Endorphinmag n°33 sep/oct 2015
Endorphinmag n°33 sep/oct 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°33 de sep/oct 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : www.endorphinmag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 106

  • Taille du fichier PDF : 26,7 Mo

  • Dans ce numéro : le goûter indispensable quand on est sportif ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
tripoRpoiiie'LIVE  : JOUR 2 ETES VHS eSSE7 SAUVAGES en ay bee Samedi 12 septembre 2015 Classement chamboulé, vélo cassé… encore de beaux paysages et une orga au top ! Depuis les régions d’Escuminac et de Miguasha, le départ est donné sous le soleil, accompagné d’une chaleur qui est la bienvenue après la pluie tombée une bonne partie de la journée d’hier… les sourires sont revenus, le moral est au beau fixe ! Ils s’élancent comme s’ils partaient pour 2H de course, c'est-à-dire, à fond ! Côté média, on file au fond d’une vallée verdoyante, on longe des fermes où les granges sont d’un autre temps (genre film américain du siècle dernier) mais magnifiquement conservées… il commence à faire chaud… sauf que les mouches noires auront… disons… l’avantage du terrain… agaçant et piquant… Heureusement, les raideurs ne s’en rendront même pas compte, tant ils feront encore un changement rapide… et au passage, chapeau aux assistants qui préparent la transition avec beaucoup de sérieux… En attente, à la transition canoë, je vois arriver les teams un à un, mais pas de français… Puis l’orga m’informe d’une casse vélo puis de l’abandon de nos frenchies de Cahors Lot Orientation… Ah, pas de bol, ils étaient bien partis aujourd’hui… mais impossible de réparer le bike de Mathieu (cadre cassé)… pendant ce temps là, Painted Wolf est en tête suivi de près par Raid Bras du Nord à 5mn puis Dynafit à 1mn… ces derniers expliqueront à l’arrivée  : « on a jardiné 5mn, cela a resserré les équipes, les sud africains nous ont passé devant, pas facile pour nous l’orientation du jour… » La section de swamp et bush walk n’est pas la préférence de Lyne… Direction l’arrivée du canoë où je croise les français de Cahors Lot Orientation, Pierre et Mathieu qui m’expliquent le problème irréparable… ils cherchent une solution pour être au départ demain, courir pour le « fun » … déçus forcément mais philosophes sur la fatalité des choses… ils feront tout pour faire la dernière journée de raid… Les équipes sorties de l’eau repartent en vtt et se dirigent vers un très beau coastering (voir photos dans la galerie du jour), course à pied entre les « bois flottés », nage en mer, section courte distance mais intense… La section de swamp (traversée de marais) et bush walk (comprendre portage du vélo en pleine nature) n’est pas la préférence de Lyne (team Bras du Nord) préférant la marche en eau vive me dit-elle au bivouac, alors en pleine cuisine de pâtes version camping (on a aussi discuté de sa reconversion dans le milieu du raid après sa carrière de cycliste sur route de haut niveau… une interview est prévue prochainement, le sujet mérite bien plus que quelques lignes, à suivre donc dans l’un de nos webzines hivernaux)… Puis petite tyrolienne pour terminer et arrivée dans un parc privé surplombant la mer, juste M A G N I F I Q U E !!! Pendant que les arrivées se succèdent, Cahors Lot Orientation a rejoint le bivouac, l’occasion de trouver un vélo pour Mathieu, prêté par un team (youpi ; -)) … et de goûter aux produits de l’un de leurs partenaires, les « Insectes Micronutris » … miam, délicieux !!! Repas préparé par les femmes de la communauté locale, « le cercle de fermières » de Pointe-à-la-garde … merci, trop bon ces légumes et bien chaud ! ! Marshmallows cuits au feu de bois géant avec un coucher de soleil plus que beau… belle soirée, merci l’orga !!! Demain, 3 e et dernier jour de raid avec un départ à 5H30 du Mont St-Joseph, avec du VTT, trekking, nage aventure, canoë, canyoning et l’arrivée à Carleton. Important  : les pénalités ont été revues… les classements du prologue et du jour 1 ont eu quelques changements… Classement scratch (300 km)  : Dynafit/skimoeast.com (4H), Spin sports et plein air (2H), Raid Bras du Nord/RIG (4M), Painted Wolf (2H), Switzerland Engadin (2M), Cahors Lot Orientation (3 e de la catégorie duo Hommes)… fanal Ra - nbF —t.1:11 Edmundsion P P e —mdgm- Ad"tane - I Oeprpi, Camph pl ton Septies - e héltgdocrreine Réserve de parc nairaii, de rAii-.efiee'de,A4Fogan'Cer9pn. C aspé aeelle Perc New. ehn-end Boeavereure'RAMI. NEW BRUNSWICK iie dAnrecosrd ENDORPHINMAG.FR 33 - septembre octobre 2015 40 # COURSE  : Raid International Gaspésie Paint-Parce Kegnukâ ugl.rwMPIne Béatrice Glinche Béatrice Glinche Béatrice Glinche.Chevei'y
Béatrice Glinche Béatrice Glinche Dimanche 13 septembre 2015 Du lever au coucher du soleil, le RIG en 3 mots ? INTENSE, CONVIVIAL et MAGIQUE !!! ENDORPHINMAG.FR 33 - septembre octobre 2015 41 # COURSE  : Raid International Gaspésie d LIVE  : JOUR 3 Il est 5H39 quand le départ est donné au sommet du Mont St -Joseph (altitude 550m) avec pour fond d’écran (si on peut dire), un lever de soleil que certains qualifieront (par erreur) de coucher de soleil, à la vue des magnifiques photos envoyées de suite sur les réseaux sociaux… il fait frais (10 degrés) mais rien n’entame le physique des raideurs qui partent encore) comme des fous (en même temps, ça va descendre sec vu que l’on va rejoindre le niveau de la mer pour un final mémorable le long de la côte et dans la « lagune » (mixte de vase et tourbe pour finir)… mais revenons au départ, une section VTT en « montagnes russes » qui amènera nos raideurs sur une belle chute d’eau (Mc Kee) passée en tyrolienne pour un représentant ou 2 de chaque team (pour les équipes de 4)… Avalée en quelques minutes, ils repartent en Trail pour récupérer les VTT, direction un site spécial « vélo de montagne » avec un lot de balises à récupérer dans un périmètre donné… en bref, ça passe autour de nous dans tous les sens… On ne ressort pas indemne d’un tel raid, le « blues du lendemain de raid » va être fort… Je croise les français de Cahors