Endorphinmag n°33 sep/oct 2015
Endorphinmag n°33 sep/oct 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°33 de sep/oct 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : www.endorphinmag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 106

  • Taille du fichier PDF : 26,7 Mo

  • Dans ce numéro : le goûter indispensable quand on est sportif ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 94 - 95  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
94 95
Le goûter est considéré comme le 4ème repas de la journée chez les plus jeunes. Les sportifs doivent-ils eux-aussi goûter ? Et si oui, de quoi doit se composer votre goûter de sportif ? Le goûter  : un repas indispensable quand on fait du sport ? Bien entendu, il est tout à fait possible de se passer de goûter. Toutefois, il s’avère parfois indispensable pour compenser certains déséquilibres ou s’entraîner dans de meilleures conditions. Compenser des apports nutritionnels assez faibles  : En tant que sportif vous avez des besoins nutritionnels parfois considérablement augmentés. Bien que ce soit conseillé, vous n’avez pas toujours la possibilité de consommer des apports énergétiques suffisants lors du déjeuner (ou d’autres repas). C’est notamment le cas lorsque votre pause repas est courte, lorsque vous êtes en déplacement ou encore si vous vous entraînez à la pause du déjeuner. Limiter les grignotages du soir  : Si vous dînez assez tard, il se passe beaucoup de temps entre le déjeuner et le dîner. Vous pouvez alors être tentés de grignoter, par exemple lors de la préparation de votre repas. Plutôt que d’y succomber, pourquoi ne pas prévoir un goûter en milieu d’après-midi ou en sortant du travail. Il vous permettra de répondre aux besoins de votre corps tout en mangeant plus sainement. Le goûter conviendra aussi aux petits appétits qui préfèrent fractionner davantage leurs apports. S’entrainer le soir dans de meilleures conditions  : Autre avantage non négligeable du goûter, il permet de s’entraîner le soir dans de meilleures conditions. Ne vous est-il jamais arrivé de vous sentir fatigué à l’entrainement tout simplement car vous aviez faim ? Bien entendu, dans ce cas, il faut prévoir un goûter digeste, équilibré et surtout le consommer au moins 1h30 avant l’entrainement. Quels aliments pour un goûter équilibré de sportif ? Faire le plein d’énergie avec les féculents. Le goûter devra au moins vous apporter des glucides complexes pour un apport d’énergie suffisant pour le reste de la journée. Pourquoi ne pas manger  : une tranche de bon pain (avec pourquoi pas une petite cuillère de miel, de confiture ou de crème de marron voire un petit morceau de chocolat noir) des biscuits secs du muesli … ? Elena Schweitzer Le goûter indispensable quand on est sportif ? nutrimove ttf.013141N-RAG Nutritionniste chez Nutrimove. Docteur ès-sciences en nutrition, spécialisée en nutrition du sportif, j'interviens auprès des sportifs de haut-niveau et des équipes nationales. Je suis également consultante et formatrice (Formatrice référencée PNNS) auprès des entreprises, des professionnels du sport et de la santé. # ENDORPHINMAG.FR By Isabelle Mischlerietet C1U P Civetrul Le site expert en nutrition sportive Dietetiquesportive propose des prestations de coaching nutritionnel pour sportifs. Prestation de haut-niveau adaptée à vos exigences de performance si vous êtes sportif ou coach et que vous souhaitez  : Etablir des menus équilibrés pour votre saison sportive Préparer une compétition importante Définir une stratégie nutritionnelle pour vos athlètes ou votre équipe. N'hésitez pas à les contacter pour plus d'informations sur leurs prestations de suivi nutritionnel de sportifs. Des protéines et du calcium pour les muscles et les os Si vous aimez le salé, vous pouvez confectionner de petits sandwichs avec du jambon blanc ou de la viande blanche. Les laits végétaux enrichis en calcium, le lait, les yaourts ou le gruyère sont d’autres sources de protéines et de calcium pouvant convenir au goûter. Les apports calciques peuvent se faire par des eaux minérales riches en calcium. Une boisson pour se réhydrater Le goûter est aussi l’occasion de se réhydrater avec de l’eau de préférence. Si vous en avez l’habitude, d’autres solutions s’offrent à vous  : le thé (vert de préférence), une tisane ou encore un pur jus de fruits. Des vitamines, minéraux et fibres pour un bon fonctionnement du corps Enfin, le goûter doit aussi contenir des fruits ou des compotes de fruits voire des jus sources de vitamines et de fibres. Vous pouvez aussi ajouter quelques fruits secs et graines oléagineuses pour les minéraux et oméga 3. Alors convaincu ? On se met au goûter ! ? ENDORPHINMAG.FR N°33 - septembre octobre 2015 95 # SANTÉ FORME  : Le goûter indispensable quand on est sportif ? ENDORPHIN



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 1Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 2-3Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 4-5Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 6-7Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 8-9Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 10-11Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 12-13Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 14-15Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 16-17Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 18-19Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 20-21Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 22-23Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 24-25Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 26-27Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 28-29Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 30-31Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 32-33Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 34-35Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 36-37Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 38-39Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 40-41Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 42-43Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 44-45Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 46-47Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 48-49Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 50-51Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 52-53Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 54-55Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 56-57Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 58-59Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 60-61Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 62-63Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 64-65Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 66-67Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 68-69Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 70-71Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 72-73Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 74-75Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 76-77Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 78-79Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 80-81Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 82-83Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 84-85Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 86-87Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 88-89Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 90-91Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 92-93Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 94-95Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 96-97Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 98-99Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 100-101Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 102-103Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 104-105Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 106