Endemix n°13 déc 15/jan-fév 2016
Endemix n°13 déc 15/jan-fév 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de déc 15/jan-fév 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Le Poemart

  • Format : (200 x 283) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 64,3 Mo

  • Dans ce numéro : flèches de la musique 2015...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
i 4G Il faut que les jeunes écrivent ! le titre  : pour des gens de Lifou, cette expression est claire et ne tourne pas autour du pot. Mais, je ne fais pas que dénoncer. C’est aussi un appel au changement de mentalité. En ouverture, L’Enfant de la route est dédicacé aux papas, pour les inciter à rencontrer leur enfant, juste lui parler au moins une fois, ce qui peut aider le jeune à travailler sur lui-même. Vous avez reçu deux aides à l’écriture de la province Sud – dont une a été consacrée à l’écriture de L’Enfant de la route. Quels sont vos projets ? Et, comment écrivez-vous ? Avant cette nouvelle – extraite d’un recueil de dix textes à quatre mains, j’avais déjà écrit deux romans  : 53 Personnage très sympathique, Isa Qala a choisi cette photo « où [elle] souri[t] vraiment », pour illustrer un article dans lequel on perçoit sa personnalité déterminée et volontaire. Claire Thiebaut La Tribu des veuves pour un public ado-adulte et Sedrenila pour les enfants. Sedrenila, c’est la Cendrillon de Lifou. Et moderne ! Les deux devraient sortir l’année prochaine. J’ai écrit tous mes livres à Nouméa, parce qu’à Lifou, j’ai trop de choses à faire. J’ai pris l’habitude de travailler avec des correcteurs qui apportent d’autres points de vue sur mes textes. Plusieurs fois, ils m’ont dit que je donnais une mauvaise vision des Kanak en dénonçant certains travers de la société, comme l’alcool. Mais, je ne fais qu’un constat. On a eu aussi des décalages par rapport à certaines descriptions, des images qui n’ont pas le même sens dans le monde blanc que dans l’univers kanak. Par exemple, dans La Tribu des veuves, une des femmes se fait étrangler par un fantôme. Mon correcteur pour ce texte me conseillait de décrire des marques de strangulation. Mais dans le monde kanak, les fantômes ne laissent pas de trace ! Justement, pensez-vous que le monde kanak est assez représenté dans la littérature du pays ? Je dois avouer que je lis assez peu de livres du pays. Je n’ai pas encore trouvé le texte qui me fait m’arrêter… J’aime et admire beaucoup Dewe Gorodé, pour son style. Elle propose une littérature d’émergence très intéressante, innovante. Personnellement, je trouve parfois ses textes un peu complexes, mais elle reste une grande dame de la littérature. Je suis aussi un peu sceptique face aux livres sur les Kanak et notre culture, écrits par des Blancs. Souvent, je me dis « cette information est fausse, ça ne se passe pas comme ça dans la vraie vie ». La seule qui m’ait vraiment étonnée, c’est Louna Tcherko avec La Vengeance du Banyan que j’ai trouvé très réaliste. Comment palier à ce manque ? Il faut que les jeunes écrivent ! Sur leur vie, leur quotidien… Mais c’est aussi aux adultes d’encourager cette jeunesse. Il faut leur confier que quand on veut, on peut. Et, surtout qu’on n’est pas des modèles, qu’il n’y pas d’itinéraire précis à suivre, mais par contre que le chemin est long à parcourir. Chacun a son petit talent et doit pouvoir l’exprimer. On dit toujours que la Nouvelle-Calédonie est une terre de musique, mais elle peut aussi être une terre d’écriture. Le rythme de l’écriture, aussi, est entraînant ! LES PROJETS D’ISA Sans trop en faire, Isa Qala a une vie trépidante. Elle est danseuse dans la troupe du Wetr Kreation. « Pour pouvoir travailler sérieusement avec eux, j’ai posé une année sabbatique en 2014 ! On a pu créer le spectacle Trenge Ewekë, au centre culturel Tjiabou. Et on est parti au Vanuatu pour plusieurs diffusions. » Récemment, elle s’intéresse à la réalisation de films. Affaire à suivre en 2016, année pendant laquelle elle s’absentera huit mois pour assister à une formation d’accompagnement des élèves dyslexiques et dysgraphiques. ENDEMIX n°13 novembre 2015 - février 2016 Palabres d’écrivain p.21
ENDEMIX n°13 novembre 2015 - février 2016 LA PLAYLIST 2015 Une sélection des titres calédoniens qui ont marqué l’année À découvrir sur www.soundcloud.comlpoemart-nc www.soundcloud.com/poemart-nc



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :