pleine découverte, tant au niveau du pays et de l'environnement, que de la vie en bivouac qu'au niveau sportif. Je savais que j'allais retrouver des amis, et que ça allait être sympa, mais cela a été bien plus que cela. Un superbe état d'esprit, une convivialité hors du commun, dans un décor somptueux. 3. Les points forts & points faibles ? Sans doute le décor et l'accueil de l'organisation. C'est une course à envergure humaine, ce n'est pas à en douter. Et coupler à l'environnement, qui s'alterne entre sable, plateaux, pistes et plages, cela donne une expérience inoubliable. Pour une première édition, je trouve que l'organisation a su capitaliser sur son expérience lors de la Saharienne. Cependant, à mon sens, la course en elle-même nécessite des points d'amélioration, notamment si elle compte attirer des élites, ce qui sera sans doute le cas, au regard des primes distribuées aux vainqueurs. La première chose concerne le balisage ; celui-ci doit vraiment être amélioré. On perd trop de temps et d'énergie à chercher son chemin. La seconde concerne le road book ; il doit permettre d'identifier le type de sol pour anticiper les portions lentes et difficiles (sable mou) et les portions rapides (pistes). Cela permet de mettre en place des stratégies de course, et de réduire les avantages des "locaux". Enfin, je trouve que nous utilisons trop de 4x4. L'impact au niveau environnemental doit être maitrisé sur ce genre de course aujourd'hui, et il faut limiter les émissions carbones. Ce seront à mon sens les 3 grands défis de l'organisation qui feront de ce DUST lors de la seconde édition un événement incontournable du genre. Encore bravo pour l'organisation ! ! A bientôt ! Greg 3 questions à Jean-Pierre Run Run  : 1. Quelle a été ta motivation à t'inscrire ? Lorsque j’ai reçu la proposition de participer au DUST, j’ai cru d’abord à une erreur de destinataire ! Je ne participe que rarement à des trails et réserve mes courses aux parcours urbains et sur macadam. En apprenant le « casting » j’ai réalisé que la moitié de mes amis y participaient, alors pourquoi pas moi ? 2. Que pensais-tu voir, vivre, partager ? Ma femme me dit toujours que l’un de ses plus beaux souvenirs de voyage et la traversée du Sahara au départ d’Alger. J’avais envie de découvrir également ce désert si envoûtant. J’avais envie de vivre une aventure sportive et humaine, et de la partager avec le plus grand nombre via mon blog. 3. Quels sont les points forts et les points à améliorer ? (ce que tu aimerais avoir en plus si tu revenais, les modifs qui apporteraient un plus). Le DUST est une première édition, est dans ce cas, nous lui pardonnons toutes les petites erreurs de jeunesse. L’un des points facilement améliorable est le fléchage, car de l’avis de tous, pas assez visible. 4. Un dernier mot ? J’ai vécu un vrai dépaysement ! Courir dans le désert restera longtemps gravé dans ma mémoire comme une belle expérience, à laquelle je participerai à nouveau. Le format de la course est accessible au plus grand nombre et les bivouacs de véritables moments d’évasion ! Fin de la conversation. photo B. GLINCHE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 1Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 2-3Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 4-5Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 6-7Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 8-9Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 10-11Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 12-13Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 14-15Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 16-17Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 18-19Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 20-21Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 22-23Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 24-25Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 26-27Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 28-29Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 30-31Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 32-33Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 34-35Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 36-37Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 38-39Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 40-41Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 42-43Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 44-45Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 46-47Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 48-49Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 50-51Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 52-53Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 54-55Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 56-57Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 58-59Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 60-61Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 62-63Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 64-65Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 66-67Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 68-69Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 70-71Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 72-73Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 74-75Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 76-77Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 78-79Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 80-81Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 82-83Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 84-85Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 86-87Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 88-89Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 90