Lot Orientation (et leur super assistant), à une transition, chips, coca… mais n’allez pas croire qu’ils soient en mode « touriste », bien au contraire, d’autant qu’un raideur québécois complète l’équipe (son équipier ayant du abandonner sur blessure), la section VTT’O sera menée à un rythme soutenu, pas de temps à perdre… enfin plus pour le classement mais pour rallier le plus vite possible, l’arrivée… on reste compétiteur dans l’âme biensûr… et c’est tant mieux pour le « spectacle » … INTENSE, car le rythme des premiers teams est élevé d’autant que les dernières sections seront mémorables par la difficulté, jugez plutôt  : Trail dans les marais, nage pour récupérer les VTT, coastering à VTT (sur le sable noir jonché de cailloux et bois flottés) et enfin (enfin) canoë le long de la côte avec une fin dans le « lagon » de Carleton, ou plutôt sur un plan d’eau très plat mais avec si peu d’eau, que les canoës « collent », ils sont comme aspirés sur le fond vaseux… impossible de ramer vite, les pagaies s’enfoncent dans la vase, la fin à pied dans les tourbières à trainer les embarcations sera tout autant pénible mais quel spectacle pour le public venu en nombre (et c’est peu dire… car il y a beaucoup de monde, des supporters aux habitants… l’orga a communiqué avec efficacité, on devrait s’en inspirer… ce que je vais faire pour mon job… ça c’est dit ; -)) CONVIVIAL, par l’accueil des bénévoles, des habitants, les sourires et « bonjour, comment ça va ? » des assistants comme les raideurs… bref, la convivialité des québécois n’est pas à démontrer, mais cet accueil chaleureux sublime l’épreuve comme Pierre (Cahors) me l’a encore rappelé hier soir « ils essaient toujours de t’aider de trouver des solutions » … et côté animation, l’animatrice micro (Stéphanie de radio CIEU FM) fait monter l’ambiance à chaque arrivée, le public applaudit en masse, quelle ambiance, un finish comme cela, pour les raideurs, c’est génial, ça enlève la fatigue ! ! MAGIQUE, car on ne ressort pas indemne d’un tel raid, le « blues du lendemain de raid » va être fort… on vit dans un vase clos pendant quelques jours, on découvre des territoires très beaux, des différences culturelles qui nous enrichissent, un raid rondement mené où les raideurs ne trouvent rien à redire, si ce n’est que « c’était encore mieux que l’an passé, un tracé plus technique, l’orga a osé » me disait Matthieu (Cahors), on passe dans des chouettes paysages et en plus, les sections sont bien dosées » (longueur, difficulté, variété…)… Alors comment « redescendre sur terre » ? Comment repartir loin d’ici, quitter ses nouveaux amis sans penser à la prochaine édition ? … car les organisateurs y travaillent déjà avec une attention particulière pour atteindre une symbiose entre le territoire, les populations et la partie sportive qu’il souhaite tournée aussi bien vers les raideurs « experts » comme pour les sportifs moins aguerris…



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 1Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 2-3Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 4-5Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 6-7Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 8-9Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 10-11Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 12-13Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 14-15Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 16-17Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 18-19Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 20-21Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 22-23Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 24-25Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 26-27Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 28-29Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 30-31Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 32-33Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 34-35Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 36-37Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 38-39Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 40-41Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 42-43Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 44-45Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 46-47Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 48-49Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 50-51Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 52-53Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 54-55Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 56-57Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 58-59Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 60-61Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 62-63Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 64-65Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 66-67Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 68-69Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 70-71Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 72-73Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 74-75Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 76-77Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 78-79Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 80-81Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 82-83Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 84-85Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 86-87Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 88-89Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 90-91Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 92-93Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 94-95Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 96-97Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 98-99Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 100-101Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 102-103Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 104-105Endorphinmag numéro 33 sep/oct 2015 Page 106