En Vue n°73 jun/jui/aoû 2015
En Vue n°73 jun/jui/aoû 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°73 de jun/jui/aoû 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 260) mm

  • Nombre de pages : 46

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : Sagan, la romanesque.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE AUX ORIGINES DU POP CINÉMA 1 PHOTOGRAPHIE/MODE 9 AVAIL -19 JUIL. 2015 10 BERCY I BILLETS FNACCOM or 1r [4.1 r NEIFtl1t0 0$C UN.LIhRO an TlnIS IROLIS PARS I Efi`.4..+ inROCKIi 113Ie5 CINEMATH ENE.FR, jlirmii ô n m'u'ic. Â0Ạ AXA a1'#'P sullwé 1 PLACE OFFERTE (VALEUR 11 !) JUSQU’AU 19.07.2015 Sur remise de ce bon aux caisses de La Cinémathèque française tute collection - Photographie de Tazio Secchiaroli
MAR I E-CLÉM E NC E DAVI D Denis Westhoff, fils de Françoise Sagan et commissaire de l’exposition. Denis Westhoff Votre plus grand souvenir de lecture ? Sanctuaire de William Faulkner que j’ai lu sans m’arrêter lors d’un voyage pluvieux entre Paris et la côte d’Azur. Votre héros favori ? Ulysse, Rimbaud, l’inspecteur Clouseau. Celui que vous auriez pu être ? Si je pouvais être l’un d’entre eux, ils ne seraient plus vraiment mes héros. La musique que vous avez en tête ? Une mélodie de Ennio Morricone, Metti una sera a cena. Un film que vous aimeriez voir ou revoir ? Le messager de Joseph Losey et cent autres films. Un spectacle inoubliable ? Un jour au cirque avec ma grandmère, une explosion m’a fait une peur bleue et je n’ai jamais voulu y retourner. Le Questionnaire d’Annabelle Les romans de Sagan sont traduits dans de nombreux pays. Y a-t-il un pays dans lequel elle est particulièrement appréciée ? Oui, la Russie où elle demeure un des auteurs étrangers les plus reconnus. Vous avez écrit un ouvrage autobiographique sur vos relations avec votre mère, Sagan et Fils (éd. Stock, 2012). Êtes-vous tenté par l’écriture d’un roman ? Oui, je suis très tenté par l’écriture d’une fiction et suis d’ailleurs en train d’y travailler… La Ville de Paris a ouvert le mois dernier la grande médiathèque Françoise Sagan dans le 10 e arrondissement pour accueillir le public de ce quartier populaire. Qu’est-ce que cela vous inspire ? Cette très belle médiathèque (à tous égards, le projet, le lieu, le bâtiment) honore la mémoire de Françoise Sagan et par conséquent rend hommage aux livres et donc à la culture. J’en suis ravi. Cette très belle médiathèque propose aujourd’hui une exposition photographique sur Françoise Sagan dont vous êtes le commissaire. Que souhaitez-vous témoigner à travers cette exposition ? Cette exposition est un projet commun et la Ville de Paris tient à témoigner autant que moi de son attachement à faire de ce lieu un endroit ouvert à tous et à tous les modes d’expression et en particulier à la photographie ; un art qui, en l’occurrence, permet de faire découvrir ou redécouvrir un écrivain. N’est-ce pas idéal ? Quels sont les auteurs qui aujourd’hui vous semblent proches de l’univers littéraire de votre mère ? Je pense à Pamela Moore, une jeune écrivain américaine qui décrit un univers qui se déroule soixante ans plus tard, assez proche de celui de Sagan (Chocolates for Breakfast, 1956). À découvrir l’exposition : À découvrir l'exposition : « Sagan, de Bonjour tristesse à Derrière l'épaule », voir page 10. « Sagan, de Bonjour tristesse à Derrière l’épaule », voir page 10. 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :