Endemix n°13 déc 15/jan-fév 2016
Endemix n°13 déc 15/jan-fév 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de déc 15/jan-fév 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Le Poemart

  • Format : (200 x 283) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 64,3 Mo

  • Dans ce numéro : flèches de la musique 2015...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
arts plastiques s lam Encore au loin THIERRY MANGIN  : WHO ARE YOU ? Le plasticien déjanté s’est envolé le 25 octobre pour Taïwan. Il y retrouvait Laha Mebow, la photographe-vidéaste avec qui il avait monté l’exposition Destination Grand Sud, présentée au centre culturel du Mont-Dore du 3 au 21 juin 2015. Le mélange des cultures se poursuit puisque c’est au tour de Thierry d’expérimenter la vie en tribu taïwanaise. Ils réaliseront une nouvelle expo d’arts visuels intitulée Who are you ? I am Tayal. Cette collaboration entre les deux artistes remonte à 2013, faisant suite à l’exposition Tout peut disparaître, le monde peut attendre, sur l’art aborigène taïwanais contemporain au centre culturel Tjibaou, et s’intègre à une réflexion anthropologique élargie sur les liens qu’entretiennent la Nouvelle-Calédonie et la petite île au large du géant chinois. * Projet soutenu par le Poemart e xposition On garde un œil sur... PAUL WAMO, TOUJOURS LE MÊME ! L’artiste de Lifou et son équipière de femme fêtent leur première année loin du pays et de persévérance en Métropole*. Et, il semble que leur ténacité est en passe de payer. Paul Wamo peut se targuer d’un bon nombre de scènes slam et autres performances qui reçoivent un très bon accueil du public. Pêle Mêle de ses plus grands moments récemment  : le festival des Outre-Mers, deux lives de 50 minutes à Uzes et Montreuil, et la diffusion d’EkoooO au festival Solo de Kermarron à Douarnenez. En parallèle, la création de son album Sol est en très bonne voie. Gustave Wayenece aux percussions et Louis Pérez à la guitare ont rejoint le projet et accompagnent Paul sur toutes ses scènes. Pour parfaire les arrangements et les voix, le slameur s’est entouré de deux coaches que le milieu musical calédonien commence à bien connaître  : Christian Bordarier et Juliette Solal, tous deux déjà venus prêter main forte aux artistes du pays. Pour clôturer 2015 en beauté, l’artiste réalise le spectacle poétique On est là, avec Emanuel Campo, en représentation au C2 de Torcy le 12 décembre 2015.. Encore plus d’infos sur Paul Wamo et son pari métropolitain sur paul-wamo.com. *Avec le soutien du Poemart DES BAMBOUS DRESSES À LA ROCHELLE L’exposition de bambous gravés Erotik Kanak s’est installée dans les locaux du museum d’histoire naturelle de La Rochelle. Le petit musée, dont les collections d’art extraeuropéens recèlent quelques trésors, est fier d’accueillir cette exhibition (au sens propre comme au figuré) conçue par Roger Boulay, spécialiste des arts océaniens, et exposée en 2013 au centre culturel Tjibaou. Jusqu’au 18 septembre 2016, les curieux et intrigués pourront profiter de cette expo drôle (mais déconseillée aux enfants) qui n’en n’oublie pas pour autant son propos scientifique  : les bambous gravés sont un des arts les plus caractéristiques de la culture kanak, fixant une partie des traditions orales aujourd’hui disparues. DR p.7 ENDEMIX n°13 novembre 2015 - février 2016 Chroniques d’ailleurs
ENDEMIX n°13 novembre 2015 - février 2016 p.8 Pacifia Pagan Culture WEB Internet Pour Noël, offrez de la culture ! Pour Noël, offrez de la culture l Depuis le mois d’août, la plateforme de vente en ligne Pacific Book’in s’est fait une beauté. Le nouveau site propose toutes sortes de produits culturels océaniens  : livres, CD, DVD, affiches et e-books. Depuis le mois d'août, la plateforme de vente en ligne Pacific Book'in s'est fait une beauté. Le nouveau site propose toutes sortes de produits culturels océaniens  : livres, CD, DVD, affiches et e-books. Un espace de consultation intuitif permet de trouver facilement ce qu’on est venu chercher. Et pour celui qui ne sait pas trop quoi choisir, il permet de déambuler facilement et de se laisse tenter par la large palette de suggestions. Un espace de consultation intuitif permet de trouver facilement ce qu'on est venu chercher. Et pour celui qui ne sait pas trop quoi choisir, il permet de déambuler facilement et de se laisse tenter par la large