En Vue n°60 avr/mai 2013
En Vue n°60 avr/mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60 de avr/mai 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Paris bibliothèques

  • Format : (170 x 260) mm

  • Nombre de pages : 66

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : Trenet, entre swing et poésie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
Arts du spectacle Bibliothèque Marguerite Audoux – Paris 3 e SP ECTACLE Posaune [festival Concordanse 2013] Posaune, un personnage. Posaune est une femme, Posaune est un homme. Posaune, une idée, un objet de pensée (mais surtout pas un – ou une – trombone * ). Andrea Sitter et Frédéric Forte, de Posaune, savent tout ou ne savent rien. Ils l’attendent, lui parlent, élaborent pour l’accueillir un curieux protocole de cérémonie. Si ce sont des enfants, on peut dire qu’ils jouent avec le plus grand sérieux du monde. Ils cherchent et nous invitent à chercher avec eux. Cette pièce, créée par une danseuse et un poète, est donc en réalité un trio. Avec textes lyriques/mécaniques, chorégraphie millimétrée, objets, musique. www.concordanse.com * Posaune, nom féminin allemand signifiant « trombone ». Samedi 6 avril – 18h LECTURE-CONCERT Mémoire des mines du nord de la France Nouvelles inédites de Maurice Andrieux. Œuvres musicales de Domenico Scarlatti, Joseph Haydn, Ludwig van Beethoven, Léo Ferré, Georges Brassens... avec Jean-Claude Mézière, comédien récitant et l’Ensemble Campsis : Myriam Chiapparin, Barbara Fritz, Élise Patou, François Veilhan (quatre flûtes à géométrie variable). L’Ensemble Campsis, créé en 2009, a déjà à son actif de nombreuses créations. Il propose des transcriptions originales, et se consacre à un répertoire allant du XVIII e à aujourd’hui. Il travaille aux côtés de créateurs, initie et réalise des projets croisant littérature, peinture avec musique. Conception et réalisation François Veilhan. Dans le cadre de Nomades, parcours culturel et artistique dans le haut Marais. Samedi 25 mai – 18h Bibliothèque Drouot – Paris 9 e Mademoiselle Rachel, l’étoile filante Lecture théâtralisée de la correspondance de la grande tragédienne par les comédiens Sarah Vernette et Fabrice Delorme. Mademoiselle Rachel n’était qu’une petite saltimbanque ignorante qui chantait dans les rues de Paris, à l’âge de 8 ans. Quelques années plus tard, après une entrée fracassante sur la scène du Théâtre Français, elle allait devenir dans le rôle de Phèdre, la plus grande tragédienne du XIX e siècle. Mademoiselle Rachel déchaîna les ovations et les passions. Elle fut aimée par les princes, adulée par le tsar Nicolas, couverte de bijoux par les reines, les rois et les princes, comblée de richesses et d’honneurs. La belle étoile filante disparut à jamais le 3 janvier 1858. Elle avait trente-sept ans. Jeudi 23 mai – 19 h Réservation indispensable auprès des bibliothécaires. 50
Arts du spectacle Médiathèque Hélène Berr – Paris 12 e SP ECTACLE ITINÉRANT Mon père qui fonctionnait par périodes culinaires et autres En vingt-et-une petites vignettes délicieuses de drôlerie et de tendresse acidulée, la pièce croque le magnifique portrait d’un père immigré qui tente compulsivement, à travers la nourriture, en cuisinant pour ses proches, de retrouver sa Bulgarie natale, de faire « comme si », de combler le vide. Et autour de cet ogre cyclothymique se construit comme elle peut une famille « normale »: maman, le frère et « moi », petite fille aux yeux grands ouverts. Celle-ci, avec un humour impitoyable, gourmande comme son père, découvre, entre la toile cirée et la gazinière, la tragicomédie de la vie. Texte d’Elizabeth Mazev (éd. Les Solitaires Intempestifs), mise en scène François Rancillac, avec Émilie Chertier. Mercredi 3 avril – 19h Chaque année, le spectacle itinérant du Théâtre de l’Aquarium, conçu pour être joué hors les murs, permet de goûter « en apéritif » aux saveurs de la saison, mettant en lumière le fil rouge qui existe entre les spectacles (cette année le thème de la transmission/la filiation), et de créer du désir et de la curiosité. La représentation est suivie d’une rencontre avec la comédienne pour échanger ses impressions de façon conviviale. www.theatredelaquarium.net Bibliothèque Claude Lévi-Strauss – Paris 19 e CONFÉRENCE CIRQUE & CINÉMA Qu’est-ce que c’est que ce cirque ? Né près du cirque, quelque part au milieu des forains, le cinéma a souvent rendu hommage à cet art de la piste dans le cadre d’une relation amoureuse mais conflictuelle. Du burlesque au cinéma hollywoodien en passant par la tradition du cinéma français, nombreux et riches sont les films qui ont évoqué le monde du cirque d’une façon drôle, dramatique ou émouvante. Daniel Chocron, historien du cinéma, évoque tout au long de sa conférence les moments forts de cette relation à l’aide d’extraits de films tels que Le Cirque de Chaplin, Yoyo de Pierre Étaix ou encore le célèbre Freaks. Samedi 20 avril – 16h 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :