Endorphinmag n°34 nov/déc 2015
Endorphinmag n°34 nov/déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de nov/déc 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : www.endorphinmag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 90

  • Taille du fichier PDF : 73,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'aventure du Team France Jeune sur le RIF.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Photos  : Tor des Géants/Costa Rica Ultra Trail/Lionel Ghighi et A. Bernard Agnès BERNARD 46 ans, ancienne adhérente au club de l’ASPTT BELFORT TRAIL, elle s’entraine et se coach toute seule. Voici ses plus beaux Trails depuis 2013  : Trail Verbier St-Bernard L’UTMB - 168km Trail Cenis tour - 50km Diagonale des fous –166km T.G.V. L’infernal Trail des Vosges Belfor’trail - 55km Trail des forts du Grand Besançon - 46km La Montagn’hard Endorphinmag.fr (EM)  : Dans un premier temps, qu’est-ce-que le Tor des Géants ? Agnès BERNARD by Virginie SÉNÉJOUX C’est lors d’une édition de la Guadarun que j’ai rencontré ce petit bout de femme, une femme toujours souriante et pleine de vie, qui a commencé le Trail il n’y a que 5 ans ! Une femme qui aime pousser ses limites toujours plus loin est aujourd’hui à l’honneur dans notre rubrique interview, après sa participation au Tor Des Géants 2015. Agnès BERNARD (AB)  : Il s’agit d’une course en autonomie totale dans la Vallée d’Aoste, qui est la plus petite région italienne. Entourée des montagnes les plus hautes d’Europe, tels que le Mont Blanc (4810m), le Mont Cervin (4478m), le Mont Rose (4634m) et le Grand-Paradis (4061). C’est une course de 330km avec 24000m D+. Le départ et l’arrivée se situent à Courmayeur. Le parcours s’effectue en une seule étape, qui doit s’effectuer en 150 heures maxi. (EM)  : Pour quelle raison t’es-tu lancée dans cette aventure, un peu folle tout de même ? (AB)  : J’ai la passion de la montagne, le goût de l’effort, j’aime aussi le partage. Cela fait 5 ans que je pratique le Trail et au fil des années, j’ai voulu aller de plus en plus loin dans mes limites et envie de me plus me dépasser, tout le temps. C’est pour cette passion de la montagne que j’ai décidé de m’inscrire au Tor des Géants. (EM)  : Comment s’est passée ta course de manière générale ? (AB)  : Ce fut une excellente expérience, la vallée d’Aoste est une beauté. Pour moi, j’allais et fonctionnais de base de vie, en base de vie. Les 330 km ne me faisait pas peur même s’il faut bien évidemment avoir cette distance en tête. C’était une aventure raisonnée, je m’étais préparée pour. Entre chaque base de vie, c’était une nouvelle étape. Le parcours, le terrain était à chaque fois différent. Le climat ne m’a pas aidée, très dur  : pluie, froid, brouillard ; je pense que sur les 80 heures de ma course nous avons dû avoir 10 heures de beau temps ! (EM)  : Comment t’étais-tu préparée pour justement affronter les mauvaises conditions météorologiques ? (AB)  : J’ai toujours peur d’avoir froid mais ca vaut pour n’importe quelle course, alors je prévois. J’avais mis dans mes sacs dans les bases de vie, tout le changement possible  : Trois Goretex, dix paires de gants (rire) ; bonnet, chaussures etc… Je me renseigne toujours sur la météo avant une course, surtout pour celle-là ! (EM)  : D’ailleurs à cause des très mauvaises conditions météos, la course a été arrêtée, comment as-tu pris cette décision ? (AB)  : Au bout de 200km, je me sentais bien physiquement, hormis quelques ampoules mais rien de très grave, j’avais toujours cette volonté de finir. En revanche, j’avais des œdèmes qui commençaient à arriver au niveau des jambes, je ne savais pas comment ca allait évoluer. J’avais pris une douche je m’étais reposée et bien mangé ; j’allais repartir, il était environ 7 heures lorsque la course a été définitivement arrêtée. Bien sûr que j’ai été très déçue mais la sécurité avant tout. C’est un Tor inachevé mais je suis fière de moi, je pense que nous sommes tous méritants d’être allés jusque là dans ces conditions. (EM)  : Retenteras-tu l’aventure un de ces jours ? (AB)  : Sûrement.. En 2017 ! Car en 2016, ce sera du repos… Enfin ma saison sera différente. ENDORPHINMAG.FR N°34 - novembre décembre 2015 20 # INTERVIEW  : Agnès Bernard
(EM)  : Quelle a été ta préparation ? (AB)  : Avant le Tor, je suis allée au Pérou faire le Trail Cordillère blanche de Christophe Le Saux, (1ère), La Montagn’Hard (3ème), j’ai également fait un séjour d’une semaine dans la Vanoise. Je me suis préparée une semaine avec 200km et surtout avec du dénivelé, 14000D+. (EM)  : Comment t’entraines-tu en dehors de ta préparation ? (AB)  : Après ma préparation d’avant Tor, j’ai fait de l’entretien, du vélo pour les cuisses, pas mal de ski de rando l’hiver ainsi que du ski de fond et pour la détente je pratique la natation. (EM)  : Tu travailles la nuit, est-ce que ca t’aide pour tes courses, par exemple pour le Tor ? (AB)  : Mon travail de nuit par quinzaine dans le milieu hospitalisé m’aide pour mes courses longues, notamment lorsque mes courses m’obligent à passer une ou plusieurs nuits dehors. Faire la nuit c’est pas mal pour pouvoir m’entrainer mais ce n’est pas mon choix de base. (EM)  : As-tu un entraineur ? (AB)  : Non, je n’ai pas de coach, je suis autodidacte. Je m’entraine toute seule comme une grande ! (rire) (EM)  : As-tu un sponsor ? (AB)  : Non (EM)  : Agnès, tu es vraiment une super femme, une warrior dans mon jargon et au nom d’EndorphinMag je n’ai qu’un mot  : Bravo !!! ENDORPHIN ENDORPHINMAG.FR N°34 - novembre décembre 2015 21 # INTERVIEW  : Agnès Bernard



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 1Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 2-3Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 4-5Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 6-7Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 8-9Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 10-11Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 12-13Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 14-15Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 16-17Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 18-19Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 20-21Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 22-23Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 24-25Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 26-27Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 28-29Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 30-31Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 32-33Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 34-35Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 36-37Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 38-39Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 40-41Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 42-43Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 44-45Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 46-47Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 48-49Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 50-51Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 52-53Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 54-55Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 56-57Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 58-59Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 60-61Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 62-63Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 64-65Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 66-67Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 68-69Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 70-71Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 72-73Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 74-75Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 76-77Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 78-79Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 80-81Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 82-83Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 84-85Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 86-87Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 88-89Endorphinmag numéro 34 nov/déc 2015 Page 90