palette de suggestions. "W Panier Due LIVRES BANDES DESSINÉES mu< MUSIQUE ovo AFFICHES IDÉES CADEAUX PROMOTIONS Kaneka, Reggae, Roots... découvrez les musiques du Pacifique NOUVEAUTÉS POPULAIRES MEILLEURES VENTES < La Brousse en Folie Connaître son histoire Connaltre son histoire L’association ATUP, Témoignage d’un passé, se démène pour la sauvegarde du patrimoine bâti calédonien. Alors, on pourrait croire que les bénévoles se complaisent dans la vieille pierre et les histoires d’autrefois, mais point du tout ! L’équipe d’ATUP est extrêmement active sur la toile et met le patrimoine au goût du jour, avec son Facebook bien fourni et un blog. Les deux supports sont très régulièrement mis à jour et permettent de se tenir informé de toutes les manifestations de l’association, autour de trois vestiges  : la Maison Célières, la Villa-Musée de Païta et le site historique de Nouville, futur musée du bagne. Les deux sites sont aussi des forums d’échanges où les Calédoniens se creusent la tête pour identifier les personnages d’une photo d’archives, partagent des histoires mémorielles, et se renseignent sur le passé. Pour le blog, c’est par ici atupnc.blogspot.com et par là atupnc L'association ATUP, Témoignage d'un passé, se démène pour la sauvegarde du patrimoine bâti calédonien. Alors, on pourrait croire que les bénévoles se complaisent dans la vieille pierre et les histoires d'autrefois, mais point du tout ! L'équipe d'ATUP est extrêmement active sur la toile et met le patrimoine au goût du jour, avec son Facebook bien fourni et un blog. Les deux supports sont très régulièrement mis à jour et permettent de se tenir informé de toutes les manifestations de l'association, autour de trois vestiges  : la Maison Célières, la Villa-Musée de Païta et le site historique de Nouville, futur musée du bagne. Les deux sites sont aussi des forums d'échanges où les Calédoniens se creusent la tête pour identifier les personnages d'une photo d'archives, partagent des histoires mémorielles, et se renseignent sur le passé. Pour le blog, c'est par ici atupncluyspuLtu, et par là ri atupnc TÉMOIGNAGE mu d'un passé La maison coloniale a des yeux La maison coloniale a des yeux Sous forme d’un petit communiqué, la presse a été invitée mi-octobre dernier à relayer l’action d’un collectif de jeunes, artistes ou non, en faveur de la sauvegarde du patrimoine colonial. Les professionnels en devenir qu’ils sont – on y rencontre notamment Guilhem Chamboredon, déjà bien présent sur la scène artistique locale, ré-utilisent le concept du street artist JR, avec le projet Inside Out, pour dénoncer la destruction des maisons coloniales de Nouméa. Les murs de ces architectures du passé sont « mystérieusement » recouverts de portraits photographiques monumentaux, les ré-animant et les ré-intégrant dans l’univers urbain pour les rendre plus présentes que jamais. Jeunesse contestataire 2.0, la petite bande s’est dotée de moyens de diffusion efficaces, Facebook et Youtube entre autres, en appuyant sur l’esthétique de leur communication, grâce à des vidéos léchées et des photos fondues pour un rendu artistique pertinent. Le projet est à suivre sur maisonscolonialesinsideout, sur la chaîne youtube Inside Out et sur le blog surlesmursdesmaisonscoloniales.blogspot.com Sous forme d'un petit communiqué, la presse a été invitée mi-octobre dernier à relayer l'action d'un collectif de jeunes, artistes ou non, en faveur de la sauvegarde du patrimoine colonial. Les professionnels en devenir qu'ils sont — on y rencontre notamment Guilhem Chamboredon, déjà bien présent sur la scène artistique locale, ré-utilisent le concept du street artist JR, avec le projet Inside Out, pour dénoncer la destruction des maisons coloniales de Nouméa. Les murs de ces architectures du passé sont « mystérieusement » recouverts de portraits photographiques monumentaux, les ré-animant et les ré-intégrant dans l'univers urbain pour les rendre plus présentes que jamais. Jeunesse contestataire 2.0, la petite bande s'est dotée de moyens de diffusion efficaces, Facebook et Youtube entre autres, en appuyant sur l'esthétique de leur communication, grâce à des vidéos léchées et des photos fondues pour un rendu artistique pertinent. Le projet est à suivre sur ! I sur la chaîne youtube Inside Out et sur le blog Nolween Leddet



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :